Une vie : Kaaris

Il a mis la lumière sur Sevran, popularisé la trap en France. C'est Kaaris. Brut l’a rencontré... Voici son histoire.

Kaaris, pionnier français de la trap

Il a sorti l’un des plus grands classiques du rap français de ces dernières années. Il a popularisé le mouvement trap en France avec sa mixtape « Or Noir » : c’est Kaaris.

Il naît le 30 janvier 1980 à Cocody, une commune d’Abidjan, en Côte d'Ivoire. Quelques mois après sa naissance, il se brûle le visage dans un accident domestique. À 3 ans, il arrive à Paris avec sa mère et ses six frères et soeurs, avec qui il loge dans une chambre de bonne. Il témoigne : « Il fallait s’en sortir. On dormait entassés. »

Sa première mixtape porte le nom d’un camp militaire en Côte d’Ivoire

En 1988, il s’installe à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Il démarre le rap à 19 ans, sous le pseudo de Fresh. Il participe ensuite à plusieurs compilations.

En 2003, il retourne en Côte d’Ivoire avec son frère, mais il est contraint de quitter le pays à cause de la guerre civile, qui éclate au même moment. Il reste bloqué plusieurs jours au camp militaire français d’Abidjan, où on refuse de le rapatrier en France. Cette expérience lui inspirera le nom de sa première mixtape, 43e BIMa, en 2007.

En 2013, il sort sa deuxième mixtape, Z.E.R.O, puis apparaît dans le morceau Kalash, avec Booba. Mais en 2014, ils entrent en conflit. Booba lui reproche de ne pas le soutenir dans ses clashs avec La Fouine et Rohff. Le 1er août 2018, une bagarre éclate entre eux à l’aéroport d’Orly. Les deux rappeurs seront condamnés à 18 mois de prison avec sursis.

Il popularise la trap en France avec « Or Noir »

Ce n’est qu’à 33 ans qu’il connaît le succès avec son premier album studio, Or Noir, qui deviendra disque de platine. C’est avec ce projet qu’il popularise la trap en France. Cet album est aussi considéré comme l’un des plus marquants du rap français de ces 10 dernières années.

En 2014, il fait ses premiers pas au cinéma, dans le film Case Départ. Il jouera ensuite dans quatre autres films. Suivent de nouveaux projets musicaux, dont Okou Gnakouri en 2016 et Dozo en 2017, qui seront tous les deux double disque de platine.

« Le rap, aujourd’hui, c’est le rock… Donc il n’y a plus d’âge », affirme Kaaris. Le 4 septembre 2020, à 40 ans, le rappeur sort 2.7.0, son 10e projet. Il a vendu au total près de 900.000 albums. « Peut-être que demain il y aura des rappeurs qui seront sur scène à 70 ans, pourquoi pas ? »

avatar
Brut.
6 septembre 2020 09:32