Environnement : la moitié des plages menacées de disparition

La moitié des plages de sable dans le monde pourraient bientôt disparaître...

La moitié des plages de sable pourraient disparaître d'ici à 2100

En cause, notamment, les constructions humaines sur les littoraux qui retiennent les sédiments nécessaires aux plages.

Elles représentent plus d’un tiers du littoral mondial. Avant d’être des lieux de tourisme et de loisirs pour les humains, les plages de sable sont des zones tampons naturelles, qui protègent le littoral des tempêtes, des cyclones et des inondations. Elles abritent aussi de nombreuses espèces animales et végétales.

L’un des pays les plus durement touchés est l’Australie

Pourtant, dans le monde, la moitié de ces plages de sable pourraient disparaître d’ici à 2100. En cause, l’érosion due aux constructions humaines sur les littoraux, qui retiennent les sédiments nécessaires aux plages.

Autres responsables : l’élévation du niveau des océans et les catastrophes climatiques, des phénomènes accentués par le réchauffement climatique. L’un des pays les plus durement touchés est l’Australie. Le pays perdrait près de 15.000 km de plages.

La côte sablonneuse du Royaume-Uni, quant à elle, diminuerait de 30 %. Le pire pourrait cependant être évité si les pays arrivent à maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C. L’érosion serait alors réduite de 40 %. 

avatar
Brut.