retour

Cannabis : 50 ans de politique de répression

Cannabis et cocaïne : Jean Castex a annoncé la généralisation d'une amende de 200€ pour les consommateurs. De 1970 à 2020, retour sur 50 ans de politique de répression, sans distinction.

Drogues : 50 ans de répression

Depuis 1970, le nombre d'interpellations pour usage simple a été multiplié par 50, selon le Conseil d’analyse économique.

Après deux mois de tests dans cinq villes, le Premier ministre Jean Castex vient d’annoncer la généralisation d’une amende forfaitaire de 200 euros à tout le territoire. Une mesure dans la continuité de la politique de la France depuis les années 1970 en matière de lutte contre les drogues.

1970

La loi du 31 décembre 1970 est la première loi qui interdit et pénalise l’usage de stupéfiants en France. Considérée comme l’une des lois les plus répressives d’Europe, elle prévoit jusqu’à un an de prison et 3.750 € d’amende pour consommation de drogues. Elle ne fait aucune distinction entre les différents types de stupéfiants.

1990

La législation française se calque sur le classement international des stupéfiants.

Georgina Dufoix, déléguée générale à la lutte contre la drogue : « Il y a des drogues qui sont plus dangereuses que les autres, certes. Mais toutes sont, en fait, des drogues qui risquent d’accrocher l’être humain et de le rendre complètement, complètement, prisonnier du produit. »

1997

Les ministres Dominique Voynet et Élisabeth Guigou ouvrent le débat sur la dépénalisation des drogues douces. Dominique Voynet, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement : « Je n’encourage pas à l’usage de drogue en général. Je souhaite que la France mène ce débat, d’autres pays européens l’ont mené. »

Cette idée suscite l’indignation de la droite. Jean-Louis Debré, président du groupe RPR à l’Assemblée nationale : « Ces deux ministres véhiculaient une attitude laxiste à l’égard de la drogue. Je me demande si, après avoir connu la gauche caviar, nous ne sommes pas en train de voir arriver la gauche pétard. »

2003

Les politiques se focalisent sur le cannabis) en raison de l’explosion de sa consommation  en France. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, prône la tolérance zéro : « Il faut en finir avec la complaisance, même envers les usagers. Ce discours mondain et si irresponsable qui prétend que laisser un gosse de 16 ans fumer de la drogue, c’est la marque d'une liberté. Est-on libre quand on est asservi par une drogue, quelle qu’elle soit ? Cette expression choquante, “drogue douce”. Si c’est une drogue, elle ne peut pas être douce. Et si elle est douce, ce n’est pas une drogue. »

2007

Les personnes interpellées pour détention et usage de stupéfiants peuvent être obligées de suivre un stage de sensibilisation payant.

2016

Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, la France compte 700.000 usagers quotidiens de cannabis. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement : « La prohibition n’amène pas la diminution de la consommation : notre pays est l’un de ceux qui consomment le plus au sein de la jeunesse. »

2017

Emmanuel Macron veut contraventionnaliser l’usage du cannabis et se concentrer sur les trafics : « Je propose de simplifier cette procédure pour qu’il y ait une action immédiate des policiers et la possibilité de donner une amende. C’est plus concret, c’est plus efficace. »

2020

Après deux mois de tests dans cinq villes, Jean Castex annonce la généralisation d’une amende forfaitaire de 200 euros à tout le territoire. Cette mesure doit permettre de désengorger les tribunaux.

« Elle permettra aux forces de l’ordre de verbaliser, de la manière la plus simple, l’auteur d’un délit. Elle permettra, sous l’autorité de la justice, d’appliquer une sanction sans délai », a affirmé le Premier ministre. Depuis 1970, le nombre d'interpellations pour usage simple a été multiplié par 50, selon le Conseil d’analyse économique.

