retour

Flore a vécu trois fausses couches, elle raconte ce tabou

Flore a vécu trois fausses couches, des deuils qu'elle a dû faire en silence. Pour elle, l'accompagnement médical et psychologique en France n'est pas suffisant, pour les femmes comme pour les hommes. Elle témoigne.

Flore a vécu trois fausses couches, elle raconte ce tabou

Flore a vécu trois fausses couches, des deuils qu'elle a dû faire en silence. Pour elle, l'accompagnement médical et psychologique en France n'est pas suffisant, pour les femmes comme pour les hommes. Elle témoigne.

“Je trouve que le sujet de la fausse couche est encore trop tabou.”

Flore décrit le sentiment de honte et d’échec que suscitent souvent la fausse couche, chez les femmes interrogées. La plupart d’entre elles préfèrent aborder ce sujet de manière plus privée que publique. Flore ajoute à ce propos : “Donc oui, il y a un sentiment d’échec, d’échec de maternité.” Pourtant, ce phénomène n’est pas anecdotique. Chaque année en France,200 000 femmes subissent une fausse couche. Une femme sur 4 sera confrontée à une fausse couche au cours de sa vie.

“On en parle de plus en plus, la parole se libère, à l’époque où j’ai fait mes premières fausses couches, les seuls trucs qui existaient à l’époque, c’étaient les forums.”

Flore explique néanmoins qu’une progressive libération d ela parole est en train de s’opérer autour du thème de la fausse couche. “On en parle de plus en plus, je vois bien que la parole se libère, et c’est super parce que même moi à l’époque où j’ai fait mes premières fausses couches, j’ai cherché sur Internet des témoignages. Et en fait, les seuls trucs qui existaient à l’époque, c’étaient les forums”, confie-t-elle. À présent, pour Flore, cette parole doit être non seulement libérée mais également légitimée.

“Je trouve qu’il y a un travail à faire sur l’accompagnement médical dans les fausses couches.“

Flore déplore aussi le silence régnant, non seulement durant les trois premiers mois de grossesse, mais aussi en cas de fausse couche. De plus, l’effectuer au sein d’une maternité, n’est pour elle, pas la solution idéale : “Je trouve qu’il y a un travail à faire sur l’accompagnement médical dans les fausses couches, parce que je trouve qu’il y a un problème un peu humain.” La fausse couche reste donc un sujet qui reste sous silence, tant pour les femmes que pour les hommes.

31/03/2021 06:31
  • 145.8K
  • 131

129 commentaires

  • Pauline C.
    03/04/2021 18:51

    Faire reconnaître que cette douleur est légitime c'est ça le vrai combat. Peu importe que l'on soit déjà parent ou non. À partir de la l'accompagnement serait plus humain...

  • Florence D.
    03/04/2021 13:04

    Tout à fait d'accord. Il y a beaucoup à faire pour aider les couples qui traversent cette épreuve. On reste marqué et on oublie jamais. Bravo pour votre témoignage

  • Misa M.
    03/04/2021 08:06

    ♥️

  • Clémentine F.
    03/04/2021 06:32

    finalement la majorité des gens ne sont pas compatissants tant qu’ils ne vivent pas eux même une situation, que ce soit celle ci ou une autre.

  • Sandrine R.
    02/04/2021 17:15

    Je suis d’accord, néanmoins peut-on attendre sans arrêt face à nos douleurs qu’elles soient prises en compte avant qu’on les exprime? Et je connais dans ma chaire cette perte... les femmes et les hommes perdent leurs enfants depuis la nuit des temps, et vu les vies actuelles c’est assez banal... et si on le souhaite, les professionnels existent... alors en parler ok, mais c’est véritablement une douleur que presque toutes les femmes connaissent...

  • Célie T.
    02/04/2021 07:32

    Complètement d'accord !

  • Julie R.
    01/04/2021 19:08

    Je suis tombée enceinte lors de ma 3eme insémination artificielle. Malheureusement Jai fait une fausse couche. J'étais tellement dévastée que ce jour là, je n'est pas pu aller travailler. J'ai été voir mon médecin pour qu'il me mette en arrêt. Il a refusé car ce n'était pas un motif valable pour un arrêt....

  • Caroline G.
    01/04/2021 05:59

    Hi,my friends,One of the craziest sales has started. All the products are 10 to 50 percent off.but It's only one day. You can buy a LV bag for no more than $230 in lvdd.fun to give themselves or relatives.

