retour

Ce compte Instagram recense les témoignages de femmes victimes de harcèlement de rue

Emanouela a créé le compte Instagram "Dis bonjour sale pute" après avoir été elle-même victime de harcèlement de rue. Voilà pourquoi elle a décidé d'en parler.

@disbonjoursalepute, un compte Instagram pour dénoncer le harcèlement de rue

Des remarques à caractère sexuel, puis des insultes : dans l’espace public, les femmes sont souvent confrontées à de la violence verbale. Emanouela recense plusieurs témoignages sur Instagram.

Après avoir été victime de harcèlement de rue, Emanouela a décidé de recenser des témoignages de femmes sur son compte Instagram @disbonjoursalepute. « Je reçois des messages tout le temps, avec des personnes qui espèrent qu’on va en parler. J’en ai reçu plus de 2.000 en une semaine. C’est incroyable qu’après tous les mouvements qu’il y a eu ces dernières années, ces mecs continuent à agir de la sorte », s’insurge Emanouela.

« Il m’a giflée dans un train bondé de monde, personne n’a réagi »

« J’avais 14 ans, je prenais le train pour rentrer des cours. Un homme de 27 ans se déplace pour venir en face de moi et commence à me draguer, raconte une internaute. Il me demande mon Snap, Facebook, et j’en passe. Bien évidemment, je refuse et il me propose donc d’aller boire un verre avec lui. Il faut savoir que je ne le connaissais absolument pas. Quand j’ai refusé son rendez-vous, il m’a traitée de salope, et ensuite m’a giflée dans un train bondé de monde. Personne n’a réagi. »

« C’est une jeune femme qui m’a fait une remarque désobligeante, relate une autre. J’étais en tenue de soirée, car j’allais en boite avec une amie à moi. Je passe à côté de cette fille et elle me lance : “C’est combien la pipe ?” Je lui réponds : “Mais je t’emmerde.” Et elle me répond : “Si tu te fais violer, faudra pas te plaindre, sale pute.” »

« C’est un mot qui s’imprime dans notre inconscient »

Depuis 2018, l’outrage sexiste est puni d’une amende de 750 euros. Mais cela ne semble pas décourager les harceleurs de rue et les agresseurs. « C’est quelque chose qui nous affecte et un poids avec lequel on va vivre. C’est un mot qui s’imprime dans notre inconscient. Et ça a forcément un impact sur la personne qu’on va être après, sur la tenue qu’on va porter, sur la rue par laquelle on va passer, sur notre comportement, notre façon d’être, notre façon de marcher », déplore Emanouela.

Pourtant, la jeune femme n’est pas entièrement pessimiste. Elle espère qu’avec le temps, les mentalités changeront. « J’espère que mes enfants vivront une vie plus paisible et que les enfants de mes enfants rigoleront, diront : “Ah ouais ? Vous vous faisiez traiter de sale pute dans la rue ? Sérieux ?” »

27/07/2020 15:43
  • 1.7M
  • 2.4K
Brut - Le livre

692 commentaires

  • Nahla H.
    2 jours

    Sa va de plus en plus j’ai pas l’impression qui y a quelqu’un qui c’est vraiment penché sur la question c’est grave a un point qu’il font comme si il se passer rien

  • Kalifa C.
    3 jours

    https://youtu.be/2c_TJSb8zkc

  • Sarah E.
    4 jours

    this is what I was talking about

  • Paule A.
    5 jours

    Je pense surtout que la majorité des femmes n’en peuvent plus, même des compliments « gentils » sans mauvaises intentions. Tout simplement car notre physique est critiqué ou validé EN PERMANENCE. Et le pire est qu’on pourrait penser « mais ça n’arrive qu’aux jolies filles», mais toutes mes amies sans exception se sont faites abordées de manière plus ou moins civilisées, parfois même dangereuses. Les hommes en France ont un problème à ne pas pouvoir s’empêcher d’exprimer leur avis sur le physique d’inconnues dans l’espace publique. Le mieux est de s’abstenir car non, les femmes n’aiment pas être sans arrêt ramenées à leur physique et encore moins par de totals inconnus. Faut quand même avoir un bel ego pour penser que son avis a tant d’importance pour les gens que vous ne connaissez pas, qu’il faut absolument qu’ils/elles en soient au courant.

  • Oulayb P.
    5 jours

    aurait réagit lui!!

  • Yanis B.
    6 jours

    Ok mais est ce que c est vrai cette histoire

  • Kiki F.
    6 jours

    Par La loi française soit disant on ne doit pas se faire justice soit même , et si l’on ne vient pas en aide à une personne en situation de danger ont peut considérer que c’est de la non assistance à une personne en danger , après il faut appeler qui ? La police mais faite moi rire , voilà encore une incohérence du système en France ...

  • Irène G.
    6 jours

    Merci d'être comme vous êtes. Il y a des années je m'étais fait agressée verbalement par UN homme éméché à un arrêt de bus en pleine après midi à Lyon. C'est Un seul homme qui m'a défendu au milieu d'au moins 10personnes! Et ça s'est bien fini . Je ne l'oublierai jamais mais je ne comprends pas la lâcheté humaine. Ces gens qui font les sourds les aveugles ne se disent pas une seule seconde ça pourrait être ma femme ma sœur ou ma mère ? Merci encore pour toutes ces personnes qui sont vulnérables.

  • Eva R.
    6 jours

    Punaise ça m’est jamais arrivé même de voir et très franchement il ne vaut mieux pas je pete un plomb je le rabaisserai plus bas que terre avec ma grande gueule !!!!!!😤

  • Christiana H.
    6 jours

    Profil de l'agresseur?

  • Sheit Y.
    6 jours

    Quand je dis je suis féministe je devrais mm pas à avoir à dire ça ! En fait je suis juste normal ! J'en suis pas non plus à dire ou crier girl power! Juste égalité des sexes ! Dans tout les domaines ! Ça va du respect au pouvoir et salaires ! Pas étonnant avec le comportement de cette catégorie d'homme que les femmes restent sur leur réserve

  • Georges D.
    6 jours

    C'est un GRAND FAIBLE. ce mec...

  • Mon B.
    6 jours

    Bravo mesdames et courage

  • Cyril L.
    6 jours

    Comme j’ai dit à ma fille: achète un taser.

  • Franck J.
    7 jours

    Bravo force à vous de dénoncer les manquements d’éducation et harcèlements des hommes matchos et inintelligents qui portent leur seule intelligence entre leurs jambes !

  • Salim H.
    7 jours

    Ils onts laisser gifler une jeune fille de quatorze ans incroyable de toutes manières c'est comme ça en France pleins de choses se passe et personnes fait rien

  • Koceila A.
    7 jours

    C'et les mortalité qui doive changé.

  • Chris B.
    7 jours

    Bravo, il faut en parler encore et toujours 👍🏻👏🏻

  • Louis L.
    7 jours

    La France machiste et arriérée qui vit encore au 19ième siècle. On comprend mieux maintenant pourquoi c'est en majorité des femmes qui s'expatrient au Québec...

  • Kungfu-Crazy S.
    7 jours

    Le progrès 🤔

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.