50 degrés à l'ombre : l'Inde suffoque

Depuis Mars, l’Inde et le Pakistan connaissent des vagues de chaleur records. Pour Brut, Vinay et Raj racontent.

"Cette fois, la crise est grave”

“La température monte jusqu’à 49 degrés à Delhi depuis quelques jours. Il y a moins de gens qui marchent à pied. Normalement, il y a une grande foule, des embouteillages.” Depuis le mois de mars, l’Inde et le Pakistan sont touchés par une vague de chaleur étouffante et particulièrement longue. Dans certaines villes, la température a dépassé les 50 degrés à l’ombre, ce qui est exceptionnel aussi tôt dans l’année. “Tous les jours, je vais au travail sur ma moto. Je me sens déshydraté dès que j’arrive sur le lieu de mon travail. Ensuite, je me sens très fatigué, incapable de faire mon travail. La chaleur aspire toute mon énergie”, explique Raj. Qatar : de la clim à l'extérieur pour lutter contre la chaleur

“Les gens souffrent beaucoup à cause de la chaleur. Les écoles et les universités ont également donné des vacances aux étudiants à cause de la température élevée”. En Inde et au Pakistan, ces vagues de chaleur représentent un risque pour les habitants. “Il y a de plus en plus de gens qui sont hospitalisés à cause d’insolations. Il y a des gens qui dorment sur les trottoirs ou au bord de la route, c’est vraiment difficile pour les gens comme ça qui sont sans abri”. Les 3 points à retenir du rapport du GIEC 2022

avatar
Brut.