Le Niksen ou l'art de ne rien faire

L'art de ne rien faire et laisser son esprit respirer. En néerlandais, ce concept a un nom : le Niksen. Un vrai défi.

C’est quoi, le niksen ?

Ce concept néerlandais promeut le fait de ne rien faire au sens propre du terme et de laisser l’esprit vagabonder.

« Dans un monde rempli de stress, qui fait presque la promotion du stress, on se sent coupable si l’on n’est pas constamment occupé. Je crois que le niksen est un moyen formidable de nous donner une marge de manœuvre pour réduire notre stress et goûter à la rêverie de l’esprit », estime la psychothérapeute Katie Krimer. Mais le niksen, qu’est-ce que c’est, au juste ?

Ce n’est pas de la méditation

D’après Katie Krimer, les bienfaits du niksen dans la gestion du stress sont comparables à ceux de la méditation de pleine conscience. Il existe toutefois des différences fondamentales entre ces deux pratiques. « La méditation de pleine conscience, c’est être présent : on se concentre sur le moment présent. Dans le niksen, même si l’esprit vagabonde, on n’a pas cette intention de ramener sa conscience au moment présent », développe la psychothérapeute.

C’est un défi

En ce sens, pratiquer le niksen semble facile. Pourtant, c’est un véritable défi, selon Katie Krimer. « Dans une culture très tournée vers la réussite, qui parfois vous oblige à être toujours dans l’action, la pratique du niksen devient vraiment difficile. Ne rien faire n’est pas forcément acceptable dans notre culture », argumente la psychothérapeute.

Ajouter une pointe de niksen à sa routine quotidienne, à la maison comme au travail, est néanmoins possible, encourage Katie Krimer. Elle conclut : « Vous pourriez vous engager à en faire une minute par heure pour laisser votre cerveau se reposer. Ne faites rien pendant une minute : vous remarquerez à quel point vous pouvez être productif. »

avatar
Brut.