Le tamarin-lion doré, un succès de protection de la nature

Une espèce menacée qui connaît une renaissance, ça peut aussi arriver. Voici comment le tamarin-lion doré, autrefois au bord de l'extinction, a vu sa population multipliée par 10.

Bonne nouvelle : la population de tamarins-lions dorés est en croissance !

La population de ce singe a été multipliée par 10 en 50 ans. La raison ? Un programme de conservation d'envergure réalisé avec succès.

Les tamarins-lions dorés ne vivent qu'à un endroit sur Terre : les forêts de l'État de Rio de Janeiro. Depuis des siècles, cette forêt subit les ravages de l'activité humaine : exploitation forestière, agriculture intensive, expansion urbaine… En conséquence, les tamarins-lions dorés ont vu leur habitat disparaître et se fractionner.

En 1971, leur population est descendue en-dessous de 200 individus

Ces singes, à peine plus gros que des écureuils, étaient capturés pour devenir des animaux de compagnie. En 1971, leur population est même descendue en-dessous de 200 individus. Pour sauver l'espèce, des écologistes, des élus et des citoyens se mobilisent : un programme de réintroduction est mis en place par le WWF et la Smithsonian Institution, avec la collaboration de 140 zoos à travers le monde. De nombreux individus élevés en captivité sont relâchés dans la nature.

Au même moment, des équipes travaillent pour restaurer leur habitat. Des zones sont alors protégées et des arbres sont plantés pour créer des corridors biologiques afin de reconnecter les populations. Certaines familles de tamarins bloquées sur des territoires devenus trop étroits sont également déplacées dans des réserves.

Après 50 ans, ce programme de conservation est considéré comme un modèle du genre : la population de tamarins-lions dorés avoisinerait aujourd'hui les 3.000 individus, une multiplication par 10. Mais même si ce projet est une réussite, les forêts de la région sont encore menacées, et il est aujourd’hui important de protéger ces écosystèmes.

avatar
Brut.