11 mai : sept nuances de déconfinement

Comment le discours sur le déconfinement évolue et varie selon les membres du gouvernement...

Mais c’est quand, le déconfinement ?!

Macron, Ndiaye ou Véran ont tenu à préciser l’allocution présidentielle annonçant une sortie de confinement le 11 mai…

« Le 11 mai prochain, mes chers compatriotes, sera donc le début d’une nouvelle étape », a annoncé le président de la République, Emmanuel Macron, le 13 avril. Il annonçait ainsi la fin du confinement : déplacements libres et réouverture de certains commerces. Toutefois, cela ne signifie pas qu’on assistera à un déconfinement brutal dès le 11 mai. Retour sur les différents discours qui ont suivi l’allocution présidentielle – pour la préciser ou justifier le tir.

« Il faut faire extrêmement attention à ça, sinon le virus peut repartir »

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, 15 avril 2020 : « Cette date du 11 mai, s’il s’agit du 11 mai, c’est une date qui évidemment pour le… Je comprends qu’elle ait été donnée pour le citoyen, mais en fait, c’est un continuum : il n’y aura pas avant, il n’y aura pas après. C’est un continuum. Il faut faire extrêmement attention à ça, sinon le Covid-19 peut repartir. »

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, 14 avril 2020 : « C’est cette date du 11 mai, qui est une date d’objectif, qui a été retenue. Mais ce qu’a annoncé le président de la République, ce n’est pas le déconfinement le 11 mai, c’est le confinement jusqu’au 11 mai, et ne négligeons jamais que tout l’enjeu, c’est de réussir le confinement et de maintenir cela. Il y a des conditions pour que nous puissions déconfiner le 11 mai, qui n’est pas une certitude, mais qui est un objectif. »

« Un déconfinement progressif »

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, 15 avril 2020 : « Au-delà de la prochaine étape que nous aurons à franchir, celle du déconfinement à partir du 11 mai, déconfinement qui, je le rappelle et c'est important à marteler, sera un déconfinement progressif. »

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, 14 avril 2020 : « Le mot progressif est le mot très important dans cette phrase, puisqu’il est évident que tout ne va pas se passer du jour au lendemain. »

La tenue de petits festivals ?

Édouard Philippe, Premier ministre, 14 avril 2020 : « Le ministre de l’Éducation nationale a eu l’occasion de dire que ce déconfinement progressif se traduirait peut-être par une forme adaptée de réouverture des écoles. Je ne veux, sur ce point, rien annoncer de définitif puisque nous sommes en train de travailler. Mais je n’exclus pas, c’est vrai, qu’on puisse envisager qu’à partir du 11 mai, les écoles fonctionnent de façon un peu différente de la façon dont elles fonctionnent normalement. »

Franck Riester, ministre de la Culture, 16 avril 2020 : « Le président de la République a dit que c’est au minimum pour la mi-juillet pour les grands festivals. Pour autant, peut-être que pour de plus petits festivals, à partir du 11 mai… C’est que l’on doit travailleur avec les festivals, avec les organisations professionnelles, avec les autres ministres concernés par le déconfinement. Voir de quelle manière pourront s’organiser malgré tout quelques festivals. »

Olivier Véran, ministre de la Santé, 15 avril 2020 : « Ce que les Français savent désormais, c’est que nous avons un cap, une date, celle du 11 mai. Cette date, c'est celle qui doit nous permettre d'être parfaitement prêts. Laissez-nous le temps de planifier, de programmer, d’organiser pour avoir quelque chose de structuré et de définitif. »

avatar
Brut.
17 avril 2020 06:29