On fait le point sur "l’affaire Maes-Aqababe"

Le rappeur Maes aurait kidnappé et agressé le blogueur Aqababe si l'on en croit ces vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux. Après de nombreux signalement la police nationale a saisi les enquêteurs Pharos. Voici ce qu'on sait pour le moment.

Le début de l'histoire remonte à l'été 2018


Alors les faits, ils ne sont pas récents. D'après la police, les vidéos sont anciennes et la victime va bien. En fait, le début de l'histoire remonte à l'été 2018. A l'époque, le blogueur Aqababe affirme sur ses réseaux que le rappeur Maes aurait eu une relation homosexuelle. Cette rumeur déplaît fortement au rappeur qui dément et va jusqu'à se rendre au domicile du créateur de contenus sur les réseaux Tiktok et Snapchat. La rencontre n'aura finalement pas lieu, le blogueur déclarant que Maes s'était trompé d'endroit. Un an plus tard, en septembre 2019, l’artiste de rap aurait finalement retrouvé le blogueur si l'on se fie aux dates indiquées par Aqababe dans sa story Instagram.
Maes se prête au jeu de la vérité


Maes l'aurait alors emmené en voiture dans un lieu inconnu. C'est dans cet endroit inconnu que le blogueur aurait été retenu contre son gré. Dans les vidéos, on entendrait Maes insulter et menacer de mort Aqababe qui se fait ensuite frapper au sol à coups de pied. Selon Aqababe, le candidat de téléréalité Dylan Thiry possédait cette vidéo depuis plusieurs années et s’amusait à la montrer à d'autres candidats de téléréalité. Toujours selon le créateur de contenus en ligne, les “forces de l'ordre sont mobilisées” et ”la suite s’annonce vraiment grave”.
Conversation exclusive avec Booba : 1ère partie


Pour le moment, de son côté, la police nationale a uniquement indiqué que les enquêteurs Faro s'étaient saisis, après de nombreux signalements, de vidéos montrant des faits de violence. Pour rappel, Faro, c'est une plate-forme de signalement de contenus illicites sur internet. Sa mission est de gérer ces signalements et éventuellement d'alerter les autorités compétentes si nécessaire. Maes n’a lui pas encore publiquement réagi. On vous tiendra au courant, c'est de nouveaux éléments surgissent dans cette affaire.
Une vie : Kaaris


avatar
Brut.