4 villes qui aiment le vélo

Une ville qui fait des efforts pour les cyclistes, ça ressemble à ça. Voilà 4 villes qui aiment le vélo. 🚲

Les meilleures (et la pire) villes du monde où faire du vélo

Utrecht, Copenhague, Séville et Montréal mènent la course.

Utrecht, Pays-Bas

Dans cette ville néerlandaise d’un peu plus de 350.000 habitants, environ 40 % des trajets quotidiens sont effectués à vélo. Les autorités locales ont d’ailleurs construit le plus grand parking à vélos au monde.

Copenhague, Danemark

Plus de la moitié des habitants se rendent au travail ou à l’école à vélo. Depuis 2006, le risque d’accidents de vélos a diminué de 23 %. Pour parcourir de longues distances, les usagers peuvent emprunter les autoroutes cyclables vers et depuis Copenhague.

« On a construit des pistes cyclables dans toute la ville pour renforcer la sécurité des cyclistes. L’important est de ne pas mélanger la circulation automobile et les cyclistes sur les mêmes voies. Les gens ne se sentent pas en sécurité quand ils font du vélo à proximité des voitures et des bus. C’est pourquoi nous investissons beaucoup dans nos infrastructures dédiées aux vélos », détaille Ayfer Baykal, élue responsable de l’écologie et de la technologie à Copenhague.

Séville, Espagne

Entre 2006 et 2011, à Séville, le cyclisme urbain connaît une croissance rapide pour réduire les bouchons en heure de pointe. Aujourd’hui, Séville dispose de 120 km de pistes cyclables.

Montréal, Canada

C’est l’une des villes nord-américaines qui favorisent le plus le vélo, avec 780 km de pistes cyclables. En 2009, l’entreprise de vélos en libre-service de la ville, BIXI, devient un leader mondial. Le concept s’exporte à Paris, Londres, Chicago et New York.

Mumbai, Inde, le mauvais exemple

À l’inverse, Mumbai est l’une des pires villes où faire du vélo. Les cyclistes subissent les embouteillages, la pollution et les mauvaises habitudes de conduite.

avatar
Brut.
8 mars 2020 09:34