retour

La réalité du post-partum, loin de la magie annoncée

Les pertes de sang, les contractions post-accouchement, la dépression… Illana Weizman encourage à partager la réalité que vivent les femmes après un accouchement, loin de la magie annoncée.

Illana Weizman veut rompre le silence autour du post-partum

Illana Weizman est autrice du livre “ Ceci est notre Post-Partum”. Elle se bat pour que les mères soient mieux préparées à la période qui suit leur accouchement, au niveau physique mais aussi psychologique. Pour Brut, elle raconte tout ce qu'on ne nous dit pas sur le post-partum.

Après l’accouchement, le corps se remet très progressivement

Illana Weizman évoque les contractions utérines, qui ont lieu également après l’accouchement, ce que beaucoup de femmes ignorent. L’utérus se contracte afin de retrouver sa taille initiale. Les douleurs à la poitrine s’accompagnent aussi de douleurs autour de la zone du périnée. Après des déchirures ou une épisiotomie, qui peuvent arriver notamment avec le premier enfant, il peut y avoir des douleurs pour s'asseoir, ou même uriner. Illana Weizman décrit une sensation "d'un corps qui est passé sous un rouleau compresseur et cela dure plusieurs semaines".

Les pertes de sang, appelées lochies, peuvent également être impressionnantes, et il faut pouvoir s’y préparer. Elles sont dues au décollement du placenta qui a provoqué une plaie, et peuvent durer entre quelques jours et plusieurs semaines.

Illana Weizman déplore le manque d’information que l’on donne aux femmes et insiste : “ Il faut être au courant en amont pour ne pas prendre peur et ne pas se dire que son corps est défaillant.

Elle souhaite rappeler aux femmes qu’il ne faut pas avoir honte de passer par certaines difficultés considérées comme taboues : l’incontinence, les hémorroïdes sont courants après un accouchement.

l’importance d’un accompagnement psychologique et d’une prise en charge

Après un accouchement, Illana Weizman affirme que de très nombreuses femmes connaissent le “baby blues”, dû à la chute d’hormones, mais que 20% d’entre elles passent par une dépression post-partum, qui exige une prise en charge médicale.

Selon elle, il est nécessaire que des politiques de santé publique soient mises en place pour améliorer l’accompagnement des femmes en post-partum.

Elle affirme : "On a un abandon de la société dans son entièreté qui ne considère plus la mère une fois qu’elle a eu son enfant, qu’elle a rempli son rôle. On se dit que, maintenant, on s’occupe de l’enfant. La mère, elle, passe au second plan alors qu’elle devrait passer sur un pied d’égalité avec son enfant."

19/01/2021 18:24mise à jour : 19/01/2021 18:25
  • 446.2K
  • 477

134 commentaires

  • Bureau D.
    14/08/2021 12:13

    ; )

  • Christian L.
    13/08/2021 16:47

    Elle a une tête de droguée

  • Matheo O.
    13/08/2021 14:35

    Merci à cette femme qui a su décrire les douleurs physique et psychologique de la femme après son accouchement c'est ce qui arrive en toutes les femmes et comme elle dit bien la femme n'a pas de suivi après l'accouchement merci à cette femme qui en parle

  • Nico D.
    13/08/2021 08:01

    En tant que Papa j'ai été moi-même très surpris de me rendre compte que finalement on laissait clairement les femmes se "demerder" après l'accouchement, que finalement, il y aurait bien plus besoin de cours d'après accouchement car la non préparation peut-être dramatique... À l'heure ou on nous pond des séances de tout et n'importe quoi en réel ou en visio, très sincèrement j ai encore du mal a comprendre pourquoi cette non information... sujet tabou???? L'information et le suivi sont très important!

  • Amandine L.
    13/08/2021 04:09

    Pourtant les sages-femmes libérales en parlent en préparation à la naissance et à la parentalité, puisqu’elles accompagnent cette période ensuite.

  • Warren O.
    13/08/2021 04:05

    respect vous êtes des guerrières !

