Qui est derrière le collectif "Dernière Rénovation" ?

Ils se sont attachés aux filets de Roland-Garros et allongés sur les routes du tour de France… Voici l’histoire du collectif Dernière Rénovation.

Dans 10, 20 ans, si on ne fait rien d’important, ça va toucher ma vie, mes enfants, tout ce que j’aime”

Dernière rénovation apparaît en France début 2022, d’abord sous forme de comptes sur les réseaux sociaux. Le 1er avril, le collectif passe pour la 1re fois à l’action en bloquant le périphérique parisien. Depuis, ses membres multiplient les actions, parfois en s’attachant ou se collant les mains pour tenir plus longtemps. Comme Extinction Rébellion ou ANV-COP21 avant eux, ils pratiquent la “désobéissance civile” non-violente qu’ils renomment "résistance civile”. Dans leurs communications et dans les médias, ils mettent en avant des histoires personnelles. Leurs actions se concentrent surtout sur certaines cibles : grands événements sportifs et routes fréquentées. C’est une stratégie choisie par les fondateurs, parmi lesquels plusieurs anciens d’*Extinction Rebellion. * CLIMAT : ces jeunes du monde entier ont un message pour leurs gouvernements

En France, les bâtiments représentent 18 % des émissions de gaz à effet de serre. Le gouvernement a mis en place des mécanismes pour encourager la rénovation, mais le Haut conseil pour le climat juge le rythme “non aligné” avec les objectifs. Parmi les ambitions fixées : éradiquer 80 000 “passoires thermiques” en 2021 (seules 3,1 % l’ont été). À l’international, Dernière rénovation fait partie du réseau "A22", en référence à avril 2022, période d’une vague d’actions dans plusieurs pays. Ces mouvements partagent une stratégie similaire avec une revendication adaptée à chaque pays. Ça ressemble à quoi, les formations Extinction Rebellion ?

avatar
Brut.