"Il n’y a plus rien au Venezuela"

"Il n’y a plus rien au Venezuela, ils n’ont plus de médicaments, plus rien." A la fin de son reportage sur la situation au Venezuela, Sebastian Perez Pezzani a été arrêté et emprisonné pendant 10 jours. Il raconte.

avatar
Brut.
30 avril 2017 00:00