Une miss arménienne part en guerre pour son pays

Miss Univers Arménie a décidé de prendre les armes pour défendre l’Arménie, menacé par l’Azerbaïdjan. Un documentaire de Brut.

“Parfois, les jours d'insouciance me manquent”

En 2020, l'Arménie et l'Azerbaïdjan se disputent le Haut-Karabakh, un territoire majoritairement peuplé d'Arméniens, mais qui est situé en Azerbaïdjan. Le conflit fait plus de 6000 morts et se solde par une défaite. Il y a quelques semaines, ce conflit gelé a repris, puisque l'Azerbaïdjan a bombardé plus d'une trentaine de communes sur le sol arménien, et ça, ça a provoqué une onde de choc, parce que ça n'était jamais arrivé auparavant. Ça a poussé certaines femmes, comme Nanée, à prendre les armes. “Quand on est venus ici pour la première fois avec le groupe d'entraînement militaire, je suis restée figée dans la même position pendant deux minutes, je n'arrivais pas à tirer car j'avais un peu peur de ce bruit. J'avais l'impression que le bruit qui allait venir allait me rendre sourde”, explique Nanée. 9 questions sur la négociation en temps de guerre

Nanée Avetisyan est une jeune Arménienne de 25 ans. Miss Univers Arménie 2021, elle a décidé de prendre les armes lors des derniers bombardements dans le pays. “Les gens se demandent ce que c'est que de vivre une guerre. Imagine que tu vis normalement pendant des années. Et puis, un dimanche matin, tu te réveilles dans une tout autre réalité, une réalité dans laquelle tes plans ont disparu. Il n'y a plus tes envies, tes rêves. Il n'y a plus rien, à part des chiffres. Le nombre de jeunes gens qui sont morts”, décrit-elle. “La guerre n'est pas seulement à la frontière, c'est à l'intérieur aussi. Tu dois rester forte, tu dois encourager les autres, mais en même temps, tu écoutes toujours les nouvelles tristes, les morts… Et parfois, c'est difficile d'encourager les autres, mais tu n'as pas le choix.” Cette famille a déjà fui trois guerres

avatar
Brut.