5 conseils en cas de harcèlement : la règle des “5D”

Comment réagir quand on est témoin de harcèlement de rue ? Voici comment aider une victime avec la règle des “5D”.

“Distraire, c’est vraiment agir sans en avoir l’air"

Safiatou Mendy, chargée de prévention à “En Avant Toute(s)!", donne plusieurs conseils pour réagir face au harcèlement de rue. Pour quelqu'un qui ne serait pas très à l'aise avec l'idée d'aller voir la victime, Safiatou conseille de s'adresser directement à l'agresseur. "On peut lui dire j'adore tes chaussures. Je suis complètement paumé ! Est-ce que tu peux m’orienter ?” “Est-ce que tu pourrais me donner l’heure ?“, par exemple.
Harcèlement de rue : Emmanuel Macron, à l'entre-deux-tours de la présidentielle 2022, réagit à un témoignage.

Pour ne pas s'adresser à l'agresseur, il est également possible d'interragir uniquement avec la victime. “Géraldine, ça fait super longtemps que je ne t’ai pas vue, qu’est-ce que tu deviens depuis le lycée ?” Il faut "attirer son attention", et "couper la scène de harcèlement." Dans ce genre de situation, la chargée de prévention conseille également de déléguer. “Déléguer, c’est assez évident, c’est aller chercher quelqu’un, soit qui représente l’autorité : vigile, bibliothécaire, barmaid, par exemple. On se dit : “Ok, si ce dernier intervient, ce sera forcément plus efficace que si c’est moi qui le fait."Dis bonjour sale pute", ce compte Instagram qui recense les témoignages de femmes victimes de harcèlement de rue.

avatar
Brut.