La DJ Bond:ish raconte son expérience de la méditation

Malgré ses tournées à travers le monde, Blond:ish tient à garder ses repères grâce à la méditation. Pour Brut., elle raconte.

“Beaucoup de personnes jugent la méditation sans la connaître”

“Quand on est DJ, on voyage et on se sent toujours un peu décentré. Je travaille sur plusieurs techniques d’ancrage, car une fois que j’ai réussi à m’ancrer, je me sens plus solide. C’est comme pour une maison, on a besoin de s’appuyer sur des fondations, quoi qu’on fasse.” Blond:ish est une DJ et productrice canadienne. Elle a fait de sa santé mentale sa priorité, notamment grâce à la méditation. “Beaucoup de personnes jugent la méditation sans la connaître. Vous voyez ? Pourquoi mal juger la méditation, alors que c’est le meilleur moyen de se connecter à soi-même ? La respiration permet de se connecter à soi-même. Et la méditation, il n’y a rien de plus simple, mais il faut la travailler. Beaucoup de gens ne méditent pas parce qu’ils ont des préjugés sur cette pratique, alors qu’il n’y a rien de plus facile”, défend l’artiste. Justine s'est essayée à la méditation avec Petit Bambou

“Personnellement, je n’ai jamais eu de gros problèmes de dépression ou d’anxiété. Mais ma famille, oui, donc ça m’a touchée aussi. Je vois quand les gens n’arrivent plus à s’en sortir, quand ils sont prisonniers de leur esprit. Le système est fait pour qu’on souffre. Donc nous devons créer un nouveau système. C’est ce que je fais, chaque jour, avec ma musique. Le conseil que je donnerais à toutes les personnes qui ont des mauvaises passes, c’est ‘trouvez… réunissez vos outils’. Une infinité d’outils existe et travailler sa respiration, c’est l’un des plus puissants de tous. C’est comme du carburant, comme du kérosène pour se connecter à soi”, continue Blond:ish. Ces stars qui ont pris la parole sur leur santé mentale

avatar
Brut.