retour

Gang MS-13 : un ancien tueur raconte

Juan faisait partie du gang MS-13, considéré comme le plus dangereux au monde. Pour eux, il a tué. Aujourd'hui, c'est lui qu'ils veulent tuer. Pour Brut, Charles Villa a rencontré ce tueur en cavale. ⚠️ Attention : certaines images peuvent choquer.

Gang MS-13 : Entretien avec un ex-tueur

Notre reporter Charles Villa a rencontré Juan, un ancien tueur de la Mara Salvatrucha, un puissant gang hondurien. Il est aujourd’hui traqué par cette mafia.

Juan est un ancien tueur de la Mara Salvatrucha, plus connue sous le nom de MS-13. Aujourd’hui, Juan a réussi à s’enfuir du Honduras, mais il est aujourd’hui traqué par le gang. Pour Brut, notre reporter Charles Villa a pu s’entretenir avec lui et son traducteur dans un lieu secret.

La Mara Salvatrucha est particulièrement connue en Amérique centrale pour ses enlèvements, ses exécutions, mais aussi pour ses actes de tortures. Beaucoup de leurs victimes ont été retrouvées après avoir été démembrées.

Chapitre 1 – Ses premiers meurtres

Quand as-tu rejoint le gang ?

Je suis entré quand j’avais 15 ans. J’ai commencé en encaissant des impôts de guerre. Après, j’ai été promu à un autre emplacement en tant que tireur en patrouillant les zones de vente de drogue. Quand tu montes et ils voient que tu grandis, ils te donnent d’autres missions plus compliquées et tu fais ce qu’ils te disent, comme tuer des gens. J'avais 18 ans quand j'ai tué la première personne.

Sais-tu combien de gens tu as tués ?

Je l’ai fait trois fois. On les a tués avec des pistolets de 9 mm et avec une AK.

Est-ce que tu savais à ce moment-là les raisons pour lesquelles la MS-13 te demandait de tuer ces gens ?

Nous avons tué ces gens parce qu'ils voulaient s'enfuir de la Mara MS.

Est-ce que tu te souviens de combien ils te payaient pour tuer quelqu’un ?

Nous avons tous un salaire. Je gagnais près de 1.500 pesos [60 euros] par semaine pour surveiller le quartier. Si tu avais tué quelqu'un quand ils te le demandaient, tu gagnais un privilège : de l'argent, des femmes ou des vêtements, ou une nouvelle arme.

Comment tu t’es senti après avoir tué ces gens ?

Quand j'ai tué la première personne, j'étais nerveux, j'avais envie de fumer, beaucoup de choses, j'ai pensé qu'ils pouvaient me faire ça, à ma mère, je ne sais pas. Mais tu dois le faire pour toi aussi parce que tu es déjà dans la famille et tu dois le faire, comme j'ai déjà dit, tu dois faire ce qu'ils disent.”

Chapitre 2 – Tuer ou mourir

Tu obéissais à n’importe quel ordre qu’on te donnait lorsque que tu appartenais à la MS-13 ?

J'ai dû faire ce qu'ils m'ont dit. Tu ne peux pas désobéir. Si tu désobéis, tu es puni. Ils te frappent la première fois. Si tu n'accomplis pas la mission, ils te frappent. Pendant 13 secondes, tu reçois des coups de pied, des coups de poing. C'est pourquoi on l'appelle MS-13, parce que pendant 13 secondes, on se fait tabasser. La deuxième fois, ils te frappent avec une batte dans les côtes. Si tu rates la troisième chance, ils te tuent.

Quand tu faisais partie de la MS-13, tu as été témoin de beaucoup de meurtres, comme des victimes découpées ?

Oui, j’en ai vu une. Ils l’ont coupée en petits morceaux et ils l’ont mise dans une boîte. La Mara MS-13 les coupe en 13 morceaux. C'est leur symbole. Ils disaient : « Amenez-moi cette personne3, et ils leur soutiraient des informations. Une fois ils avaient ces infos, ils découpaient ces personnes en petits morceaux. J’entendais seulement les cris, et comment ils les tuaient.

Ils font cela pour que les gangs sachent que la Mara MS est toujours là et dans tous les quartiers, qu'ils sont la mara la plus organisée de tout le Honduras, de l'Amérique centrale. Mais je n'ai jamais essayé de tuer une personne en la découpant en morceaux, vraiment, parce que je n'osais pas. Je n'avais pas les couilles de tuer quelqu'un comme ça.

Chapitre 3 – Sa cavale

Qu’est-ce qui t’a fait quitter le gang ?

Je voyais que ce n’était pas pour moi et je sentais que j’allais me faire tuer ou aller en prison, parce que dans le quartier où on était, c’était très tendu. Surtout, mon fils allait naître, je l’ai fait pour lui.

Comment as-tu réussi à sortir du gang ?

