retour

L'antibiorésistance, première cause de mortalité de demain ?

En 2050, elle pourrait être l'une des premières causes de mortalité au monde. C'est l'antibiorésistance. Selon le chercheur en génétique Didier Mazel, voilà pourquoi il est important de limiter au maximum sa consommation d'antibiotiques.

L'antibiorésistance, première cause de mortalité de demain ?

En 2050, elle pourrait être l'une des premières causes de mortalité au monde. C'est l'antibiorésistance. Selon le chercheur en génétique Didier Mazel, voilà pourquoi il est important de limiter au maximum sa consommation d'antibiotiques.

« L’antibiorésistance, c’est le fait que les bactéries soient résistantes, soient devenues résistantes aux antibiotiques qu’on utilise pour traiter les infections bactériennes » explique Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Si les bactéries réussissent à résister aux antibiotiques, c’est grâce à leur capacité d’adaptation. « Les bactéries ont une propriété génétique (…) qui est de pouvoir échanger des morceaux de chromosomes entre espèces bactériennes différentes. C’est un peu comme si un arbre pouvait échanger de l’ADN avec un homme ou avec un chimpanzé » précise Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Les bactéries « utilisent cette propriété pour évoluer de façon extrêmement rapide et s’adapter à toute sorte de menace et en particulier, donc dans le cas des antibiotiques » ajoute Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Depuis l’utilisation des antibiotiques en médecine, c’est-à-dire entre la fin des années 40 et le début des années 50, les bactéries ont utilisé cette propriété pour échanger des gènes à grande échelle et pouvoir résister à tous les antibiotiques actuellement utilisé en clinique.

Le problème, c’est que les antibiotiques sont primordiaux en chirurgie. « Avant, les chances de succès des opérations lourdes étaient faibles » précise Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur. Et la chirurgie de pointe a donc besoin des antibiotiques pour fonctionner.

« Actuellement, c’est ce genre de choses, surtout, qui est compromis par le fait qu’il y ait des bactéries qui soient virtuellement résistantes à tous les antibiotiques. Ça conduit à une surmortalité à l’hôpital, en particulier » explique Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Lorsque des patients sont hospitalisés pour une infection grave, s’ils sont porteurs d’une bactérie multirésistante, ils ont « 20% de plus de chances de ne pas pouvoir être soignés et d’en mourir » précise Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur. Pour le chercheur, ce phénomène est en train de devenir un problème de santé publique majeur. « On n’a plus, actuellement, de traitement antibiotique qui puisse permettre d’éradiquer un certain nombre des bactéries qui causent des infections » ajoute Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Pour lutter contre l’antibiorésistance, il faut limiter au maximum sa consommation d’antibiotiques. « Si on met pas de pression sur les médecins pour avoir des prescriptions, en particulier pour les enfants, on a quand même beaucoup plus de chances de ne pas être porteur de bactéries trop résistantes » conclut Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

22/07/2019 06:37mise à jour : 23/07/2019 08:33
  • 256.2k
  • 480

114 commentaires

  • Giovanni T.
    26/07/2019 01:09

    Ac le CETA on va plus qu'en bouffer

  • Christine M.
    25/07/2019 14:32

    ils sont dangereux et ceux là sont rembourser,je ne comprend plus rien

  • Armand C.
    25/07/2019 10:51

    ça pourrait être la suite de notre conversation...

  • Estelle C.
    24/07/2019 23:38

    Jamais pris ou alors enfant je pense

  • Laurence L.
    24/07/2019 20:46

    Il faut penser à l'aromathérapie qui peut être utilisée comme bactéricide puissant quelque fois

  • Sophie v.
    24/07/2019 20:25

    blablabla

  • Trey T.
    24/07/2019 12:10

    L'antibiotique c'est pas systématique. Voilà c'est tout pour moi :p

  • Elise M.
    24/07/2019 08:19

    AH ! tant pis pour les diabétiques 😂

  • Marie F.
    24/07/2019 06:12

    A voir un excellent reportage sur Arte vod qui fait un état des lieux qui fait froid dans le dos. Autour des élevages intensifs l’antibio résistance se répand véhiculée par les insectes qui circulent dans les élevages et l’extérieur. L’industrie pharmaceutique ne se donne même plus la peine de créer de nouveaux ab car l’antibiotique résistance s’installant en moins de 5 ans, ce n’est pas rentable !!

  • Tiffanie O.
    23/07/2019 21:21

    la fameuse bactérie résistante dont je te parlais ! On va dire qu'avec ton 1/2 antibiotique t'as limité la conso a ta façon.. 😅

  • Pierre H.
    23/07/2019 19:30

    Forcément à force de dégainer augmentin solupred ou Josacine solupred à des Rhinopharyngite...

  • Julie D.
    23/07/2019 16:01

    ...

  • Nano G.
    23/07/2019 10:54

    Et tout ce qu'on ingurgite à chaque repas composé de viande et de volaille bourrée d'antibiotiques!!! On nous oblige à consommer des substances qui nous rendent malade sans nous faire trépasser immédiatement!!! Le sel fluoré... qu''on nous oblige à prendre( préférer le sel gris)l'eau que nous buvons bourrée de résidus médicamenteux et d'hormone...la preuve nos poissons de rivières deviennent Bicbouc!! Les légumes et fruits qui n'ont plus rien de sain!! Voilà voilà!! Nous devons être vigilants et responsables. Notre vie, notre santé nous appartiennent, ne déléguons pas à des business mans!!

  • Chloe H.
    23/07/2019 08:36

    il n'y aura pas de soucis pour moi 😏

  • Jean M.
    22/07/2019 23:07

    ..Ta bien raison aha

  • Romain I.
    22/07/2019 20:37

    écoute

  • Pierre E.
    22/07/2019 19:50

    🧐

  • Marie J.
    22/07/2019 18:55

    les medecins n ont plus besoin de prescrire des antibiotiques,vu qu il y en a pleins dans la viande et les poissons que nous consommons.

  • Claire D.
    22/07/2019 17:51

    j’ai tout de suite pensé à toi 😉

  • Nemeth J.
    22/07/2019 17:01

    trouveurs ! C'est voulu qu'on affiche ce que j'ai pas tapé ?