retour

Une vie : Limonov

Il a été SDF et mercenaire. Il était écrivain et poète. Édouard Limonov est mort le 17 mars 2020. Retour sur une vie de roman.

Limonov, une vie romanesque

L’écrivain et militant est mort le 17 mars 2020. Retour son parcours et sa vie sulfureuse.

Il fut écrivain, Il fut poète et dandy parisien… mais aussi SDF, majordome et mercenaire. « C'est un aventurier, c'est un voyou », disait de lui l’écrivain Emmanuel Carrère. Son vrai nom : Édouard Savenko. Mais tout le monde l'appelait Limonov, contraction des mots russes « citron » et « grenade ».

On le retrouve aux cotés de Radovan Karadzic, le « boucher des Balkans »

Limonov naît sur les rives de la Volga pendant la Seconde Guerre mondiale et grandit en Ukraine dans la ville de Kharkov, où il tombe dans la délinquance. À 21 ans, il quitte l'Union soviétique et émigre aux États-Unis pour embrasser une carrière d'écrivain. « Je suis parti de Russie en 1974, mais pas pour des raisons politiques. J'ai été poussé par mes ambitions », racontait-il.

Vivant dans la misère, il fréquente les bas-fonds new-yorkais et mène une vie de débauche. Au début des années 1980, il s'installe en France et se fait une place de choix dans les cercles littéraires parisiens. Puis, après l'effondrement de l'URSS, on le retrouve en Bosnie avec les Serbes bombardant Sarajevo, mais surtout aux cotés de Radovan Karadzic, surnommé le « boucher des Balkans ».

### Il se rêve en principal opposant à Vladimir Poutine

À la fin des années 1990, il s'engage avec les Tchétchènes contre la Russie. De retour en Russie, il fonde son parti : le PNB (Part national bolchevique). Il propose de réunir les deux extrêmes dans une opposition commune face au pouvoir, mais il est arrêté et condamné à quatre ans de prison pour trafic d'armes et tentative de coup d'État au Kazakhstan.

À sa sortie de prison, il reprend la contestation et se rêve en principal opposant à Vladimir Poutine. « Il n'y a pas d'autres hommes, c'est mon devoir, je pense. Parce que c'est la lutte, c'est une guerre. Il faut que quelqu'un puisse commander les troupes », argumente-t-il.

En 2011, l'écrivain Emmanuel Carrère lui consacre un roman. C’est un véritable best-seller, vendu en France à plus de 200.000 exemplaires et traduit en 35 langues. Un film basé sur le roman et réalisé par Pawel Pawlikowski, qui a notamment réalisé Cold War, est en préparation.

22/06/2018 00:00
  • 131.3k
  • 129

53 commentaires

  • Miryam H.
    24/12/2019 09:33

    vous pourriez m’indiquer la musique qu’on entend s’il vous plaît ? Je viens de finir la lecture du livre d’Emmanuel Carrère, excellent livre au passage mais sérieusement ce mec a eu une vie absolument dingue. Par contre, le passage en Serbie est absolument à vomir.

  • Myriam W.
    11/07/2018 13:22

    LÀ, NON, LIMONOV, ÊTRE À CÔTÉ DE KARADZIC, CONDAMNÉ À LA PRISON PAR LE TRIBUNAL DE LA HAYE, ( COUPABLE DE GÉNOCIDE, D'UNE GUERRE SANS NOM, DE VIOLS COLLECTIFS, VOUS NE MÉRITEZ RIEN DU TOUT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! VOUS ME DÉGOUTEZ PROFONDÉMENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NI CINÉMA, NI RIEN DU TOUT! Ce Français est non seulement un con mais aussi une ordure!

  • Marc I.
    09/07/2018 18:57

    Un sacré parcours de vie....

  • Milan M.
    09/07/2018 12:20

    mdrrr

  • Coline C.
    09/07/2018 08:07

    Damien Puscas

  • Charlotte P.
    09/07/2018 07:20

    ce n’est pas l’auteur du livre que je t’avais donné ? Car j’ai lu un bouquin de lui qui date de la même époque où j’ai lu celui que je t’ai donné

  • Ayoub E.
    09/07/2018 06:25

    On attend le prochain portrait d'un soldat nazi qui nourrissait des bébés chats le week end sur fond de musique sympatoche

  • Linda A.
    08/07/2018 22:34

    regarde un peu comment il parle de Limonov lol

  • Hélène R.
    08/07/2018 22:11

    @BRUT : Même si Emmannuel Carrère a écrit un livre sur lui, je pense que c'est une très mauvaise idée de faire de la publicité sur Facebook pour ce triste Sire qui est bcp plus qu'1 "voyou"... C'est un anarchiste d'extrême droite, ultra nationaliste, antisémite et opportuniste, un type tout à fait détestable... Celles et ceux qui ont vécu en URSS pendant la Pérestroïka le connaissent bien puisqu'il faisait ses show "nauséabonds" à la TV soviétique... Il mérite seulement de passer "aux oubliettes" et d'être oublié...

  • Carlotta V.
    08/07/2018 19:50

    !

  • Julio A.
    08/07/2018 16:02

    GANG GANG GANG GANG

  • Annick V.
    08/07/2018 11:15

    Quel destin ! Et il se l’est forgé .. Et c’est dur d’être un héros de ce côté ci de la planète !

  • Camille C.
    08/07/2018 10:30

    A lire :Emmanuel Carrère Limonov

  • Nils L.
    08/07/2018 09:26

    costaud le type

  • Caroline G.
    08/07/2018 09:17

    , regarde ça

  • Pierre B.
    08/07/2018 09:16

    un aventurier/guerrier à la limite de la folie parfois mais le livre m'a vraiment marqué, et ça fait un bail que je l'ai lu!

  • Karl E.
    08/07/2018 09:14

    le bouquin est trop cooool !

  • Charlotte T.
    08/07/2018 08:43

    ♥️

  • Lina B.
    08/07/2018 05:03

    Un type criminel tortionnaire mercenaire et ils le presentent en tant "homme""

  • Gab L.
    08/07/2018 00:44

    Léo bientôt au ciné

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.