Une nuit au camping du Hellfest

Brut a passé la nuit dans le camping officiel du Hellfest, connu pour abriter les meilleures contre-soirées du festival de musique.

“Tu vas voir, c’est très intelligent. Il faut se lancer dessus en caddie et se foutre sur la gueule”

“Nous, on est au White camp. On est des privilégiés. Le White, c’est le truc le plus prisé parce que c’est le plus près de l’entrée. C’est là que se rejoignent tous les débiles pour faire, entre autres, le brutal caddie.” À l’occasion du festival Hellfest qui se déroule du 17 au 26 juin en France, Brut a suivi des festivaliers dans leur camping. “On commence à boire en général sur les coups de 10h-10h30 du matin, parce qu’on se réveille entre 8 et 9h à cause de la température et du bruit. Mais là, une année comme celle-là, il fait beaucoup trop chaud pour être ivre. On n'a croisé personne qui était vraiment super bourré, c’est juste dangereux.” Survie du Hellfest : son fondateur lance un appel à Emmanuel Macron

“C’est pas un festoch comme tous les autres qui commence à 16h et qui finit à 4h du mat’. Ça commence à 10h30, ça finit à 2h du matin. Et comme c’est une population, une vraie communauté de fans, ils viennent pour voir les concerts”. Une fois la soirée terminée, les festivaliers ont pour habitude de se rejoindre à leur camping, et de pratiquer ce qu’ils appellent les “brutals caddies”. “Ce sont des joutes de caddies,tu vas voir, c’est très intelligent. Faut se foncer dessus en caddie et se foutre sur la gueule.” Le festival We Love Green se veut éco-responsable

avatar
Brut.
23 juin 2022 15:25