3 manières simples de bouger plus avec Michel Cymes

"Des enfants qui ne bougent pas feront des adultes qui ne bougeront pas !" Avec Paris 2024.

Les trois conseils pour bouger plus de Michel Cymes

Le médecin et animateur livre trois moyens d’augmenter son activité physique au quotidien.

Michel Cymes est le porte-parole du volet santé de Paris 2024. Pour lui, il est impératif de bouger plus.

Bouger dans la journée

Essayez de faire l'effort de prendre l'escalier plutôt que l'escalator, plutôt que l’ascenseur, si vous n'êtes pas en train de monter en haut de la tour Montparnasse… On vit dans une société sédentaire. Moi aussi, je passe mon temps devant l’ordinateur ou assis sur mon scooter ! Il faut que je compense. Toute la journée, je me dis : « Tiens, je suis resté assis plus de tant d’heures. » Eh bien, je vais compenser en essayant de faire une activité, d'être debout, de marcher, de descendre une station de métro avant la station à laquelle je descends d'habitude. Le problème, c'est qu'il faut en prendre conscience. On s'assoit, on est sédentaire, c'est comme ça. La société est comme ça.

Pas besoin de gros budget

Il n'est pas nécessaire ou indispensable de s'inscrire dans une salle de gym et de dépenser de l'argent pour faire du sport. L'activité physique, c'est le fait de bouger, de marcher un peu plus vite dans la journée : 30 minutes chez les adultes, une heure chez les enfants. Il ne s'agit pas d'aller faire un footing ou de s'inscrire à un marathon. On peut faire du sport ou de l'activité physique avec n'importe quoi, avec un petit ballon… On dit qu'il faut faire entre 6.000 et 10.000 pas par jour. Tout ça, ça ne coûte rien !

Trouver quelque chose qui vous plaît

L'idée, c'est que vous trouviez quelque chose qui vous fait kiffer. Si je vous dis : « Prenez vos chaussures et allez faire un footing » et que ça ne vous plaît pas, vous allez arrêter au bout de deux semaines. C'est pas le but. Le but, c'est de trouver une activité qui soit accompagnée d'un certain plaisir, seul ou en groupe. C'est toujours plus sympa quand on partage ces moments avec des potes ! Dites-vous qu'il y a des agrès un peu partout dans les villes, et qu’il y en aura de plus en plus, car on va en installer en vue de Paris 2024.

La situation de la France sur le plan de l'activité physique et sportive des enfants est absolument catastrophique. D'après une étude récente, on est à la 119ème place sur 145 ou 146 pays. Vous imaginez, quand même ! L’Organisation mondiale de la santé préconise que les enfants pratiquent une activité physique d'une heure par jour, au moins cinq jours par semaine. On n'en est pas là. Il y a 90 % des enfants qui ne le font pas - 80 % des garçons et plus de 90 % des filles. C’est catastrophique.

Des enfants qui ne bougent pas feront des adultes qui ne bougeront pas. Le lit des maladies cardiovasculaires, du diabète, de tout un tas de choses, ça commence à se faire chez les enfants en surcharge pondérale. Il y en a beaucoup. 20 % sont en surpoids, et 5 % sont obèses. Tous ces enfants-là, ils ne bougent pas, parce qu'ils sont souvent devant leur écran.

La situation est catastrophique en France. On peut voir ça de manière très négative en se disant qu’on ne sait pas quoi faire. Mais avec Paris 2024, on a décidé de faire bouger les choses, de profiter de cette caisse de résonnance incroyable que constituent les Jeux olympiques, et de voir le côté positif des choses.

avatar
Brut.
4 février 2020 15:17