Une vie : Bernie Sanders

Star de la gauche américaine et farouche opposant de Donald Trump : voici l'histoire de Bernie Sanders

Bernie Sanders, à la gauche de la gauche de l’Amérique

Il s’était incliné face à Hillary Clinton durant les primaires démocrates de 2016. Cette année, il revient dans la course.

Star de la gauche américaine, opposant fervent de l'administration Trump… C’est Bernie Sanders. Issu d'un milieu modeste, il naît en 1941 à New York dans le quartier de Brooklyn, de parents juifs originaires de Pologne et de Russie.

Marqué par la disparition de membres de sa famille pendant la Shoah, Bernie Sanders s'intéresse très tôt à la politique. En 1964, il obtient un diplôme de sciences politiques à l'Université de Chicago. Pendant ses études, il participe à l’organisation de manifestations étudiantes. En 1963, il se rend à la Marche sur Washington, la manifestation pour les droits civiques où Martin Luther King prononce son célèbre discours.

Engagé contre la ségrégation raciale

À 22 ans, Bernie Sanders est arrêté pendant une manifestation contre la ségrégation raciale à l'école. Indépendant du Parti démocrate, il se revendique socialiste. « Ce que veut dire "socialisme" en gros, c'est "démocratie". C'est une société dans laquelle on n'a pas une poignée de banques qui contrôlent l’économie, de grandes entreprises et la vie politique de la nation », argumente-t-il.

En 1981, il devient maire de Burlington, dans l'État du Vermont. À 49 ans, il devient le premier membre du Congrès depuis 40 ans à ne pas être affilié à un parti. Il se fait remarquer en votant notamment contre l'intervention américaine en Irak.

Populaire auprès des jeunes

En 2007, il devient sénateur. En 2016, il se présente à l'élection présidentielle. « Non seulement je vais me battre pour protéger les familles de ce pays qui travaillent, mais en plus, nous allons créer un mouvement de millions d'Américains prêts à se lever et à riposter », affirme-t-il alors. Malgré le succès de sa campagne, notamment auprès des jeunes, il s'incline face à Hillary Clinton à la primaire du Parti démocrate.

Il est aujourd’hui l'un des principaux opposants au Président Donald Trump. Au Sénat, il multiplie les interventions chocs lors des auditions de l'administration Trump. Le 19 février 2019, à 77 ans, il annonce sa participation aux primaires démocrates de 2020. « Je me présente à la présidentielle parce qu'une grande nation n'est pas jugée sur le nombre de ses milliardaires ni de ses têtes nucléaires, mais sur la façon dont elle traite les plus vulnérables », se justifie-t-il.

avatar
Brut.
22 février 2019 10:08