  • Maëva V.
    12/08/2021 21:16

    C'est pas toujours systématiquement comme ça non plus

  • Nadia P.
    12/08/2021 16:13

    Casser les idées reçues sur l'accouchement et tout ce qui va avec 🌟

  • JulieLaurent P.
    12/08/2021 05:53

    la réalité 😝

  • Audrey B.
    11/08/2021 16:58

    Premier accouchement très médicalisé 13h50 entre la première contraction et l’accouchement… avec un mois et une semaine d’avance, et des désagréments qui à l’époque m’ont semblé vraiment compliqués puisque je n’y comprenais rien, aussi compliqué que mon allaitement d’ailleurs (merci la leche league). Deuxième accouchement: a terme, une Lettre à la poste, j’ai poussé trois fois il était là et le tout sans péridurale… un bonheur de courte durée puisque ce choc hormonal a entraîné -comme pour de nombreuses mamans- une hypothyroïdie de Hashimoto, dont je souffre depuis maintenant 14 ans. Alors non, on n’est carrément pas Suffisamment informée et préparée, et si les femmes étaient un peu plus solidaires entre elles, cela sera sûrement moins difficile d’être accompagné avant pendant et surtout après. Bravo aussi à celles qui font le choix de ne pas avoir d’enfant, c’est totalement honorable, surtout quand c’est assumé.

  • Camille W.
    11/08/2021 16:57

    c'est vrai ce qu'elle raconte ou c'est carrément exagéré ?

  • Abdellatif S.
    11/08/2021 10:50

    Raconter des choes que toutes les femmes sont cencees savoir, signifie qu il y a un gain d argent d erriere. Elles ont toutes le meme style : il faut etre jolie ,parler rapidement et faire semblant de maitriser le sujet . Si ca continue ,on aura les reseaux satures et tout le monde racontera les memes choses. Ennuie a la fin .

  • Cindy B.
    11/08/2021 10:21

    Ceci est son post partum pas le mien...

  • Mélo D.
    11/08/2021 10:19

    On parle très souvent de fuites urinaires mais il est également possible de souffrir de rétention urinaire...

  • Carol-Meije D.
    11/08/2021 10:14

    Perso, 3 accouchements, pas forcément facile mais je ne me suis jamais posée toutes ses questions !

  • Rania R.
    11/08/2021 09:28

    .

  • Johanna P.
    11/08/2021 08:48

    Outre l'aspect et les ressentis physiques il ne faut pas oublier que sa atteint aussi la santé mentale. Quand je vois la moquerie de certaines parce que leur argument c'est : " voyons ce n'est pas une généralité " j'hallucine 😒

  • Thierry S.
    11/08/2021 07:16

    Et si on parlait de celles très heureuses d’accoucher ….

  • Sabine C.
    11/08/2021 03:47

    Franchement je n'ai pas eu autant de douleurs post partum, mais je trouve que nous ne sommes pas du tout préparées à l'après... C'est bien de tout concentrer sur l'accouchement, mais franchement ce n'est qu'un passage dans cette maternité... Et parfois cela ne se passe pas comme prévu et c'est difficile d'utiliser les conseils des cours de préparation à l'accouchement (surtout quand on accouché avant le 1er cours 😉). Mais personne ne nous parle du lien plus où moins difficile avec ce petit être inconnu. Personne ne parle des saignements post partum. On nous dit juste de prendre des serviettes hygiéniques dans la valise, mais sans trop savoir pourquoi... Personne n'évoque non plus les douleurs plus où moins importantes dans le bas ventre lors du retour à la taille initiale de l'utérus. Douleurs parfois accentuées lors de l'allaitement. Bref, accoucher c'est bien mais préparer au post accouchement et à la parentalité serai bien nécessaire !

  • Soeiz B.
    10/08/2021 21:27

    N'importe quoi . L'accouchement est une chose naturelle et douloureuse. Oui: il faut arrêter de dire que c'est un n truc horrible. À partir du moment où vous vous dites que dans les temps anciens vous seriez seule dans le noir et peut-être le froid à accoucher, alors il faut faire avec . Rien de plus naturel. Apres j'ai accouché trois fois à l'hôpital... mais deux fois sans assistance. Et j'aurais aimé qu'on m'aide dans ce travail. La douleur de l'accouchement je l'ai vécu deux fois et c'est dans mes plus grands bonheurs. Parce qu'une vie qui arrive... c'est pas rien.