retour

L'antibiorésistance, première cause de mortalité de demain ?

En 2050, elle pourrait être l'une des premières causes de mortalité au monde. C'est l'antibiorésistance. Selon le chercheur en génétique Didier Mazel, voilà pourquoi il est important de limiter au maximum sa consommation d'antibiotiques.

L'antibiorésistance, première cause de mortalité de demain ?

En 2050, elle pourrait être l'une des premières causes de mortalité au monde. C'est l'antibiorésistance. Selon le chercheur en génétique Didier Mazel, voilà pourquoi il est important de limiter au maximum sa consommation d'antibiotiques.

« L’antibiorésistance, c’est le fait que les bactéries soient résistantes, soient devenues résistantes aux antibiotiques qu’on utilise pour traiter les infections bactériennes » explique Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Si les bactéries réussissent à résister aux antibiotiques, c’est grâce à leur capacité d’adaptation. « Les bactéries ont une propriété génétique (…) qui est de pouvoir échanger des morceaux de chromosomes entre espèces bactériennes différentes. C’est un peu comme si un arbre pouvait échanger de l’ADN avec un homme ou avec un chimpanzé » précise Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Les bactéries « utilisent cette propriété pour évoluer de façon extrêmement rapide et s’adapter à toute sorte de menace et en particulier, donc dans le cas des antibiotiques » ajoute Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Depuis l’utilisation des antibiotiques en médecine, c’est-à-dire entre la fin des années 40 et le début des années 50, les bactéries ont utilisé cette propriété pour échanger des gènes à grande échelle et pouvoir résister à tous les antibiotiques actuellement utilisé en clinique.

Le problème, c’est que les antibiotiques sont primordiaux en chirurgie. « Avant, les chances de succès des opérations lourdes étaient faibles » précise Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur. Et la chirurgie de pointe a donc besoin des antibiotiques pour fonctionner.

« Actuellement, c’est ce genre de choses, surtout, qui est compromis par le fait qu’il y ait des bactéries qui soient virtuellement résistantes à tous les antibiotiques. Ça conduit à une surmortalité à l’hôpital, en particulier » explique Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Lorsque des patients sont hospitalisés pour une infection grave, s’ils sont porteurs d’une bactérie multirésistante, ils ont « 20% de plus de chances de ne pas pouvoir être soignés et d’en mourir » précise Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur. Pour le chercheur, ce phénomène est en train de devenir un problème de santé publique majeur. « On n’a plus, actuellement, de traitement antibiotique qui puisse permettre d’éradiquer un certain nombre des bactéries qui causent des infections » ajoute Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

Pour lutter contre l’antibiorésistance, il faut limiter au maximum sa consommation d’antibiotiques. « Si on met pas de pression sur les médecins pour avoir des prescriptions, en particulier pour les enfants, on a quand même beaucoup plus de chances de ne pas être porteur de bactéries trop résistantes » conclut Didier Mazel, chercheur en génétique à l’Institut Pasteur.

22/07/2019 06:37mise à jour : 23/07/2019 08:33
  • 258.1k
  • 602

196 commentaires

  • Rudy P.
    01/04/2020 23:36

    l’OMS nous avertit que l’antibiorésistance pourrait tuer 10 millions d’humains tous les ans si rien n’est fait d’ici 2050 (aujourd’hui l’antibiorésistance cause déjà 12 500 morts par an en France). L’élevage industriel joue ici un rôle central : le confinement des animaux favorise le développement de bactéries multirésistantes : 38 % des antibiotiques consommés en France et 73 % des produits antimicrobiens dans le monde sont destinés aux animaux d’élevage. Combien de morts notre mode d’alimentation va-t-il encore causer ? Sans parler des animaux eux-mêmes, si nombreux qu’ils sont indénombrables…

  • Rudy P.
    01/04/2020 23:35

    l’OMS nous avertit que l’antibiorésistance pourrait tuer 10 millions d’humains tous les ans si rien n’est fait d’ici 2050 (aujourd’hui l’antibiorésistance cause déjà 12 500 morts par an en France). L’élevage industriel joue ici un rôle central : le confinement des animaux favorise le développement de bactéries multirésistantes : 38 % des antibiotiques consommés en France et 73 % des produits antimicrobiens dans le monde sont destinés aux animaux d’élevage. Combien de morts notre mode d’alimentation va-t-il encore causer ? Sans parler des animaux eux-mêmes, si nombreux qu’ils sont indénombrables…

  • Laura M.
    09/09/2019 01:26

    Si vous êtes obligé d empredre mais moin longtemps genre pour dix jours quand on commence à se sentir mieux de les arrêté après deux à trois jours

  • Sing T.
    05/09/2019 20:03

    Et ben il va s’en passer des choses en 2050... Un peu trop une date à la mode je trouve... Tout est déjà enclenché ça sera bien avant, petit à petit

  • Camille A.
    05/09/2019 14:21

    😱

  • Cyril O.
    05/09/2019 05:28

    Limiter les antibiotiques? Donc limiter la viande d’élevage ? 🤔

  • Angèle G.
    04/09/2019 13:17

    les huiles essentielles vont remplacer les antibiotiques

  • Oldies P.
    04/09/2019 12:49

    Ben oui. Tôt ou tard la nature régule et reprend ces droits. On a gagné 100 ans, pour la planète, cent ans ce n'est qu'une poignée de secondes.

  • Zitouni Z.
    04/09/2019 11:25

    Quand tu as une infection sévère avec amputation a la clef...crois moi que tu fais pas la fine bouche et tu les prends.....😏

  • Séverine B.
    04/09/2019 09:27

    Encore une bonne nouvelle !!! Et dire qu'on nous dit en parallèle de penser "positif"...

  • Corentin C.
    04/09/2019 08:08

    ils sont mignons ! Ça pense qu’en 2050 yaura des antibio MDRRRRRRRR

  • Christelle C.
    03/09/2019 22:31

    ta vu je t’en parlais ce week end

  • Fab B.
    03/09/2019 21:22

    Et aussi les antibiotiques dans les élevages de poulets et autres ...

  • Martin M.
    03/09/2019 21:19

    regarde le drapeau derrière

  • Agroum A.
    03/09/2019 20:03

    Merci pour le partage, après ça reste des produits chimiques les antibiotiques, du coup sûrement ils sont néfastes pour la santé

  • Mata S.
    03/09/2019 19:42

    Ça fait quelques décennies qu'on le sait...

  • Tania H.
    03/09/2019 18:11

    Depuis le temps que je dis qu'il ne faut pas prendre de médicaments!

  • Nanny M.
    03/09/2019 18:04

    c ça qu’on parlait

  • Virginie G.
    03/09/2019 16:51

    Ne pas culpabiliser les gens, la majeur partie des antibiotiques que nous consommons, l'est à notre insu dans l'alimentation. Depuis presque 15 ans, aucun médecin que j'ai eu à rencontrer n'a prescrit d'antibiotiques à outrance. selon type patologie, ou dans un second temps car le premier traitement n'avait pas éte probant.

  • Chab B.
    03/09/2019 16:20

    Vivez le présent prenez des médocs. NN bourrez vous c encore mieux

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.