#TBT : l'acteur Michel Simon évoque la 6ème extinction de masse

Quand l'acteur Michel Simon prédisait la disparition des oiseaux, des insectes et de la vie sur Terre… en 1965. #tbt

En 1965, l'acteur Michel Simon prédisait la sixième extinction de masse

Le comédien suisse, connu pour « La Chienne », « Boudu sauvé des eaux » ou « L'Atalante », affirmait que les animaux allaient disparaître. Brut vous propose un extrait télévisé datant de 1965.

Vous avez peur du monde qui vient ?

  • Oh oui ! C'est tragique… - C'est un monde encore plus de solitude pour vous ? - Oh oui. Oui, je crois que c'est… Je ne sais pas, j'envisage pas ça, j'envisage pas l'avenir. C'est pas pensable, ça. Cette prolifération de l'être humain, qui est pire que celle du rat, c'est effroyable. 

« Ce qui aurait peut-être pu sauver l’humanité, c'est la femme »

  • Les bêtes ne changent pas ?
  • Les bêtes sont merveilleuses parce qu'elles sont en contact direct avec la nature. Ce qui aurait peut-être pu sauver l’humanité, je crois, c'est la femme, parce qu'elle est encore en contact avec la nature. Elle échappe aux lois, aux imbécilités émises par les anormaux. Elle est encore en contact avec la nature, mais elle n'a pas droit au chapitre.

La science chimique assassine la Terre

- Et les animaux alors ?

  • Les animaux vont disparaître. Il n'en restera plus bientôt. En Afrique, c'est l'hécatombe permanente. Quand je suis venu en France, j'avais une trentaine de nids d'hirondelles. L’année passée, j’ai eu deux nids d'hirondelles et pour la première fois, j'ai ramassé une hirondelle tombée de son nid qui était tellement… si pauvrement alimentée… À cause des progrès de la science, la science chimique qui assassine la Terre, qui assassine l'insecte, qui assassine l’oiseau, qui tue toute vie, qui assassine l'Homme, on s'en apercevra peut-être trop tard, à cause de cela, il n'y a plus d’oiseaux. Ce parc, quand je suis arrivé en 1933, c'était merveilleux ! Le printemps, c'était une orgie de chants d'oiseaux, c'était quelque chose de merveilleux. Aujourd’hui, il n’y en a plus. Je ramasse chaque printemps des oiseaux morts tombés du nid ou des oiseaux adultes qui ont mangé des insectes empoisonnés et qui meurent !
avatar
Brut.