"Jouissance du pouvoir" : l'analyse de la philosophe Geneviève Fraisse

"Il est clair que la question de la jouissance sexuelle va aussi avec la jouissance du pouvoir." La philosophe Geneviève Fraisse dans l'émission C Politique.

“Il est clair que la question de la jouissance sexuelle va aussi avec la jouissance du pouvoir“, estime Geneviève Fraisse

Pour la philosophe féministe Geneviève Fraisse, il est clair que la jouissance sexuelle va de pair avec la jouissance du pouvoir. Elle explique.

Du corps politique au corps humain, des enjeux de pouvoir convergents

Geneviève Fraisse se repose sur l’exemple du viol pour rappeler les liens entre la prise de pouvoir sur le corps des autres et le pouvoir politique détenu par l’auteur des faits. Elle explique : “Bien-sûr c’est l’histoire du patron qui saute la bonne il y a dix ans. Certes, mais en même temps c’est ce que le pouvoir permet.” Ainsi, selon elle, pouvoir sexuel et pouvoir politique sont donc intimement liés.

Lorsqu’elle est devenue déléguée interministérielle aux droits des femmes puis députée au Parlement européen, Geneviève Fraisse a constaté sur le terrain que sa théorie se vérifiait : “J’ai beaucoup regardé comment la question du pouvoir sexuel et du pouvoir politique vont ensemble.

#Metoo, une révolution qui grandit depuis 4 ans

Chambre d’hôtel, Assemblée nationale ou encore plateaux hollywoodiens sont autant d’espaces où cohabitent le pouvoir sexuel et le pouvoir politique. C’est aussi dans ces espaces que les violences ont progressivement été dénoncées, comme ce fut le cas avec le mouvement #Metoo, principalement connu à la suite de l’Affaire Weinstein, en 2017.

Pour Geneviève Fraisse, le récent mouvement #SciencesPorcs s’inscrit dans “une durée intéressante” qui bouleverse profondément la place des femmes dans les rapports de pouvoir.

avatar
Brut.