retour

Faut-il en finir avec les aliments ultra transformés ?

Attention danger : Les produits ultra transformés menacent notre santé. Et ils représenteraient 50% des produits vendus en grandes surfaces… En partenariat avec Bim

Faut-il en finir avec les aliments ultratransformés ?

Depuis les années 1980, les produits ultratransformés ont envahi nos supermarchés. Ils contiennent notamment trop de sucres, de sel et de gras.

En France, près de 50 % des produits vendus en grandes surfaces sont ultratransformés. « L'ultra transformation c'est vraiment de faux aliments. C'est-à-dire que ce sont des recombinaisons d'ingrédients et d'additifs d’utilisation purement industrielle », explique Anthony Fardet, chercheur en alimentation préventive. Des additifs utilisés par l'industrie pour la texture, la couleur, et pour restaurer le goût. Parmi eux : le sel, le sucre et le gras, des substances qui peuvent créer une forme de dépendance.

Céréales, yaourts, sodas, snacks, biscuits…

« La plupart des céréales du petit-déjeuner pour enfants sont ultratransformées, ce qui est une vraie catastrophe pour les plus petits », déplore Anthony Fardet. Il poursuit : « Beaucoup de yaourts à boire, de sodas, de snacks sucrés-salés-gras, de nombreux biscuits et pâtisseries industriels, même certains pains industriels, toutes les confiseries, de nombreux desserts lactés, sont ultratransformés. »

D’après le chercher, aujourd’hui, la technologie n'est plus au service de l'aliment pour améliorer ses qualités nutritionnelles ou pour mieux le conserver : « C’est l’aliment qui s'est mis au service de la technologie, principalement par de gain de temps, et surtout pour le profit. »

Obésité, diabète et maladies cardiovasculaires

Or, les produits ultratransformés sont loin d’être inoffesifs : ils seraient en grande partie responsables des épidémies de diabète et d'obésité. « Quand vous prenez pour base de votre alimentation des produits ultratransformés, vous augmentez les risques d'obésité – d'abord de surpoids, puis d'obésité – et ensuite de diabète de type 2 et de diverses dérégulations métaboliques comme l'hyperlipidémie. Ce sont ensuite des portes d'entrées chroniques vers des maladies un peu plus graves comme les maladies cardiovasculaires », développe le chercheur.

Un début de solution serait qu’à court terme, le consommateur devienne consom-acteur, selon Anthony Fardet. « Les gens peuvent comprennent que par leur seul acte d'achat, ils affectent leur santé, leur bien-être, la diversité animale et l'environnement. »

04/01/2018 00:00mise à jour : 29/05/2019 19:45
  • 318.9k
  • 371

202 commentaires

  • Maëva N.
    21/02/2018 21:26

    c'est de ça dont je te parlais ce week end !

  • Martine B.
    20/02/2018 14:04

    S il y avait que ça!! Arrete les patés les raisins les saucisson.. le pinard Et Vivre dansdans une grotte Reprenez plaisir et temps de cuisiner Arrêtez d avaler ces merdes preparees

  • Alice D.
    19/02/2018 23:10

    , diminue ta consommation de gâteau bio indus ahha

  • Fabienne S.
    19/02/2018 18:35

    nous pouvons tous facilement baisser notre consommation de produits transformés! Ce n'est pas un grand sacrifice, quand même!

  • Natacha D.
    19/02/2018 06:47

    , , Louis Meulemans

  • Vanessa P.
    19/02/2018 05:47

    Aissa Agalassou

  • Claude R.
    18/02/2018 20:24

    Oublions les céréales de marques et le pain de grandes surfaces ,Bonjour boulanger artisanal et légumes bio non calibrés,viandes et oeufs de la ferme . Vinaigre blanc pour le nettoyage de toutes les surfaces et ce sera déjà beaucoups ,un bon coup de pouce pour la planète et pour les générations futures. 😉

  • Raphaël D.
    18/02/2018 13:33

    a

  • Jauhn A.
    18/02/2018 13:03

    Moi je prends de plus en plus l'habitude de zapper les produits où la liste des ingrédients fait 5km. Quitte à me priver de petits plaisirs coupables comme les Kinder, Nutella et autre confiseries au chocolat. Je pense qu'il y a aussi une responsabilité de notre part de ne pas choisir les bons produits en fonction de leur dégaine. Un exemple tout bête, le vrai jambon c'est grisâtre, pourtant dans les magasins il est rose. Est on capable de manger à nouveau du jambon gris, s'il est meilleur ?

  • Robin L.
    17/02/2018 21:26

    regarde ça :)

  • Mat S.
    17/02/2018 20:30

    voilà c'est tiré du rapport dont je te parlais

  • Quentin B.
    17/02/2018 20:11

    😱

  • Nicolas M.
    17/02/2018 18:28

    Laissez-les crever sans soins de santé !!!

  • Bénédicte L.
    17/02/2018 17:27

    , pour te conforter dans ton nouveau régime alimentaire 😜

  • Emilien J.
    17/02/2018 17:12

    En même temps qu'est-ce qui ne cause pas de cancer de nos jours? ^^

  • Louise G.
    17/02/2018 16:44

    hoffen dass de lo keng chipsen mei ess

  • Henri S.
    17/02/2018 16:38

    J'étais obligé de penser à vous avec ça ^^

  • Anne-Sofie B.
    17/02/2018 15:41

    pour marie

  • Karine C.
    17/02/2018 15:19

    Revenons à nos plats faits maison 😉 C’est tellement agréable de cuisiner 😄

  • Léa R.
    17/02/2018 13:18

    REVEILLE TOI HEHO

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.