3 conseils pour soigner sa réputation sur Internet

"Ce n'est pas seulement ce que vous postez qui est important, c'est aussi comment vous réagissez au contenu des autres." 3 conseils pour soigner sa réputation sur Internet.

Comment soigner sa réputation sur Internet ?

Malik Amghar, entrepreneur dans l’e-réputation, vous donne trois conseils essentiels pour ne pas souffrir du mal du siècle : une mauvaise e-réputation.

Réfléchir avant de poster

La première chose qu'il faut se dire avant d'envoyer du contenu, que ce soit sur les réseaux sociaux publics ou sur les réseaux sociaux privés comme WhatsApp, Snapchat, Instagram, c’est qu'il y a toujours quelqu'un qui va ouvrir votre message. Et vous n'êtes pas forcément sûr que cette personne va utiliser votre donnée personnelle à des fins qui seront aussi purement personnelles pour elle.

Deuxième chose dont il faut se rappeler : la légende urbaine selon laquelle le contenu, une fois qu'on l'a posté, ne nous appartient plus, est fausse. L'image vous appartient toujours, sauf qu’elle devient publique. C'est-à-dire que si elle est publique, elle pourra potentiellement être réutilisée par d'autres entités, par d'autres personnes, etc. Il faut donc se dire que, s'il y a du contenu qui est posté, si vous postez du contenu et que vous n'êtes pas conscient de l'impact que ça peut avoir, il faudra faire des démarches pour le faire supprimer. Si vous estimez que vous êtes pleinement conscient de l'impact que ça peut avoir sur votre réputation, faites-le.

Il faut toujours se rappeler que ce n'est pas que ce que vous postez qui est important, c'est aussi comment vous réagissez au contenu des autres : comment vous citez le contenu, comment vous le partagez… Ça fait partie des « signaux secondaires » que vous pouvez envoyer à d'autres personnes. Ils permettent de voir sur quels sujets vous êtes en accord, ce qui vous fait rire, ce qui vous fait peur, ce qui vous met en colère… Il faut aussi se méfier aussi de ça.

Être en veille

La première étape, c'est de faire une sorte d'audit de toute la présence que vous avez sur Internet. Posez-vous sur une table avec un papier, un crayon, et dites-vous : « Ok, depuis que je suis sur Internet, je suis allé sur tel blog, tel site, tel réseau social. » Essayez de faire une petite liste. Une fois que vous avez fait tout ça, essayez de voir si c'est un facile, ou non, de trouver ces informations.

Deuxième étape : recherche sur Google vos nom et prénom pour voir, à peu près, tout ce qu'il y a sur vous. Ça peut être des sites comme celui du baccalauréat, société.com si vous avez déjà été entrepreneur, etc. L'alerte Google, c'est également intéressant. Mettez une alerte sur vos nom et prénom. Si vous avez des nom et prénom beaucoup utilisés, c'est vrai que vous allez avoir pas mal d'alertes, mais ça peut être intéressant.

Google reste quand même le moteur de recherche le plus utilisé, donc si vous n'apparaissez pas sur Google, c'est une première bonne nouvelle. Plus vous avez du mal à trouver du contenu, plus un tiers aura aussi du mal à trouver ce contenu-là. Alors rassurez-vous en vous disant que votre photo est peut-être « perdue » dans toute la masse de données qu'il y a sur Internet, et que, peut-être, personne ne tombera dessus.

Faire le ménage

Vous pouvez supprimer tout votre contenu. Il existe pas mal de logiciels pour supprimer complètement le contenu, par exemple, de votre compte Twitter. Mais c'est un peu suspect, et ce serait bête de perdre tout, alors que la plupart de vos tweets parlent juste d'un film ou d’un album que vous avez apprécié…

Vous pouvez aussi faire appel à des entreprises qui sont professionnelles dans ce domaine-là, qui ont l'habitude de gérer ce genre de situations. Elles ont des logiciels qui permettent de faire du tri entre du contenu potentiellement problématique et du contenu pas du tout problématique. Au moins, vous avez toujours des réseaux sociaux, ce qui est intéressant pour votre e-réputation, pour montrer que voilà, vous aimez parler aux gens, vous avez quand même une certaine communauté.

Après, il y a aussi une technique qui marche assez bien pour entre « enterrer » du contenu, sur Google en tout cas, c’est de publier vous-même, sur un blog personnel, du contenu ultra positif, qui sera très bien référencé et qui fera de la bonne pub pour vous. Par exemple, si vous êtes fan de sport, parlez de sport sur votre blog personnel. Mettez vos nom et prénom en gros, en gras, comme il faut, avec toutes les informations pour montrer que c'est bel et bien vous. Ça va potentiellement monter dans Google à la place des résultats peu glorieux sur vous, et ça permettra de noyer le poisson.

avatar
Brut.
17 février 2020 20:38