3 exemples de pratiques racistes en médecine

Pour Brut, Miguel Shema, étudiant en médecine, expose les préjugés et pratiques racistes dans la médecine.

Si on veut soigner correctement les patients non blancs, il faut comprendre que, de fait, on a des biais racistes qui existent dans notre pratique, indépendamment de notre volonté. Et si on ne fait pas ce travail là, on se contentera de mutiler et de tuer des patients en faisant croire et en croyant nous mêmes qu'on est en train de les soigner.” Pour Miguel Shema, étudiant en médecine et fondateur du compte "@sante_politique”, il existe encore des préjugés et des pratiques racistes dans l’univers médical. D'après lui, il y aurait tout d’abord un manque de formation sur les symptômes des peaux foncées. “Dans les livres de dermatologie, on ne montre que des peaux blanches alors même que la symptomatologie est différente”. Racisme et foot : l'enquête de Nicolas Vilas

Il existerait également une croyance non officielle, nommée le “syndrôme méditérranéen”, qui consiste à penser que “les patients maghrébins auraient une propension à exagérer leurs douleurs”, regrette le jeune homme. Mais d'après l'étudiant, il y aurait aussi une animalisation de certains corps. “Il y a eu dans un dans un hôpital psychiatrique, un patient noir qui est mort par surdosage. Et en fait, des études ont montré que les patients noirs recevaient des antipsychotiques beaucoup plus importants que les patients blancs, comme s'il fallait assommer un éléphant en fait”. Joaquin Phoenix et le racisme dans le cinéma

avatar
Brut.