Setsuko Thurlow, rescapée d'Hiroshima

Elle a survécu à la bombe atomique qui a détruit Hiroshima et fait 140.000 morts. Depuis, Setsuko Thurlow milite pour l'interdiction de toutes les armes nucléaires. Brut l'a rencontrée.

Setsuko Thurlow, survivante d’Hiroshima et militante anti-armes atomiques

Le 6 aout 1945, Setsuko Thurlow était à Hiroshima quand la bombe nucléaire « Little Boy » a détruit la ville. Son ONG, l’Ican, a reçu le prix Nobel de la paix en 2017.

« Par la fenêtre, on voyait la chair blanche bleuie et j'ai eu l'impression de voler. Manifestement, le bâtiment était en train de s'effondrer, comme le reste des bâtiments dans cette ville. Et mon corps tombait avec eux. » Le 6 aout 1945, Setsuko Thurlow était à Hiroshima quand la bombe nucléaire « Little Boy » a détruit la ville. Brut l’a rencontrée.

« Ils se sont simplement… évaporés… incinérés, carbonisés »

« Une nuit, j'ai repris conscience dans l'obscurité totale et le silence. Je me suis retrouvée clouée sous les gravats. Je n'arrivais pas à bouger mon corps. Je savais que je faisais face à la mort. Et j'ai commencé à entendre mes camarades d'école implorer leurs mères et Dieu à l'aide. Puis, d'un coup, quelqu'un a secoué mon épaule gauche par derrière et a dit : "N'abandonne pas, n'abandonne pas. Continue de bouger. Continue de t'agiter. Continue de taper des pieds. J'essaie de te sortir de là. Tu vois la lumière du jour par l'ouverture, vas-y, rampe." Et c'est ce que j'ai fait. »

Avant le bombardement, Hiroshima était peuplée de 340.000 habitants. Cette tragédie a causé un total de 140.000 morts. Setsuko Thurlow se souvient. « Il n'avaient aucune chance. Ils se sont simplement… évaporés… incinérés, carbonisés. Sans laisser de trace. Je ne sais toujours pas où ma soeur a disparu. Pas d'os, rien. Mes camarades de classe… ce n'étaient plus des gens… 7.000 disparus dans 4.000°C de chaleur. »

Aujourd’hui, neuf pays possèdent l’arme atomique

Aujourd’hui, elle continue d’alerter sur la situation, qui a largement empiré en 70 ans. « Cette situation catastrophique a été causée par une seule bombe. Une bombe. Et aujourd’hui, nous en avons 14.000. Chacune d'entre elles. 1.000 fois plus destructrice que les premières petites bombes. »

Setsuko Thurlow est une membre fondatrice de l’Ican, International Campaign to Abolish Nuclear Weapons, la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires. Cette ONG a reçu le prix Nobel de la Paix en 2017 pour le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. 

Le bombardement atomique de Hiroshima fut le premier de l'histoire. Il fut suivi par celui de Nagasaki, trois jours plus tard. Ces deux événements ont fait à eux seuls 210.000 morts. Aujourd’hui, neuf pays possèdent l’arme atomique. « C’est une réalité. Nous avons appris de Hiroshima et Nagasaki. Nous devons prendre nos responsabilités en tant que citoyens. Apprenons-en davantage », rappelle Setsuko Thurlow. 

avatar
Brut.
4 mars 2020 11:05