retour

À 19 ans, Brayan a repris la boulangerie de son village

À Signy-le-Petit dans les Ardennes, à 19 ans, Brayan a repris la boulangerie de son village dans laquelle il emploie désormais 5 personnes, dont son père et sa mère.

Ce boulanger de 19 ans a repris l’affaire de son village

Il s’appelle Brayan, et il travaille à Signy-le-Petit des Ardennes. Voici son histoire.

« La plupart des boulangers à leur compte ont plus de 25 ans. Voire plus de 30 ans. Voir mes clients qui me disent que je suis jeune, ça fait toujours un peu bizarre. Mais bon, on s'y habitue, à force. » À seulement 19 ans, Brayan a repris la boulangerie de son village, Signy-le-Petit des Ardennes.

« Ce métier c'est ma passion, c'est toute ma vie »

« Depuis que j'ai l'âge de 7, 8 ans, j'ai toujours voulu être boulanger-pâtissier, se souvient Brayan. Ce métier c'est ma passion, c'est toute ma vie. J'adore les pâtes, j'adore la pâtisserie, j'aime manger, donc pourquoi pas ? » Brayan, ancien meilleur apprenti boulanger, est l'un des plus jeunes patrons boulangers de France.

La boulangerie de Signy-le-Petit est présente depuis une cinquantaine d’années. Voyant qu’elle était en difficulté, Brayan a décidé de la racheter. « L'ancien propriétaire n'arrivait presque plus à en vivre. Moi je connaissais le potentiel de Signy-le-Petit, au niveau de la boulangerie », se rappelle le jeune patron.

« Les banques ne m’ont pas pris au sérieux »

Brayan assure que ses parents et ses proches l’ont tout de suite pris au sérieux. À l’inverse des banques… « Ils ont rigolé. Ils n’ont pas pris au sérieux un jeune de 19 ans qui veut s'installer. La première banque a refusé et après, grâce à l'aide d'un ami comptable qui nous a aidés, on a réussi à avoir un accord de la deuxième banque. »

Très vite, « La maison des pains » est devenu une affaire de famille. Pour accompagner leur fils, Angélique, à la vente, et Ludovic, aux fourneaux, ont rejoint Brayan dans son aventure de jeune chef d'entreprise. Leur patron, c'est leur fils. « C'est vrai que c'est pas l'ordre des choses, normalement c'est le sens inverse, mais on s'y habitue », reconnaît Angélique.

Brayan reconnaît que sans ses parents, il n’aurait jamais réussi à se lancer

« Il y a beaucoup d'enfants, après la majorité, ils quittent les parents et partent dans d'autres départements… Nous, il continue à être avec nous tous les jours. On l'a suivi et puis c'est tout. On n'a pas été surpris », poursuit la mère de Brayan. Petit à petit, le père du garçon est également rentré dans l’aventure. « Comme j'ai eu pas mal de problèmes au niveau matériel, mon père a dû m'aider », admet Brayan.

« À la base, je suis fournisseur de pièces auto. Je suis spécialisé dans la pièce 4x4 tout-terrain et les véhicules asiatiques », explique Ludovic. Son fils n’a pourtant pas eu besoin de le convaincre. « Comme tout parent, on aide nos enfants. Vu qu'il était un peu en galère, j'ai commencé à passer toutes les nuits ici les deux premiers mois », raconte le père de famille. Même si travailler en famille est parfois compliqué, Brayan reconnaît que sans ses parents, il n’aurait jamais réussi à reprendre la boulangerie. Aujourd’hui, il est comblé.

04/05/2020 18:24mise à jour : 04/05/2020 18:33
  • 6M
  • 5.7K
Brut - Le livre

4490 commentaires

  • Isabelle G.
    11/10/2020 10:25

    Bravo il a pas beaucoup de jeune qui veut quoi faire on plus tu as ta famille bravo 🍾

  • Framboise P.
    01/10/2020 07:55

    Et après les banques font de la pub....pff. bravo jeune homme

  • Jean-jacques M.
    24/09/2020 01:23

    a foulzy stp

  • Jean-jacques M.
    24/09/2020 01:17

    bjr mon petit c'est jeannot la frite, pourais tu me mettre 1 pain complet dans 1 sac a pain aujourd'hui stp merci

  • Tony T.
    22/09/2020 16:06

    on se lance ? 😏😏😏

  • Philippe F.
    21/09/2020 18:39

    Bravo

  • Anne B.
    20/09/2020 06:20

    Ça me rappelle une histoire similaires 😉 bravo

  • Matthieu C.
    18/09/2020 04:14

    Chapeau à toi courage continue avec la même joie ne lache pas

  • Michel T.
    16/09/2020 15:54

    chapeau .....

  • Bridde T.
    13/09/2020 20:37

    Ca ébloui la vu, juste magnifique inspiration . Bonne chance pour la suite

  • Marilyn R.
    08/09/2020 16:23

    BRAVO ! Que du bonheur et tout le village en profite .... bonne continuation 💖

  • Pierre P.
    07/09/2020 11:44

    ✌️👍

  • Pierre P.
    07/09/2020 11:44

    Bravo ça me rappelle ma jeunesse très beau métier que la boulangerie 43 ans 1/2 de métier bon courage jeune homme et encore bravo

  • Daniel B.
    07/09/2020 06:59

    Quand il parle de son métier il a dans son regard cette flamme qui ne trompe pas. Il ne peut que réussir. Merci aussi aux parents pour être derrière lui et à ses côtés. 👍👍

  • Rémy G.
    05/09/2020 07:40

    wsh !!

  • Hakan O.
    04/09/2020 16:22

    Bravo à ce jeune homme je lui souhaite plein de réussite et qu’il fasse beaucoup d’argent l’URSSAF va te dépouiller presque là moitié

  • Christophe C.
    04/09/2020 03:48

    Ya tellement de jeune feignasse qui se contente du rsa, la ca change !

  • Bleu F.
    03/09/2020 17:08

    Bravo félicitations 🎊

  • Doudouu S.
    03/09/2020 16:07

    Bravo à lui

  • Xavier A.
    03/09/2020 13:23

    Bravo Super Brayan

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.