"Le dernier dictateur d'Europe" : qui est Alexandre Loukachenko ?

Sa réélection pour un 6e mandat provoque une révolte sans précédent en Biélorussie. Voici l'histoire d'Alexandre Loukachenko, "le dernier dictateur d'Europe".

Alexandre Loukachenko, « le dernier dictateur d’Europe »

Le dictateur de Biélorussie vient d’être réélu pour un sixième mandat vec plus de 80 % des voix. Voici l’histoire de son ascension.

Alexandre Loukachenko arrive au pouvoir en 1994, seulement trois ans après la chute de l’Union soviétique. Il est alors cadre du parti communiste. Son maître-mot : la lutte contre le capitalisme et la corruption. Depuis, Alexandre Loukachenko tient son pays d’une main de fer. Les médias et les syndicats sont contrôlés par l’État, les opposants sont arrêtés ou condamnés à l’exil.  

Il fait voter par référendum la suppression de la limitation des mandats présidentiels 

En 2004, celui qu’on surnomme« le dernier dictateur d’Europe » fait voter par référendum la suppression de la limitation des mandats présidentiels et peut désormais se représenter autant de fois qu’il le souhaite. Malgré son autoritarisme, Alexandre Loukachenko reste populaire auprès d’une partie de la population, notamment dans les campagnes.

Dans un pays où 80 % de l'économie est toujours contrôlée par l’État, ses partisans louent sa politique sociale et sécuritaire. Pendant la crise du Covid-19, Alexandre Loukachenko se démarque de ses confrères européens en refusant d’imposer des mesures sanitaires. « Je suis abstinent, mais dernièrement, je rigolais sur le fait que vous devriez utiliser la vodka, pas seulement pour désinfecter vos mains, mais aussi en boire un ou deux verres par jour pour tuer le virus, mais pas sur le lieu de travail. Je vous souhaite bonne chance et bonne santé », plaisante-t-il.

Le championnat de football biélorusse est même le seul en Europe à poursuivre sa saison normalement. Quant au Président, il tente de rassurer la population en s’affichant en train de jouer à son sport préféré : le hockey sur glace. Fin juillet, Alexandre Loukachenko admet avoir été contaminé par le Covid-19. 

Une réélection contestée par l’opposition

Candidat à sa propre réélection en 2020, il affronte notamment Svetlana Tikhanovskaïa, la femme d’un dissident emprisonné qui fédère l'opposition. « C’est le moment où chacun doit surmonter sa peur. Pensez-vous que je n'aie pas peur ? J'ai peur tous les jours. Mais je rassemble mon courage, je surmonte ma peur et je vais vers vous et pour la victoire », déclare-t-elle alors.

Alexandre Loukachenko est finalement largement réélu pour un sixième mandat consécutif le dimanche 8 août. Une réélection contestée par l’opposition qui entraîne des manifestations ainsi que plusieurs milliers d'arrestations.

avatar
Brut.
11 août 2020 13:52