Libertés sexuelles au Maroc : l'appel de 490 personnalités

Au Maroc, les relations sexuelles hors mariage et l'avortement sont interdits par la loi. Avec 490 personnalités marocaines, l'écrivaine lauréate du prix Goncourt Leïla Slimani lance un appel pour que ces pratiques soient enfin légalisées.

Maroc : Dans une tribune, l’écrivaine Leïla Slimani appelle 490 personnalités à défendre les libertés sexuelles

L’écrivaine lauréate du prix Goncourt, Leïla Slimani, a lancé un appel à des personnalités marocaines afin de lutter contre la législation de pratiques sexuelles interdites comme les relations sexuelles hors mariage et l’avortement. Voici son combat.

Au Maroc, l’écrivaine Leïla Slimani a co-rédigé une tribune signée par 490 personnalités pour la légalisation des relations sexuelles hors mariage et de l’avortement.

Elle souhaite ainsi ouvrir un débat national sur les libertés individuelles : « On demande aux législateurs, à nos gouvernants, à toutes les forces progressistes de ce pays (…) de se mettre à nos côtés. » Cela permettrait de cesser les « drames » des avortements clandestins et de nombreux emprisonnements.

Le 31 août, la journaliste marocaine Hajar Raissouni a été arrêtée pour “avortement illégal” et “relations sexuelles hors mariage”. Sur les réseaux sociaux, elle est devenue un symbole du combat pour les libertés individuelles et la liberté d’expression.

Leïla Slimani insiste sur le fait que de nombreuses histoires n’ont pas été médiatisées. C’est le cas des 15 000 personnes emprisonnées pour des relations sexuelles hors mariage et personnes étant victimes de souffrances physiques et décès suite aux avortements clandestins.

« Le grand problème c’est le silence (…) derrière il y a des tragédies individuelles et parfois même des morts », conclut Leïla Slimani.

avatar
Brut.
23 septembre 2019 17:36