En Floride, un trafic international d’écureuils volants démantelé

Des écureuils volants expédiés par centaines vers la Corée du Sud et vendus comme animaux domestiques... Après avoir sévi pendant trois ans, ce trafic international a été démantelé en Floride.

Un trafic d’écureuils volants démantelé en Floride

Après un an d’enquête, un trafic international d'animaux sauvages vient d’être démantelé. La cible de ce trafic : l’écureuil volant, aussi appelé petit polatouche.

1 million de dollars. C’est la valeur estimée d'un trafic international d’animaux sauvages récemment démantelé en Floride. L’enquête a duré une année entière. La cible de ce trafic est un petit animal, l’écureuil volant. Il est aussi appelé « petit polatouche ».

Un vaste réseau

Tout commence en janvier 2019, en Floride. Les autorités reçoivent un appel anonyme dénonçant des captures illégales d’écureuils volants. Lors de l’enquête, les forces de l’ordre constatent qu’un véritable réseau menace cette espèce pourtant protégée.

Les écureuils sont capturés pour être vendus à un marchand d’animaux sauvages. Ce dernier les « blanchit » grâce à son entreprise d’animaux d’élevage. Les petits polatouches sont ensuite transportés dans des voitures de location jusqu’à Chicago. Les conducteurs de se relaient afin de brouiller les pistes.

Utilisés comme animaux de compagnie

Après l'escale à Chicago, les écureuils volants sont envoyés en Corée du Sud via des entreprises de transport d’animaux de compagnie. Ce trafic alimentait la forte demande de petits polatouches comme animaux de compagnies en Corée du Sud. Ils sont pourtant inadaptés à la vie domestique : ils vivent de nuit, peuvent mordre et transmettre des zoonoses. 

En trois ans, au moins 3.600 écureuils volants ont été capturés. 10.000 pièges ont été déployés en Floride. Ces captures ont engendré plus d’un million de dollars de chiffre d’affaires. Sept hommes ont été arrêtés. Parmi eux, le marchand d’animaux sauvages. Il risque jusqu’à 30 ans de prison.

avatar
Brut.
30 octobre 2020 07:22