retour

L'histoire du coming out

Faire son coming out, ça ne veut pas dire la même chose pour tout le monde. Histoire du coming out avec Abigail Saguy, sociologue.

L’évolution de la notion de « coming out »

La notion de « coming out » et la façon dont le terme a évolué au fil du temps, c’est le thème du livre d’Abigail Saguy. Aujourd’hui, l’expression n’a plus exactement le même sens qu’à l’origine.

Avec le temps, la notion du « coming out » a évolué. Dans son livre Come Out, Come Out, Whoever You Are, Abigail Saguy explique comment le terme de coming out a été utilisé pour résister à la stigmatisation.

D’où vient la notion du coming out ?

Le terme « coming out » vient de la vieille bourgeoisie. Il était utilisé quand les jeunes femmes des élites faisaient leur coming out dans la haute société. Dans les années 1930, les homosexuels ont repris le terme et parlé de « coming out » dans la culture gay.

Dans les années 1930, les hommes homosexuels vendaient faire la révérence dans « des parodies de bals (des bals où les hommes s'habillaient avec des vêtements féminins très flamboyants )», explique Abigail Saguy. « Plus tard, dans les années 1950, faire son coming out signifiait révéler aux gens qui étaient gays que vous l'étiez aussi. Et on utilisait différents noms de code pour le dire. »

Le terme repris par d'autres

À la fin des années 1960 et dans les années 1970, le mouvement des droits des gays est devenu plus radical. Le mot « gay » est passé d'un terme d'inclusion à un terme d'expression du changement social. Par ailleurs, le succès du mouvement LGBTQ+ a encouragé d'autres mouvements sociaux.

Aujourd'hui, les jeunes sans papiers aux États-Unis ont commencé à utiliser le terme « coming out ». Même les polygames parmi les fondamentalistes mormons utilisent ce langage, pourtant étroitement associé aux droits des LGBTQ+.

« Je pense qu'une partie de ce que vous réalisez quand vous faites votre coming out est de dire: "Me voici. Je suis votre voisin, votre ami et vous ne le saviez pas, mais je fais partie de ce groupe que les gens oppriment” », conclut Abigail Saguy.

09/12/2020 07:31mise à jour : 09/12/2020 08:26
  • 306.6K
  • 46

32 commentaires

  • Houssem B.
    21/12/2020 20:24

    tiens chouf

  • Ludo T.
    12/12/2020 09:30

    Et pour Macron qui disait sur le parterre de l'Elysée filmé par des journalistes qui ne lui demandaient rien: < Benalah n'est pas mon amant > c est pour quand son coming out?

  • Lisa V.
    11/12/2020 23:14

    ❤❤

  • Linda L.
    10/12/2020 20:51

    et quel est l'intérêt de faire son coming out?!? perso je ne crie pas sur les toits que je suis hétéro, donc vivez votre vie comme vous l'entendez point, on s'en fout de ce que vous êtes ou pas, si quelqu'un ne vous accepte pas ben rayez le de votre vie et entourez vous de gens qui vous acceptent

  • Naomie R.
    10/12/2020 19:57

    Elisa Lbh

  • Alain J.
    10/12/2020 18:15

    LES PUB CANALPLUS NOUS EMMERDENT LORSQUE QU'ON SUIT UNE INFO!!! ARRETEZ VOS CONNERIES BORDEL!!!!

  • Josette B.
    10/12/2020 12:45

    totalement d accord. moi a l occasion j ai parle de mes amours ou de mes enfants alors pourquoi pas les autres?

  • Lili R.
    10/12/2020 11:21

    C'Est quoi un coming out.. Pour l'instant on sort pas trop ....mdrrrr

  • Taopaïpaï T.
    10/12/2020 07:07

    J'aime mon chat. Ça y est c'est dit. C'est bon je suis accepté?🤣

  • Yann C.
    09/12/2020 23:46

    Commentaire adressé à Vincent launey

  • Yann C.
    09/12/2020 23:45

    C'est vrai, avoir besoin de s'epanouir et de s'ouvrir aux autres, c'est tendance, c'est un peu comme votre besoin mesquin d'ouvrir votre bouche avariée...

  • CG R.
    09/12/2020 19:59

    Pourtant ça existe depuis des siècles avant Jésus.. Je ne comprends pas de tout.. Ils détruitent les homos et les lesbiennes.. Respectez leurs vies différences...

  • fégaff ALLEAU
    09/12/2020 18:48

    on s'en fiche. merci de passer à d'autres sujets plus importants et plus intéressants.

  • Effy M.
    09/12/2020 17:19

    I think it might interest you

  • Christophe C.
    09/12/2020 17:12

    Ça veut dire tout ce temps j'ai pas osé j'ai menti et maintenant je fais mes culpa

  • Pietro D.
    09/12/2020 16:49

    On s'en tape de l'orientation sexuelle. ..........

  • Paul D.
    09/12/2020 16:02

    comme Brice Dulin

  • Filipe M.
    09/12/2020 14:07

    On est des êtres humains point. On a le droit et d'être avec qui on veut On s'en moque des opinions des autres.

  • Daniel R.
    09/12/2020 14:01

    Un coming out c'est surtout la recherche d'une bénédiction pour pouvoir vivre quelque chose de différent des autres. C'est aussi une affirmation de ce que cette personne a choisi d'être. Une confirmation. Mais ne soyons pas dupe. C'est aussi la recherche d'une acceptation par une certaine communauté d'un nouvel adepte. Les êtres humains sont socialisés. C'est un peu comme un petit poisson dans un étang rempli de gros poissons. Je ne prendrai pas le pari de la survie du petit poisson tout seul dans son coin. La quantité fait aussi la force. Mais accepterions-nous une communauté ouvertement pédophile ? Il n'y a pas si longtemps, la sodomie était proscrite aussi et passible de peines de prison.

  • Martine J.
    09/12/2020 12:37

    Ce qui m'emmerde profondément c'est que que la société pousse les personnes à faire des choses qu'elles ne souhaitent peut-être pas ! Devoir crier Haut et Fort <<JE SUIS Homo >> on ne demande pas à un hétérosexuel de l'annoncer partout ! Il faut arriver à foutre la paix à toutes ces personnes qui au final sont comme toutes les autres dans leurs ressentis, il n'y qu'une différence, c'est les rapports sexuels ! Mais il ne m'est jamais venu à l'idée quand je rencontre une nouvelle personne de lui demander des renseignements sur ces rapports sexuels pas plus sur son compte en banque et sa religion !.. C'est ça le respect de la liberté...

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.