Vogue porte plainte contre Drake et 21 Savage

Condé Naste, la maison d’édition de Vogue, reproche aux rappeurs d’avoir créé une fausse une de magazine, induisant les lecteurs en erreur.

4 millions de dollars de dommages et intérêts réclamés

Pour promouvoir leur projet commun intitulé ¨Her Loss* qui est sorti le 4 novembre dernier, les deux rappeurs, Drake et 21 Savage, ont créé de faux exemplaires du magazine de mode Vogue. Cette édition était disponible dans des kiosques aux États-Unis. Il y avait même des affiches placardées dans les rues. Ils sont allés jusqu'à remercier Anna Wintour, la rédactrice en chef de Vogue. Et ils avaient fait un montage photo avec elle qu'ils avaient placé à l’intérieur du magazine. Une vie : Drake

Condé Nast, la société de production du magazine, a déclaré n'avoir jamais autorisé cette utilisation de la marque. Ils ont donc décidé de poursuivre les deux artistes en justice pour cette contrefaçon. Selon eux, cette fausse Une, qui a été reprise plusieurs fois par la presse et sur les réseaux sociaux, aurait induit les lecteurs en erreur. Ils affirment avoir demandé aux rappeurs de retirer toute promotion utilisant le nom de Vogue mais que rien n'avait été fait. Aujourd'hui, Condé Nast réclame au moins 4 millions de dollars de dommages et intérêts aux deux artistes de rap. Le Vogue Challenge interpelle sur le manque de diversité dans la mode

avatar
Brut.