Paris collecte les déchets alimentaires pour les revaloriser

Quand les déchets alimentaires des habitants des villes alimentent les champs à la campagne, ça donne ça.

Avec ces nouvelles poubelles, les déchets alimentaires deviennent des ressources

Transformer des déchets en ressources… Pour relever ce défi, une nouvelle poubelle est apparue dans certains quartiers de Paris. Elle permet de redonner de la valeur aux déchets alimentaires.

La campagne des biodéchets

Colombe Brossel est adjointe à la mairie de Paris en charge de la propreté de l’espace public, du tri, de la réduction des déchets, du recyclage et du réemploi. Elle explique la nécéssité de ce nouveau projet : "On estime que dans la poubelle de chaque habitant parisien, 25 % des déchets sont alimentaires. Or ces déchets sont envoyés pour être incinérés, pour être brûlés. Et brûler des déchets qui sont composés à 80 % d’eau, on voit à quel point c’est une aberration écologique." L’initiative permet donc d’instaurer un système de réutilisation plutôt que de choisir l’incinération.

Entre 2017 et 2021, plus de 150 000 seaux comme celui-ci ont été distribués dans les 2e, 12e et 19e arrondissements. En 2020, dans les arrondissements concernés, ce sont près de 1 223 tonnes de biodéchets qui ont été collectés malgré une interruption temporaire due au Covid-19. C’est 20 % de plus qu'en 2019. Après ramassage, les impuretés sont retirées dans des centres de traitement et les déchets sont préparés pour pouvoir être revalorisés.

Isabelle, habitante du 19ème arrondissement, raconte : “À côté de ma poubelle de tri classique, j’ai désormais une petite poubelle marron qui me permet de trier tous mes déchets alimentaires.”

Une communication pédagogique de la Mairie de Paris

Parmi les difficultés à surmonter dans le déploiement de cette collecte : la réticence de certains habitants,les erreurs de tri ou le manque d’espace dans certains locaux poubelles. En réponse, la Mairie a lancé des campagnes d’information et ajouté des bacs de collecte dans des lieux publics. En Autriche et en Allemagne, la collecte des biodéchets est obligatoire. Une réglementation européenne oblige la France à généraliser ce type de solutions d’ici fin 2023.

avatar
Brut.
24 janvier 2021 19:41