retour

Voilà comment accorder cuisine française et saké

Accorder la gastronomie française et le saké, c’est ce que fait le chef cuisinier du restaurant Le Charlemagne, Laurent Peugeot, en cuisine. Démonstration avec cette recette à base de coquilles Saint-Jacques. avec Food and Saké L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ À CONSOMMER AVEC MODÉRATION Cette vidéo a été produite en partenariat avec une marque

23/11/2019 15:27
  • 516.1k
  • 298

153 commentaires

  • Léa B.
    15/12/2019 23:59

    le saké ça te rappelle pas quelque chose? 😂😂

  • Puiseux d.
    06/12/2019 07:54

    Beaucoup de commentaires désobligeants, à l’égard de cet excellent chef ! Les gens ne connaissent rien et sont incultes, pauvre France ! Ceux qui veulent découvrir la cuisine de Laurent iront au Charlemagne très belle table à Pernand-Vergelesses

  • Mathieu N.
    04/12/2019 04:55

    s'associe avec la cuisine française mais t'écoute 2 minutes t'entend plus d'ingrédients japonais qu autre chose. Joli coup chef chapeau

  • Antoine S.
    03/12/2019 16:33

    humm

  • Basile C.
    03/12/2019 15:26

    ..

  • Pomona C.
    03/12/2019 14:21

    Saquuuuuuuueeeeet

  • Pierre D.
    03/12/2019 13:48

    Si vous voulez du saké, la cave de Pierre en a.......

  • Matt M.
    03/12/2019 13:36

    hmmm sakééé choooooo

  • Ahmed M.
    03/12/2019 13:20

    "Les gens pensent que c'est un alcool fort en fin de repas mais pas du tout" Alors si c'est vrai. Bien différencier cet alcool servi dans les restaurants souvent chinois ou vietnamien très fort, qui fait office de digestif, au "sake" japonais, qui veut simplement dire alcool et qui en effet se réfère bien plus à du vin, à un alcool de table, avec un degré similaire.

  • Ben G.
    03/12/2019 12:51

    Je loue l'originalité du chef. Cependant si je peux me permettre, ne pas utiliser le terme saké(酒), qui défini l'alcool en général (et même le vin ou le whisky) pour parler de nihonshu (日本酒), ce dont on parle d'ici, alcool de riz fermenté. Le nihonshu de cuisine, effectivement ne dépassera jamais les 16°, par contre certains peuvent approcher les 40° pour la dégustation. J'aime utiliser des nihonshu de degré intermédiaire pour la cuisine parfois, afin de ne pas en perdre cet umami lorsque j'utilise certaines épices qui aurait tendances à en masquer la note. Voilà c'est tout ! Sinon très belle recette, j'essaierai ^^

  • Quentin L.
    03/12/2019 11:51

    Marie Mrln;

  • Yayane L.
    03/12/2019 10:25

    horrible

  • Marco M.
    02/12/2019 16:39

    Sake jap!! Ils faut préciser car le chinois et souvent vers le 40-degré

  • Michael A.
    02/12/2019 14:55

    😁😂

  • Igor Z.
    02/12/2019 08:23

    Faut qu’un jour on aille au sushikai à Beaune.... je crois que c’est lui mais pas sur...

  • Maxence D.
    02/12/2019 06:17

    Arrêtez avec vos pinces à épiler... Des qu un cuisinier veut se la peter... Marx compris... Il prend sa pince à épiler ou une paire de baguette..... Arrêtez de faire l asiatique.... Ça saoule !! 🤣🤣🤣

  • Loic M.
    01/12/2019 21:00

    au début je pensais qu’il parlait de la sauce sale sucrée 😂

  • Marco C.
    01/12/2019 20:57

    prossima volta si pasteggia a saké!

  • Inci O.
    01/12/2019 19:26

    🍷🍷🍷🍴🍴👍👏❤

  • Kévin G.
    01/12/2019 17:21

    toi qui kiff ca

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.