Visite de la première école de la transition écologique en France

Dans cette école, les élèves sont formés aux métiers de demain en rapport avec l’écologie et l’environnement. Brut l’a visitée.

“L’idée, c’est : comment on fait pour intégrer la question de l’environnement ?”

Ici, on forme aux métiers de réparateur et installateur de panneaux solaires, on forme au maraîchage bio, à la mécanique vélo, à la menuiserie bois. On forme à l’écoconstruction, à la rénovation énergétique et à tout plein d’autres métiers.” “ETRE” est la toute première école de la transition écologique en France. Située à Lahage, dans la Haute-Garonne, elle a pour but de préparer ses élèves à répondre aux besoins environnementaux grâce à des cours multiples et variés. “On forme à tous les métiers… Les métiers verts qui sont plutôt les métiers de protection, de surveillance et d’analyse de la nature, et plus largement les métiers verdissants. Donc là-dedans, on va avoir l'économie circulaire, les énergies renouvelables, l’écoconstruction, le maraîchage bio.La "Maison Bleue" : une colocation écolo en région parisienne

L’enjeu avec ce genre d’école et d’éducation, c’est de former des jeunes à se préparer à la transition écologique et de multiplier les personnes qui auront des compétences liées à cette question environnementale. L’ADEME, l’agence de la transition écologique, estime qu’1 million d’emplois vont être créés dans le cadre de la transition écologique d’ici 2050. “Le public, en fait, qui est accompagné dans le cadre de l’école de la transition écologique ETRE, c’est principalement, à 80 % de jeunes de 16 à 25 ans qui sont en réflexion. Ça veut dire qu’ils sont soit un petit peu en rupture de parcours, soit en réflexion par rapport à leur parcours, et donc on va les accompagner pour définir un petit peu leur projet de vie.365 actions concrètes et écolo

avatar
Brut.