Au Mexique, des enfants luttent contre les narcotrafiquants

Pendant ce temps-là au Mexique, des enfants défilent avec des armes. Ils ont entre 6 et 15 ans et ont rejoint le groupe d'autodéfense de leur village pour lutter contre les narcotrafiquants.

Les enfants soldats du Mexique

Ils sont formés pour rejoindre des milices dès 6 ans. Le but de ces formations paramilitaires : protéger les villages des cartels de la drogue.

Au Mexique, Alexander défile armes à la main avec une vingtaine d’autres enfants dans les rues de son village. « Je peux me défendre avec l’arme, je ne peux pas avec un cahier », analyse-t-il, désabusé. Ces enfants ont tous entre 6 et 15 ans. Ils viennent de rejoindre une milice locale chargée de la sécurité des villageois.

« Notre seule solution est de rejoindre la police »

Ce jour-là, plutôt que d’aller à l’école, Alexander et ses camarades apprennent à se servir des armes pour lutter et se défendre contre les groupes criminels, comme le cartel local de Los Ardillos. « Je voulais aller à l’école, mais nous ne pouvons pas. L’école où nous allons est là où sont Los Ardillos. C’est pour ça que notre seule solution est de rejoindre la police pour défendre notre village », explique Alexander.

Cette scène se déroule au coeur de l’État mexicain de Guerrero, le plus grand producteur d’opium du Mexique, où les massacres et les kidnappings font partie de la vie quotidienne. « Les enfants de 12 à 15 ans montent la garde dans leur communauté. Ceux qui ont moins de 12 ans, on les prépare pour quand ils auront 12 ans, et ils commenceront à protéger leur communauté, à prendre soin de leur famille, à prendre soin d’eux-mêmes, de leurs petits-frères. Parce que souvent, quand ils partent, les délinquants arrivent et les enlèvent », détaille un habitant de Guerrero.

Le cartel suspecté d’avoir assassiné 10 habitants

Quelques jours avant que ces enfants ne prennent les armes, le cartel local a été suspecté d’avoir assassiné 10 membres du village. Après la diffusion de ces images par un média local, le gouvernement de Guerrero a demandé à la milice qui entraîne les enfants de respecter le droit des mineurs. « Il y a une grande colère qui est compréhensible, mais c’est aussi de notre devoir de faire un appel pour que les enfants, conformément à la Constitution du Mexique, soient protégés », a déclaré Héctor Astudillo Flores, gouverneur de Guerrero.

Au Mexique, quatre personnes tuées toutes les heures

En 2019, le nombre de personnes assassinées au Mexique a atteint le chiffre record de 34.582… Soit quatre personnes tuées toutes les heures. Le pays est gangrené depuis les années 1990 par le crime organisé et le trafic de drogue. D’après le président Andrés Manuel López Obrador, « la majeure partie de ces faits criminels sont commis par de jeunes trafiquants de drogue ».

Au Mexique, la guerre de la drogue se joue principalement au niveau local. C’est pour dénoncer la corruption et l’inaction des forces de l’ordre que des civils ont constitué des milices d’autodéfense depuis 2011. Ces groupes n’ont aucun statut légal mais sont tolérés par les autorités. Dans certains villages, la police et l’armée ne sont même plus acceptées par les habitants. Pour autant, certains groupes d’autodéfense ont eux-mêmes fini par être infiltrés par des membres des cartels.

avatar
Brut.