Januhairy : encourager les femmes à accepter leurs poils

"J'ai trouvé ça libérateur d'aimer et d'accepter cette partie de mon corps dont j'avais honte." Pendant le mois de janvier, Laura Jackson veut encourager les femmes à accepter leurs poils. C'est le Januhairy.

Le mouvement Januhairy, un mois pour aider les femmes à accepter leur pilosité

Laura Jackson, étudiante britannique de 23 ans, lance le Januhairy, ou en français le Janvier Poilu, un mouvement qui encourage les femmes à accepter leurs poils tout au long du mois de Janvier. Le but ? sortir des diktats sociaux et prôner un rapport au corps plus libre.

Les poils, une oppression sociale

Au début des années 1900, le fait de se raser était une action inhabituelle pour les femmes. Mais progressivement, l'arrivée de King. C. Gilette et l’évolution de l’industrie de la beauté ont partagé l’idée que l’absence de poils était la norme pour les femmes. Laura Jackson souhaite changer le regard de la société sur un diktat qu’elle considère absurde. “C'est une rébellion contre les pressions de la société qui peuvent à leur tour entraîner des comportements destructeurs”, explique la jeune femme. Après avoir participé à une représentation théâtrale dans laquelle elle devait laisser pousser ses poils, elle a éprouvé un véritable sentiment de liberté, une révélation.

Laura Jackson insiste sur ce qui se cache derrière le fait d’enlever ses poils lorsque l’on est une femme : ”Ce sont toutes les brûlures, les coupures, la douleur, mentale et physique, qui vont avec le fait de se débarrasser de tous ces poils.” Face aux hommes les plus opposés à son mouvement, la jeune femme propose une expérience lors du Januhairy : “Si vous êtes vraiment contre, pourquoi ne pas, pendant que nous faisons pousser les nôtres pendant un mois, tout raser pendant le mois entier. Et dites-nous alors que nous devrions continuer à le faire.

Le Januhairy récoltera des fonds pour une association

A l’instar du mouvement "Movember", durant lequel on encourage les volontaires à se laisser pousser la moustache, l’initiative JanuHairy sera liée à une cause caritative. En effet, l’association Three Sisters, qui lutte contre la déforestation, bénéficiera des collectes. “En plus de protéger et de restaurer notre environnement naturel, nous protégeons et restaurons également notre environnement personnel”, se félicite Laura Jackson. À terme, la jeune femme souhaite que la pilosité fémine soit acceptée et ne suscite plus de débats.

avatar
Brut.
6 janvier 2021 17:00