retour

Une vie : le maillot de bain féminin

La police des mœurs a voulu contrôler la façon dont il était porté. Elle n'y est pas arrivée. C'est le maillot de bain féminin. 💪👙

L’histoire du maillot de bain féminin

Au début des années 1900, une police des mœurs sillonne les plages pour vérifier que les maillots de bain ne sont pas à plus de 5 cm au-dessus du genou !

Les premières traces de maillot de bain féminin remonteraient à l'Antiquité où les femmes semblent faire du sport dans ce qui ressemble à un maillot deux-pièces. À la fin du XIXème siècle, alors que les bains de mer sont vantés pour leurs bienfaits sur la santé, les femmes vont à la mer en costume de bain. Pour des raisons de décence, leur corps doit alors être intégralement couvert, à l'exception des pieds.

En 1946 apparaît le bikini

Au début des années 1900, l'Australienne Annette Kellerman crée un maillot de bain censé être plus adapté à la natation. Avec ce nouveau maillot, jugé indécent, apparaît une police des mœurs chargée de sillonner les plages françaises et les plages américaines. Son but : vérifier que les maillots de bain ne sont pas à plus de 5 cm au-dessus du genou.

En 1920, Carl Jantzen met au point une maille très élastique. Désormais, les maillots de bain se portent près du corps. 12 ans plus tard, le couturier français Jacques Heim crée « l’Atome », le premier maillot de bain deux pièces. En 1946 apparaît un nouveau maillot de bain au succès planétaire : le bikini. C'est le Français Louis Réard qui l'a conçu.

« Le bikini, c'était vraiment un symbole de liberté »

« Je peux vous dire qu'à cette époque-là, le bikini, c'était vraiment un symbole de liberté parce qu'on rompait les codes vestimentaires et une certaine morale avec nos parents. C'était super important. Nous, on avait été élevées de façon très rigoureuse, et le bikini, ça symbolisait la liberté », se souvient Ghislaine Rayer, experte collectionneuse.

Le port du bikini se démocratise grâce aux célébrités de l'époque. Par la suite, des dérivés sont créés : tankini, micro-bikini, monokini et même burkini.

19/08/2018 10:32
  • 363.9k
  • 351

167 commentaires

  • Natacha B.
    22/08/2019 10:35

    Incroyable l'histoire de la police😮

  • Ricardo R.
    16/08/2019 09:56

    Donc si rompre le code, c'est le liberté ... Le burkini est aussi ma liberté alors vu qu'il casse les codes. La liberté c'est de faire ce qu'on veut sans gêner les gens tout simplement , il ne s'agit pas de rompre des codes juste pour les rompre ou autre..

  • Viviane P.
    16/08/2019 08:41

    Le burkini n est pas un maillot de bain

  • Ulla V.
    15/08/2019 18:04

    Décidemment on vient de loin. Les hommes frustrés créent des règles afin de frustrer aussi les femmes. Au bout du compte ils restent frustrer et nous de plus en plus...libre ( oui ?!).

  • Lydia V.
    15/08/2019 18:03

    cocasse d'appeler "atome" ( qu'on ne peut pas diviser donc) le premier maillot de bain vendu en 2 parties 😁

  • Pascal H.
    15/08/2019 17:39

    N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. Simone de Beauvoir.

  • Marie-Elisabeth K.
    15/08/2019 10:39

    le burkini c'est la marche arrière

  • Thierry-Justin G.
    15/08/2019 10:05

    Qu'elle nous laisse la peau lisse tranquille.

  • Anna G.
    15/08/2019 05:12

    Maintenant il y a un dangereux retour en arrière.

  • タロー ギ.
    15/08/2019 02:51

    Il ne faut surtout pas prononcer le mot de musulman 🤫

  • Claudette B.
    15/08/2019 01:57

    Y a juste certaines religions qui contrôle leurs femmes sur ce sujets

  • Emine S.
    15/08/2019 00:12

    Ça fait longtemps que je suis à la mer et franchement question tenue de plage, il serait plus qu'urgent de revenir aux anciens codes vestimentaires.

  • Minh T.
    14/08/2019 23:31

    De nos jours ils font comment avec les plages nudistes ? 😏😏😏

  • Ali X.
    14/08/2019 22:38

    Il y a erreur pour le burkini. Ça ressemble plutôt à ça : https://www.agencevu.com/stories/index.php?id=1145&p=122

  • Joëlle S.
    14/08/2019 21:20

    c'est pathétique....!

  • Nicole P.
    14/08/2019 19:45

    Vraiment de tout temps les bonhommes nous font chier, eux ils ont le droit de pisser n'importe oû sans que l'on crie au scandale.

  • Anna d.
    14/08/2019 13:21

    vive le féminisme

  • Nani K.
    14/08/2019 12:23

    il aurait mieux fait de mesurer la taille de sa connerie...

  • Didier B.
    14/08/2019 10:43

    La monarchie libertine n'a jamais été dénoncėe ,toute cette fumisterie sur la "bienséance " vestimentaire est une camisole mentale imposée par les "mouvements" religieux qui ne dénonçaient jamais les dėrives des "milieux aisés "sauf en privė , paradoxalement ,ce sont les "dissidents "de ces milieux aisės qui ont été les précurseurs de la libėration des " mœurs" au grand jour , tout n'était pas "gratuit" car il en découlait de juteux bénéfices apportés par ces nouvelles "modes",faut il que l'argent soit toujours au coeur de toutes avancės.

  • Claudine S.
    14/08/2019 10:40

    à l'antiquité la société était bien moins conne qu'aujourd'hui ,puisque les femmes faisait du sport en maillot deux pièces ,et aujourd'hui il n'y a qu'une catégorie de personnes qui veulent mettre un drap pour se baigner , cherchez l'erreur

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.