J’ai dû vraiment sortir de mon pays pour pouvoir me libérer. La seule solution qu’ils te donnent, c’est d’aller à l’église ou de fuir. Ce sont deux manières de sortir du gang, mais une fois dans le gang, tu ne peux plus sortir.

Si tu retournes en Honduras, tu crois que la MS-13 te tuera ?

Bien sûr.

Tu as déjà pensé à aller voir la police ou la justice en Honduras pour réclamer une protection ?

Même si tu t’adresses au gouvernement du Honduras, ils ne t'aident pas, parce que la Mara est organisée. Ils peuvent acheter la police, ils peuvent acheter beaucoup de gens. Des hommes d'affaires sont morts pour ça. Même la police te trahit. Elle te vend, la police au Honduras n'aide pas.

Après autant de violence, comment as-tu réussi à retrouver une vie normale ?

J’essaie vraiment d’avoir une vie… de travailler, de gagner honnêtement ma vie, de n’agresser personne, d'avancer et de ne pas faire les mêmes erreurs.

Chapitre 4 – Ses regrets

As-tu des regrets pour tout ce que tu as fait pour la Mara ?

Je regrette parce que j'ai tué des gens et je ne voulais vraiment pas le faire. C'était pour survivre, pour survivre dans la rue, dans les gangs, avec la drogue. Et je le regrette surtout pour ma famille.

Est-ce que tu crois en Dieu ?

Je crois beaucoup en Dieu, toute ma famille est chrétienne. Je crois que Dieu nous pardonne, Dieu pardonne tout ce que nous faisons. Parfois, je me suis senti mal, mal, mal, très mal, mais j'ai senti que Dieu était avec moi, qu'il m'a aidé en tout, qu'il m'a sorti des situations… Il m'a accompagné dans toutes les voies que j'ai empruntées. Dieu est le seul qui nous aide, personne d'autre.

13/07/2020 10:24
  • 3.7m
  • 1.4k

651 commentaires

  • Lyan A.
    19 heures

    Respect pour ce reportage c'est édifiant !

  • Sophie D.
    21 heures

    Je comprendrais jamais cette fascination pour ces cassos, c'est mondial vu visiblement....

  • Guillaume L.
    2 jours

    On ne devient pas un ancien tueur. La personne tuée n'est pas un ancien mort...

  • Musy B.
    2 jours

    Bla bla bla...

  • Maude L.
    3 jours

    omg

  • Sylvano M.
    3 jours

    Le nom de ce gang vient du fait qu'ils contrôlaient la 13ème rue de Los Angeles,rien à voir avec le fait de couper leurs victimes en 13. Ils sont en guerre permanente avec le gang de la 8ème rue de LA. Ce gang est partout et depuis quelques années en Espagne, ils y importent de la cocaïne à la tonne,mais utilisent moins la violence, car heureusement nos policiers n ont rien à voir avec ceux de chez eux qui sont plus que corrompus.

  • Sonia S.
    4 jours

    Le mec qui interwieve le type io aurait du cacher son visage ils vont venir le chercher ca strouve pour savoir ou il est le gar c'est chaud ça

  • Olivier D.
    4 jours

    en vrai c est vraiment chaud.

  • Eric S.
    4 jours

    Pipeau ou vraie interview ?

  • Melinda S.
    4 jours

    Vraiment bon cette histoire beau cheminement personnel de ce jeune homme 🙏🙏🙏🙏que dieu le bénisse lui et sa famille💖💖💖

  • Cvetelina C.
    4 jours

    Donc M Trump veut juste les deporter...oui mais ces jeunes sont nés au E-U et c’est comme ça que le U S A détruit l’Amerique Latine.

  • Martine L.
    5 jours

    Si a tué à 18 ans,qu il ASSUME ! Plus de pitié. Trop de délinquants! Puisque à 18 ans on trouve que ces ados sont capables de voter......alors ,leurs délits doivent être sanctionnés. Arrêtons le victimisation et toutes les excuses du monde pour dédouaner leurs délits.

  • Stéphane P.
    6 jours

    des merdes qui tapent sur un gars a plusieurs facile !!!

  • Isa M.
    6 jours

    Je trouve que le gars qui témoigne ressemble grave à celui qui « cuisinait » la drogue dans le reportage sur les narcotrafiquants... c’est peut-être le même gars après tout...

  • Glorinda N.
    6 jours

    Si tu veux moi je suis à la maison hier

  • Glorinda N.
    6 jours

    Bonjour 👋🏾🌷

  • Glorinda N.
    6 jours

    Ce

  • Bernard P.
    6 jours

    P

  • Ariakah V.
    6 jours

    Si il avait ses classes militaires, il n'aurait pas autant d'arrogance

  • Benoit T.
    7 jours

    Ça choque personne que le type interview un mec recherché ?...

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.