Infirmières et médecins dénoncent le sexisme au travail

Les femmes médecins, infirmières, et stagiaires sont régulièrement victimes de violences sexistes. Aujourd’hui, elles prennent la parole.

“T'es toute nue sous ta blouse ?”

Depuis le mouvement #MeToo, la libération de la parole sur les violences sexistes et sexuelles a réveillé les consciences dans de nombreux milieux. Mais le corps médical féminin dénonce toujours du sexisme au quotidien sur leurs lieux de travail, sans pouvoir en parler librement. “Moi, j'ai peur que, si jamais je suis à visage découvert, j'ai peur que l'on me prenne en grippe, en fait, en stage, qu’on me fasse passer un mois et demi de l’enfer, à me demander des tâches ingrates, à me parler mal, à me dénigrer, à me rabaisser”, explique une étudiante en médecine de façon anonyme. “La solution va être vite de nous écarter, nous, plutôt que de se dire on va remettre en cause un chef de service qui, quand même, est enseignant, produit tel et tel article, potentiellement a une renommée dans telle et telle discipline”, détaille une autre professionnelle. 4 femmes oubliées qui ont changé la médecine

“C'est mon premier stage, j'ai 20 ans. Le radiologue, il a commencé à dire : ‘Ah OK, c’est super, t’es étudiante en médecine. Bon bah, à partir de maintenant, tu seras ma femme. Tu verras, on va faire des enfants, on va être hyper heureux et tout.’ Donc là, il faut bien s'imaginer qu'il a quelque chose comme 55-60 ans. Évidemment, tout le monde rigole. Je ne suis plus étudiante en médecine, je ne suis plus… Je n'ai plus de prénom. En fait, je suis juste la future femme du chef de service” se remémore une témoin. Dans le monde médical, le sexisme et les violences sexuelles semblent être minimisés selon cette autre personne. “On ne dit pas les termes, quoi, c'est toujours : ‘Il a une réputation un peu sulfureuse’, ‘Il aime bien les femmes’, ‘Il fait des petits entretiens privés dans son bureau’” Tout est dans le sous-entendu, mais on ne dit pas, en fait : ‘C'est un agresseur sexuel, ce médecin’”, dénonce la praticienne. Le quotidien d’une médecin de nuit

avatar
Brut.