retour

Céline Kallmann a vécu une fausse couche, elle raconte

"Elle farfouillait, comme ça, dans mon utérus, mais elle ne me parlait pas." Céline Kallmann a vécu ce qu’on appelle communément une fausse couche, un terme qu’elle déteste. Elle explique pourquoi.

Céline Kallmann a vécu une fausse couche, elle raconte

"Elle farfouillait, comme ça, dans mon utérus, mais elle ne me parlait pas." Céline Kallmann a vécu ce qu’on appelle communément une fausse couche, un terme qu’elle déteste. Elle explique pourquoi.

“Dans "faux", il y a "pas vrai", alors que ce nous les femmes avons vécu, c'est vrai”

Si Céline Kallmann déteste le terme de “fausse couche”, c’est parce qu’il décrit mal ce que vivent les femmes traversant cette situation. Elle explique : “Dans "faux", il y a "pas vrai", alors que ce nous les femmes avons vécu, c'est vrai”. En partageant son histoire, Céline Kallmann ne s'attendait pas à recevoir autant de réactions.

“On nous demande de passer à autre chose alors qu’il faudrait juste nous accompagner”

Céline Kallmann reproche également l’extrême médicalisation de cette pratique, qui dans son cas comme dans beaucoup d’autres omet l’aspect émotionnel et traumatisant pour la patiente : “C’est juste un peu d’empathie, juste demander comment ça va.

15/06/2021 06:27
  • 512.8K
  • 280

256 commentaires

  • Jennifer A.
    14/09/2021 17:49

    J'ai eu 6 FC et c'est vrai qu'un accompagnement serait vraiment bien

  • Godyma S.
    12/09/2021 11:39

    Moi j ai fait 12 fausses couches en 6 ans entre mon 4eme et ma 5eme et on me disait à chaque fois vous en avez deja 4 c est déjà bien 😭😭😭😭

  • Radji C.
    12/09/2021 04:01

    👏🏾

  • Caroline B.
    11/09/2021 21:30

    Fausse couche découverte à l’écho du 1er trimestre : le cœur ne bat vous devez vous tromper sur la date, (pas possible, on l’a déjà entendu en plus) ; on va donc aux urgences de la maternité : « grossesse non évolutive, revenez dans deux semaines, demain on ferme pour les fêtes… »

  • Emmanuelle T.
    11/09/2021 16:56

    C tellement ça... j'étais tellement heureuse de passer ma 1ère échographie, jusqu'à ces mots horribles... ah ben non le coeur ne bat pas mais ne vous en faites pas ça arrive souvent !!! Aucune empathie, aucun soutien, pour lui c'était la routine mais pour moi c'était la fin du monde.J'ai été dévastée et aujourd'hui encore je ne peux pas en parler sans pleurer...

  • Gi G.
    11/09/2021 12:51

    appels ça une vrai couche et fouts la paix au gens....

  • Muriel T.
    11/09/2021 03:25

    Choquée mais pas étonnée... Il ne faudrait plus que ça arrive...

  • Jamila B.
    10/09/2021 22:40

    Dure épreuve dans la vie ...

  • Cricri S.
    10/09/2021 16:19

    Ça fait 19 ans, jeune mariée, première grossesse, j'étais aux anges pour la première écho, puis le gynéco d'une superbe maternité labellisée "mère enfant" me dit froidement lors de l'écho, sans rien avoir dit avant : bon Bein la cœur ne bat plus, il va falloir faire un curetage ! Mon cœur s'est brisé, mes jambes ne me portaient plus, c'était un vendredi mais pas de place pour un curetage avant le lundi, le pire weekend de ma vie...et le pire, le lundi sur la table avant de m'endormir, entendre un médecin dire à son collègue : " ça va aller vite c'est QU'UN curetage". J'ai eu la chance d'avoir 4 beaux enfants en pleine santé, pour lesquels j'ai changé de gynéco et de maternité !

  • Carole L.
    10/09/2021 13:37

    En lisant tous vos témoignages mesdames j ai l impression de me voir 24 ans et 15 ans en arrière au final ça n'a pu nous donner le bonheur d être parents en passant aussi par la pma mais le milieu médical qui me suivait on été a notre écoute pendant mes fauchés couches et surtout à l interruption de grossesse suite à l arrêt cardiaque de notre babychou... Ce sont des périodes très douloureuses on ne pourra jamais oublier.... Bon courage à vous toutes mesdames

  • Alyson C.
    10/09/2021 11:06

    😶😘

  • IR O.
    10/09/2021 08:02

    Je suis tellement d'accord pour avoir vecu plusieurs fausses couches aucun soutien psychologique du corps médical...

  • Delphine V.
    09/09/2021 19:59

    J'ai perdu mon bébé à 3mois 1/2 de grossesse avec expulsion dans un bassin de lit 😪😪😪( et ce après 10 longues années de traitements fiv et insiminations en tout genre) on m'a mise en attendant mon curtage dans une chambre avec une maman qui venait d'accoucher 😡😡😡

  • Nicole R.
    09/09/2021 19:14

    Paroles vraies, importantes

  • Mo C.
    09/09/2021 16:10

    De l'empathie!!!!! de la part des soignants oui et même ceux en apprentissage... Les deux internes en gynéco qui mon examinées et dit qu'on allait devoir m'opérer, m'ont laissé pleurer toute les larmes de mon corps sans un mot, sans un "ça va aller madame ne vous inquiétez pas". Alors que j'aurais eu besoin plus que tout de ces quelque mots qui ne sont pas grand chose et ne coûtent rien. Moi c'est ce silence face à ma détresse qui me fait encore mal aujourd'hui.

  • Marilyne S.
    09/09/2021 15:19

    Tellement vrai!!!

  • Sabrina N.
    09/09/2021 15:16

    Je me souviens lorsque j'ai accoucher de ma dernière on p a mis à côté d une dame qui venait de perdre son bébé et qui venait de se faire enlever les trompes suite à GEU...Alors que le service mater était vide et qu il y avait de la place partout en salle de reveil. Je priait pour pas que ma petite pleure pour pas en rajouter pour cette pauvre dame qui elle avait pas eut notre chance ....

  • Gene P.
    09/09/2021 13:42

    Oui, c'est tout à fait ça, à chaque fois que j'en ai fait une c'était violent l'annonce et en moins de 10min on te donne déjà tes rdv pour faire évacuer. La dernière fut terrible, j'avais le covid en même temps, pas pu aller faire une curetage à l'hôpital donc, et ce fut plus de deux semaines à prendre sur soi et tout évacuer. Soutien à toutes qui ont vécu ça

  • Adeline C.
    09/09/2021 13:33

    Je me reconnais tellement....

  • Guigui R.
    09/09/2021 13:14

    Voilà ce qui se passe lorsqu'on met pas les moyens dans l'hôpital public, les professionnels n'ont plus le temps de bien expliqué aux patients, d'avoir une pédagogie. Tout est dans le rendement et plus du tout centré sur l'humain

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.