Congé menstruel : le puissant discours d'Irene Montero

L’Espagne pourrait devenir le premier pays européen à voter un congé menstruel. Retour sur les déclarations de la ministre de l'Égalité.

“Nous n’irons plus travailler en souffrant”

“Nous sommes le premier pays européen à reconnaître dans la loi le fait que la santé menstruelle fait partie des droits des femmes. Nous sommes le premier pays européen à reconnaître des droits comme les arrêts de travail pour les douleurs de règles invalidantes et à combattre la précarité menstruelle”. En Espagne, Irene Montero, ministre de l’Egalité, a exprimé sa volonté d’instaurer très prochainement un congé menstruel dans le pays. Le 17 mai 2022, elle a commenté à propos du projet de loi qui prévoit la création d’un congé menstruel : “Toutes les femmes qui en ont besoin pourront bénéficier de ce congé menstruel”. Règles hémorragiques : à Lyon, cette structure les soigne

La ministre souhaite briser le tabou existant autour des menstruations, notamment dans le milieu professionnel : “les règles doivent cesser d’être associées à la honte, à la stigmatisation et à la gêne”. Le projet de loi prévoit également “de fournir des produits d’hygiène menstruelle dans les établissements scolaires, les centres pénitentiaires et les centres dédiés aux services sociaux”. Si le projet de loi est voté, l’Espagne deviendra le premier pays d’Europe à avoir mis en place de type de législation. Ailleurs dans le monde, notamment au Japon et en Corée, des lois similaires ont déjà été mises en place. Charlie Danger raconte l'histoire des femmes et de leurs règles

avatar
Brut.
18 mai 2022 17:06