Au Yémen, la pire crise humanitaire au monde empire

Pendant ce temps-là, au Yémen…

Au Yémen, la famine empire

Depuis plusieurs années, la famine s’est durement installée au Yémen. Malgré les aides versées au pays, la situation empire.

Le Yémen connait la pire crise humanitaire du monde. Et ça empire. Les Yéménites souffrent d’une guerre commencée en juillet 2014. Selon l’Acled, le conflit avait déjà fait plus de 100.000 en fin d’année 2019. « Ce qu’il faut éviter aujourd’hui, c’est qu’il y ait une génération entière d’enfants yéménites qui disparaisse », alerte Philippe Duamelle, représentant du bureau Unicef au Yémen.

24 millions de personnes dans le besoin

L’ONU vient d’annoncer qu’en 2020, l’appel humanitaire pour venir en aide au Yémen a été financé à moins de 50 %. « Plus de 80 % de la population yéménite a besoin d’une assistance humanitaire et, regrettablement, on n’en parle plus ou pas suffisamment assez aujourd’hui. Et évidemment, il y a tout un tas de programmes qui sont mis en sommeil ou qui sont arrêtés par manque de finances », déplore Philippe Duamelle.

Ces 80 % représentent 24 millions de personnes, soit la population totale de l’Australie. Dans le sud du Yémen, près de 100.000 enfants de moins de 5 ans sont actuellement en danger. De plus, le pays vit une pénurie de carburant. Ce phénomène engendre d’autres difficultés : l’aide alimentaire d’urgence et les déplacements sont indisponibles, des hôpitaux ont dû fermer, l’eau est inaccessible et le prix de la nourriture a augmenté.

Durant sa campagne, Joe Biden a promis d'interrompre les ventes d'armes à l'Arabie saoudite,le plus grand client des États-Unis au Moyen-Orient. Cela devrait pousser l’Arabie saoudite, impliquée dans le conflit yémenite, à mettre un terme à la guerre. En 2019, Emmanuel Macron, lui, « assumait » la vente d’armes par la France à l’Arabie Saoudite. Il a toutefois demandé que ces armes ne soient pas utilisées contre des civils.

avatar
Brut.
18 novembre 2020 19:41