retour

Si je voulais avorter dans le monde

Pour avorter en Pologne, les femmes devront désormais prouver que leur grossesse est le résultat d'un viol ou d'un inceste, ou qu'elle met leur vie en danger. Si je voulais avorter dans le monde…

L’accès à l’avortement dans le monde

Les pays sont loin d’être égaux en matière de droit à l’avortement. Voici un panorama des plus grands écarts…

Royaume-Uni et Pays-Bas

Au Royaume-Uni, l’IVG peut être pratiquée jusqu’à 24 semaines. C’est l’un des délais les plus élevés d’Europe avec les Pays-Bas.

Pologne

En Pologne, l’avortement est quasiment illégal. En octobre 2020, le Tribunal constitutionnel a interdit l’IVG en cas de “malformation grave et irréversible” du fœtus. Les femmes polonaises ne peuvent désormais recourir à l’IVG qu’en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la vie de la mère. En 2019, 1100 avortements légaux ont été pratiqués alors qu’entre 100 000 et 200 000 Polonaises auraient recours à l’IVG chaque année.

France

En France, l’avortement est autorisé sans restriction jusqu’à 12 semaines. En octobre 2020, une proposition de loi visant à étendre ce délai à 14 semaines a été adoptée par l’Assemblée nationale. Ce texte a finalement été rejeté par le Sénat en janvier 2021. En 2019, 232 000 IVG ont été réalisées en France. Chaque année, entre 3000 et 5000 Françaises ayant dépassé le délai légal auraient recours à un avortement à l’étranger.

États-Unis

Aux États-Unis,les conditions d’accès à l’IVG diffèrent selon les États. En 2019, l’Alabama a promulgué la loi la plus répressive des États-Unis sur l’avortement.

Argentine

En Argentine, l’avortement a été légalisé le 30 décembre 2020, après des années de lutte.

01/02/2021 15:54
  • 409K
  • 1.1K

122 commentaires

  • Youssef B.
    05/07/2021 10:24

    Au lieu de vouloir légaliser un crime, parce que tout de même a 16 semaines ce n'est pas d'une cellule qu'on parle, il faut plutôt être réfléchi et surtout RESPONSABLE. Et j'ajouterai aussi que ce n'est pas uniquement à la femme seule de prendre cette décision.

  • Manue V.
    05/07/2021 06:07

    Bah il a pas tord . A 4 mois tu connais le sexe du bébé .. c est plus juste une cellule la … à part situation exceptionnelle tu le sais quand même bien avant que tu es enceinte .. après chacun fait ce qu il veut et je ne jugerais personne c est juste que de mon point de vue c est un peu tard ..

  • Philippe L.
    05/07/2021 05:35

    C'est énorme 4 mois . Pourquoi attendre 4 mois si tu souhaite avorter ???

  • Guylaine M.
    04/07/2021 20:04

    Enfin une décision sensée...

  • Monzelle C.
    04/07/2021 10:00

    Il juge traumatisant ? Par rapport à son expérience lors de sa dernière grossesse ??!!!

  • Flo C.
    04/07/2021 08:58

    Traumatisant pour qui ? Pour lui oui ! Et une grossesse non voulue c pas traumatisant ? Et les conditions d’avortement actuelles, la pression faite pour être « bien bien mais alors bien bien sure » de vouloir avorter c pas traumatisant ?

  • Florence B.
    04/07/2021 06:52

    Oh là là même pas envie de lire l article ben oui je pense que ça peut être un traumatisme un avortement est ce une raison pour ne pas accepter l allongement de la durée quand on sait que parfois des femmes ne se rendent pas de suite compte d une grossesse et que les délais pour avoir un rendez vous dont longs

  • Patrice D.
    03/07/2021 21:39

    Dans la rubrique boucherie charcuterie ...........

  • Momo D.
    03/07/2021 20:19

    https://youtu.be/QyKYyxIlAEk

  • Christelle U.
    03/07/2021 17:52

    D.accord.pk c.est les hommes qui décident encore

  • Sarah Ymeraj
    03/07/2021 17:47

    Quand je vous tout les mecs qui commente en parlant des femmes aussi lamentablement ça me dégoûte ! Foutez nous la paix ! Notre corps c'est notre choix et ça le restera et nous allons nous battre encore et encore pour faire comprendre à chacun d'entre vous que vous n'avez clairement pas votre mot à dire ! Alors quand je vois des femmes le dire, j'ai encore plus envie de vomir.

  • Dalhia N.
    03/07/2021 17:25

    Il a raison , il ne faut pas exagérer la religion n a rien a voir la dedans , bon je ne dis pas un accident peut arriver mais stop il y a des limites

  • Sarah-Line D.
    03/07/2021 15:44

    Plus de centres d'IVG pour une prise en charge rapide Ouiiiiiii mais rallonger le délai à 4 mois ... Je suis d'accord avec Macron ! Désolée mais après ça va être quoi ? 7, 9 mois ?

  • Sandrine P.
    03/07/2021 09:14

    Les moyens de contraception sa existe elles ne se font pas toutes violer quand même....

  • Florence M.
    03/07/2021 07:02

    Ah voilà que pointe les convictions catholiques du bonhomme... Par contre, dire que s'il n'est pas favorable à l'allongement du délai pour l'IVG, il va mettre les moyens pour qu'il y ait plus de centres, et donc raccourcir le délai de prise en charge des femmes qui veulent avorter etc.. Bah non ! Il y aura donc encore de nombreuses grossesses non désirées qui ne pourront être interrompues faute de moyens permettant de tenir le délai légal actuel...

  • Jean-Philippe G.
    02/07/2021 19:37

    Il en faut encore, des preuves, pour avancer l'inanité de macron?

  • Claudine V.
    02/07/2021 19:26

    Un bon catho qui n’est pas concerné par le problème

  • Fabienne E.
    02/07/2021 19:17

    Il n'y a aucun délai pour l'interruption médicale de grossesse. Quels sont les arguments pour cette différence ? C'est moins traumatisant peut-être d'interrompre une grossesse parce que l'enfant est handicapé ?

  • Stephanie N.
    02/07/2021 18:31

    Je suis d accord, mais des Con ditions devraient etre mises en place. Je connais 3 personnes qui ónt avortees a plusieurs fóis et dans ce cas , C est utiliser l avortement comme un moyen de contraception. Íl faut avant tout favoriser l information pour eviter l avortement.

  • Claire M.
    02/07/2021 17:49

    Question : pour les pays qui, comme la Pologne, disent non sauf en cas de viol ou d'inceste ( je laisse de côté l'aspect pathologie médicale pour la mère ou l'enfant). On est d'accord qu'il faut, j'imagine, pouvoir prouver qu'il y a eu viol ou inceste ? Qu'il ne suffit pas de déclarer : "j'ai été violée et suis tombée enceinte" ? Et du coup, il faut quoi, avoir déposé plainte rapidement après les faits, avoir été prise au sérieux, et le tout dans un délai raisonnablement court j'imagine là encore, avant que le fœtus ne soit considéré viable ? Je pense que ces aménagements du droit à l'avortement sont juste là pour dire : "regardez, on n'est pas des monstres, on ne nie pas les droits des femmes et on pense aux violences qu'elles peuvent subir". Mais je serais curieuse de savoir réellement comment sont traitées ces demandes exceptionnelles d'IVG et combien de femmes pourront vraiment en bénéficier.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.