Kangaroo Island, ravagée par les flammes

C’était un territoire verdoyant, une nature sauvage et préservée. C'était un sanctuaire pour des milliers de kangourous et koalas... Ravagée par les flammes, Kangaroo Island est aujourd’hui méconnaissable.

En Australie, l’île au kangourous est ravagée par les incendies

Kangaroo Island était connue pour ses écosystèmes préservés, mais elle est devenue méconnaissable. Des milliers d’animaux ont péri dans les flammes.

Kangaroo Island est couverte à 30 % de réserves naturelles et abrite de nombreux animaux sauvages. Mais depuis décembre 2019, l’île est touchée par de multiples incendies. Selon la NASA, les feux de brousse ont déjà ravagé près d'un tiers de l’île : 1.550 km2 ont été brûlés ou sont toujours en feux. Au moins deux personnes seraient mortes et des dizaines de maisons ont été détruites.

« C'était tout simplement féroce »

« Certains foyers ont perdu tous leurs terrains en plus de leurs maisons. Je suis né ici il y a 71 ans, et il n'y a jamais eu d'incendie comme celui-ci sur Kangaroo Island. C'était tout simplement féroce » témoigne un habitant. Sur cette île prisée des visiteurs, de nombreuses infrastructures touristiques ont été détruites.

La biodiversité est aussi particulièrement affectée. Le Flinders Chase National Park, une importante réserve naturelle de l’ouest de l’île, a été ravagé. Des milliers de koalas et de nombreux autres animaux ont péri dans les flammes. « Certaines espèces végétales et animales peuvent avoir été complètement éliminées. La capacité de survie aurait chuté pour bon nombre de ces espèces, et leur risque d'extinction a considérablement augmenté » indique Woinarski, directeur adjoint du Centre de rétablissement des espèces menacées.

Face à l’urgence, 121 militaires ont été déployés sur Kangaroo island pour appuyer les secours et garantir l’accès à l’eau potable. Le gouvernement fédéral d’Australie-Méridionale a par ailleurs annoncé qu’ils allaient débloquer 11 millions de dollars australiens afin d’indemniser les petites entreprises et les agriculteurs touchés par les incendies.

avatar
Brut.
10 janvier 2020 16:57