retour

Une vie : Adèle Haenel

Elle est la première actrice française à avoir pris la parole, deux ans après le mouvement #MeToo. Elle a reçu deux César avant l’âge de 30 ans. C'est l'histoire d'Adèle Haenel, l'une des voix les plus engagées du cinéma français.

Adèle Haenel, portrait de la jeune fille engagée

Elle a reçu deux César et s’est imposée comme l’une des voix les plus militantes et féministes du cinéma français.

C’est le nouveau visage du mouvement #MeToo en France, elle a reçu deux César avant l’âge de 30 ans, elle se revendique féministe depuis ses débuts : c’est Adèle Haenel. 

Repérée enfant par Christophe Ruggia, qu’elle accuse d’agressions sexuelles

  Adèle Haenel naît à Paris en 1989, d’un père traducteur et d’une mère enseignante. Dès ses 5 ans, elle commence à prendre des cours de théâtre et se plaît à imiter le loup de Tex Avery.  À 13 ans, elle accompagne son frère à un casting, mais c’est elle qui est repérée par Christophe Ruggia, qui lui offre son premier rôle dans Les Diables

À l’automne 2019, la comédienne révèle avoir été victime d’attouchements et de harcèlement de la part du réalisateur pendant plusieurs années. Elle est alors la première actrice française à prendre ainsi la parole, près de deux ans après le lancement du mouvement #MeToo aux États-Unis

Elle remporte un César devant Catherine Deneuve

En 2007, elle revient au cinéma devant la caméra de Céline Sciamma pour Naissance des pieuvres.  Après une prépa HEC, elle poursuit des études d’économie et de sociologie. À 25 ans, elle décroche son premier César du Meilleur second rôle pour sa prestation dans Suzanne. Sur scène, elle fait son coming out en déclarant son amour à Céline Sciamma. L’année suivante, l’académie des César la préfère à Catherine Deneuve et lui offre le César de la Meilleure actrice pour Les Combattants.   À 30 ans, elle retrouve Céline Sciamma, 12 ans après leur première collaboration, pour Portrait de la jeune fille en feu. Le film raconte une histoire d’amour naissante entre deux femmes au XVIIIe siècle. En novembre 2019, quelques semaines après avoir pris la parole et après l’ouverture d’une enquête par le Parquet de Paris, elle décide finalement de porter plainte contre Christophe Ruggia.  

« Distinguer Polanski, c’est cracher au visage de toutes les victimes »

Début 2020, en seulement quelques semaines d’exploitation, Portrait de la jeune fille en feu s’impose comme l’un des plus grands succès français aux États-Unis et est nommé à l’Oscar du Meilleur film international. À quelques jours de la cérémonie des César 2020 et alors que Roman Polanski est nommé dans 12 catégories, elle ne mâche pas ses mots dans une interview au New York Times : « Distinguer Polanski, c’est cracher au visage de toutes les victimes. C’est dire que violer des femmes, ce n’est pas si grave. »   À 31 ans, Adèle Haenel s’est imposée comme l’une des voix les plus fortes et les plus engagées du cinéma français. 

28/02/2020 16:59mise à jour : 02/03/2020 17:07
  • 3.7M
  • 2.6K

949 commentaires

  • Claire Morizot
    5 jours

    Claire

  • Claire Morizot
    5 jours

    je suis bien d'accord

  • Ramdane B.
    05/01/2021 03:29

    Merci beaucoup pour le partage,bonne journee.

  • Pau L.
    02/01/2021 09:53

    💘

  • Marie T.
    21/11/2020 16:02

    Bon....on laisse faire les réalisateurs, on dit rien jusqu'à ce qu'on ait la renommée....je comprends qu'ensuite, on fuit le procès...

  • Claude L.
    21/11/2020 07:50

    Pour être une madame il faut s'attendre à bien des choses et faveurs. En parler plus tard et salir la personne avec exagération. Vérités et mensonges.

  • Lulu C.
    20/10/2020 19:19

    Bravo Mme Haenel pour votre courage. Merci pour l'aide que vous apportez à toutes les victimes en dénonçant le système dans lequel on vit encore qui encourage les prédateurs à continuer leurs exactions en toute tranquillité et les victimes qui continuent à être des victimes. 👏👏👏👏👏👏👏👏👏

  • Nathalie D.
    19/10/2020 13:23

    Merci beaucoup pour être aussi courageuse et engagée. Vous êtes exemplaire et authentique.

  • Katia B.
    08/10/2020 05:10

    Je ne sais pas pourquoi cette fille m’exaspère et me saoule, ce côté archi-victime, revendicateur à tout crin, radical donc stupide, et puis cette opportunisme médiatique ... et cette fausse modestie “ je ne comprends pas pourquoi j’ai gagné le Cesar avec Deneuve en Lice” mais parce qu’on en a plein le c ... de Deneuve! Il n’y a pas d’autres raisons. Pour la petite histoire, moi aussi jeune fille je me suis frottée au monde du cinéma et bien croyez moi les pervers et vicelards de tout poil je les ai sentis venir et je les ai évités, éconduits, c’est sur ce ne leur a pas plu ..... je ne dis pas qu’il ne faut pas se battre. Je suis une féministe par essence, de caractère même, et de longue date, j’ai horreur qu’on me prenne pour une gourde mais là, la pauvre Adele ne fait pas du bien à la cause ...,

  • Nathalie K.
    04/10/2020 07:19

    Depuis que je suis arrivée pour m'installer à Paris en 1985 cela n'a jamais été une Ville propice. Un monde d' "entre-soi", des insinuations, harcelements "polis" et que je te pousse de ta place by all means. Pourris.

  • Mouloud A.
    03/10/2020 00:30

    reseau pedocriminel

  • Linda M.
    02/10/2020 18:18

    Qq chose m enerve chez elle dsl..

  • Rachel M.
    29/09/2020 14:04

    À Dégager

  • Philippe C.
    28/09/2020 19:28

    Ce matin je me suis branché sur France Inter entre 9 et 10. Je n’ai pas été déçu. Première émission : Boomerang, invitée Adèle Haenel. Un bon petit bain d’intersectionnalité, de féminisme et de convergence des luttes. Ce que dit et pense Adèle Haenel n’ajoute pas grand-chose à la grandissante idéologie qui menace de transformer nos sociétés en un vaste camp de rééducation. Je note au passage que Madame Haenel est une fervente admiratrice de la pasionaria auto proclamée de l’antiracisme (ou de la lutte contre les “violences policières”, ou des deux puisque de toute façon toutes les luttes convergent), j’ai nommé Assa Traoré. https://www.causeur.fr/france-inter-adele-haenel-augustin-trapenard-sonia-devillers-182337

  • Emmanuelle N.
    28/09/2020 07:58

    Merci d'avoir partagé votre histoire.

  • Varinia C.
    26/09/2020 08:06

    Il faut libérer les animaux 🙏🙏🙏💓 c'était écris dans mes Adresses 🍀🙏🙏🙏 Gratitude

  • Emilie L.
    24/09/2020 15:52

    Polanski 🤮🖕. Heureusement qu'elle était là ! Merci

  • Véronique A.
    23/09/2020 19:40

    Un combat de tous les jours et notamment lorsque l'on porte plainte. Il faut être solide et entouré(e) pour aller jusqu'au bout

  • Lisa P.
    19/09/2020 19:55

    Bravo 🙏

  • Rahima A.
    17/09/2020 23:13

    Nicole Belloubet si elle a raison 😡désolée mais nous sommes des masses.... vous verriez mon histoire.... vous penseriez à un compte des siècles passés 😤 Adèle Haenel bravo et merci 🙏🏼

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.