  • Carine C.
    01/04/2021 05:56

    J ai fait 7 fausses donc 3 ou il a fallu que je rentre en clinique et bien on vous met en chambre avec une heureuse maman qui vient d avoir son bébé apres quand vous sortez il n y a aucun suivie psychologique.la France a d énormes progrès à faire sur l accompagnement des couples.

  • Laura P.
    01/04/2021 05:00

    C’est peut être pour éviter ce genre de phrase du type « tu en as déjà un, ou tu en feras un autre » qu’on ne le dit pas... ça part d’une bonne intention mais ça ne viendrait jamais à l’esprit de dire à quelqu’un qui a perdu son père « oh ça arrive à plein de gens, et puis il te reste ta mère... » Ceux qui ne l’or pas vécu ont toujours du mal à comprendre...

  • San S.
    31/03/2021 22:45

    Moi j'ai tellement déteste entendre '' la nature est bien faite, si tu l'a perdu c'est qu'il n'était pas viable '' comme si on disait à une personne qui vient de perdre un proche '' s'il est mort, c'est qu'il devait mourir ''. Les gens ne comprennent pas ce que c'est. Moi j'en est vécu 2 et jamais au grand jamais, je n'ai eu d'attention de la part des proches, jamais aucun '' comment ça va, tu te sens comment ? '' rien, comme si rien ne s'était passé. Comme si parce qu'il n' à pas vécu ça ne comptait pas. Pourtant j'avais bien porté un bébé en devenir, mon corps avait commencé à changer, il y a eu un cœur à l'intérieur qui a battu. On a pas le droit d'en parler parce que c'est pas si grave, c'est pas comme si on le perdait à 6mois ou à 9 (je l'ai entendu aussi). Bref il y a 9ans et pourtant j'ai envi de pleurer rien qu'en y pensant.

  • Charlène F.
    31/03/2021 21:41

    Pour ma part, il n'y a pas que les fausses couches ou il devrait avoir un suivi psychologique.

  • Mathilde V.
    31/03/2021 19:14

    Accompagnement psycholoquoi ?! Jamais entendu parler

  • Albane G.
    31/03/2021 18:50

    Je suis à 100% d'accord avec vous et bravo pour ce témoignage. J'ai eu la chance de ne jamais avoir fait de fausses couches mais pour avoir entendu plusieurs témoignages de mes copines, j'ai souvent été choqué par les mots que les médecins leur ont dit, le ma'que d'accompagnement et effectivement les 3 premiers mois de la grossesse, souvent les plus erintants, qui doivent être sous silence alors que c'est le moment où on a le plus besoin de soutien, d'etre chouchoutée, qu'on nous laisse la place dans le bus etc etc. Bref merci pour votre témoignage !

  • Anne B.
    31/03/2021 18:00

    J ai vécu ça 4x et malgré 5 beaux garçons cela reste une plaie ...nous sommes mal accompagnées aucun suivi , du jour au lendemain plus rien , c est comme si rien n avait existé...

  • No D.
    31/03/2021 16:55

    Cette fragilité va ns détruire

  • Fred S.
    31/03/2021 16:39

    Oui les hommes en souffrent aussi... Il m'a fallu trouver des personnes avec qui en parler... Un bébé à naître perdu au 7eme mois de grossesse... Il m'a fallu 12 ans au moins pour digérer tout ça et psychologiquement c'est très difficile de trouver des personnes avec qui en parler...

  • Senga E.
    31/03/2021 16:33

    maltraitance gynécologique au sens large. Le pire est que nous sommes toutes touchées à un moment ou à un autre et c'est un vrai problème.😡

  • Noriha L.
    31/03/2021 16:09

    Moi aussi 5 fausses couches j’ai vécu l’enfer mais après toutes ses épreuves et 15 ans après est né Gabriel mon ange qui a 27 ans aujourd’hui

  • Virginie A.
    31/03/2021 16:09

    L accompagnement medical est primordial c est sur mais chacune a une histoire différente... faire plusieurs fausses couches en 1ere grossesse est pour ma part je pense plus douloureux que quand vous avez deja un ou plusieurs enfants.. et tt dépend du nombre de semaines à laquelle vous la faites.. plus c est avance plus c est dur.. J ai fait une fausse couche entre mes 2 grossesses à 2 mois à peine.. mon médecin a ete très compréhensif et m a rassure en disant que c etait fréquent mais sans banaliser ce que je vivais et ca change tout.. Je m en suis remise vite et nous avons fait une autre bb assez rapidement.. Dans tous les cas le personnel medical doit etre forme et compréhensif. Les paroles blessantes ou banalisantes de l entourage à bannir aussi c est certain..

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.