30/07/2020 06:24
  • 982.8K
  • 2K
Brut - Le livre

450 commentaires

  • Richard M.
    15/09/2020 12:20

    J'adore les commentaires des personnes qui critiquent qui approuvent qui avouent enfin les passionnés du sujet. Je retrouve les mêmes arguments qu'il y a 40 ans ou les personnes me tenaient ce genre de propos au cours de leur garde a vue. MES AMIS regardez autour de vous vous sommes dans un monde vicîé . Blemoragie,sida et ses diverses formes,virus incontrolables, debilité mentale des hommes politiques On ne peux meme plus avoir un comportement humain normal, des régles nouvelles imposent des contraintes inssuportables. En campant sur vos positions vous rajoutez un esclavage .Vous ne pourrez plus maitriser votre avenir. Je vous le dit n'ecoutez pas les sirénes. Pendant 74 ans j'ai vu des situations insoutenables.Bonne chance...... Je vous aimes tous!!!!!!

  • Clemence B.
    10/09/2020 06:24

    On devrais déjà virée les maires, adjoints, ministres et bien sûr président sur leurs consommation de stup ! Y a cas voir leurs yeux! On est peut être des fumeurs de joints mais c'est pas pour autant qu'on est stupides !! 😂😂

  • Dylan A.
    09/09/2020 01:11

    Ils ne savent guère différencier le THC du CBD mais veulent mettre des amendes à tout vas, cela a pour conséquence que même un consommateur de CBD avec un taux de 0,2 en THC serra verbaliser alors que la loi ne l'autorise pas à l'interdire ni même à l'autoriser car il y'a un flou de ce coter

  • Jeanpierre M.
    07/09/2020 13:55

    Ça ne servira qu a remplir les poches des élus jamais ils ne pourront arrêter le traffic et j ai rarement vu un gars se faire arrêter en plein deal

  • Lolo V.
    06/09/2020 20:22

    Ferme ta gueule

  • Johanna D.
    06/09/2020 20:02

    ?

  • Rick E.
    06/09/2020 16:44

    Ils ne parlent pas de la drogue qui tué le plus dans le monde... L alcool...ah mince c'est légal...

  • Stéphane A.
    05/09/2020 18:49

    Sachant que ça consomme grave en France, ça va faire de la tune....encore un moyen de la petite france

  • Rod K.
    05/09/2020 08:03

    Macro aime la chnouf à combien l' amende ??

  • Jeje M.
    05/09/2020 07:27

    L'alcool fait beaucoup plus de dégâts que l'herbe et pourtant elle est tjr autorisee

  • Yohann V.
    05/09/2020 02:44

    Comme pour la prostitution à défaut de prendre des gros bonnets c'est le client qui trinque...

  • Elize S.
    05/09/2020 02:10

    moulaga partout ds nos quartiers !

  • Braim J.
    04/09/2020 21:00

    Un president qui consomme sert des dents et renifle quelqu'un en connait un?😅

  • Soso S.
    04/09/2020 17:16

    Je suis d'accord la drogue du canabis est dangereux et à surveiller Elle altére et grille les neurone du cerveau ce qui peut mener à ce que l'individu ai des vision pas réel des sorte d'hallucinations De la paranoïa plusieurs symptômes du au fait que à force le cerveau et bousiller et sa peu être dangereux car si le cerveau de l'individu dijonct il peut être potentiellement dangereux sans même le vouloir

  • Ca R.
    04/09/2020 13:36

    Mais quand meme je pense qu' à 1 moment il serait judicieux de se poser la question pourquoi les gens se défoncent de plus en plus. Alcool médoc cannabis cocaïne. ...ttes les substances psychoactives sont en plein "boum"

  • Dominique T.
    04/09/2020 13:07

    Faut bien trouver argent pour rembourser Celui avancé avec covid.. et celui de l Europe pour les grands plans de relance !! Sans compter amende pour les réfractaires du masque....attendez que le vaccin arrive... Ils trouveront a faire payer taxe a ceux qui veulent pas le faire....

  • Mymy B.
    04/09/2020 12:34

    En gros, c'est tu as le droit de te défoncer mais faut payer!!!! Et le poissard qui va se faire choper 5 fois dans le mois, il aura juste 1000e à payer, qui sait peut-être que ça va le faire arrêter!!! Non mais on marche sur la tête😡😤

  • Djinluck S.
    04/09/2020 11:49

    pupilles dilatées

  • Katayoun S.
    04/09/2020 06:16

    Heureusement que j’habite en Californie. Ici on nous fait une livraison à la maison. Pas besoin de se déplacer et c’est légal 😂😂

  • Ua S.
    04/09/2020 04:52

    U7

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.