retour

Cannabis : 50 ans de politique de répression

Cannabis et cocaïne : Jean Castex a annoncé la généralisation d'une amende de 200€ pour les consommateurs. De 1970 à 2020, retour sur 50 ans de politique de répression, sans distinction.

Drogues : 50 ans de répression

Depuis 1970, le nombre d'interpellations pour usage simple a été multiplié par 50, selon le Conseil d’analyse économique.

Après deux mois de tests dans cinq villes, le Premier ministre Jean Castex vient d’annoncer la généralisation d’une amende forfaitaire de 200 euros à tout le territoire. Une mesure dans la continuité de la politique de la France depuis les années 1970 en matière de lutte contre les drogues.

1970

La loi du 31 décembre 1970 est la première loi qui interdit et pénalise l’usage de stupéfiants en France. Considérée comme l’une des lois les plus répressives d’Europe, elle prévoit jusqu’à un an de prison et 3.750 € d’amende pour consommation de drogues. Elle ne fait aucune distinction entre les différents types de stupéfiants.

1990

La législation française se calque sur le classement international des stupéfiants.

Georgina Dufoix, déléguée générale à la lutte contre la drogue : « Il y a des drogues qui sont plus dangereuses que les autres, certes. Mais toutes sont, en fait, des drogues qui risquent d’accrocher l’être humain et de le rendre complètement, complètement, prisonnier du produit. »

1997

Les ministres Dominique Voynet et Élisabeth Guigou ouvrent le débat sur la dépénalisation des drogues douces. Dominique Voynet, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement : « Je n’encourage pas à l’usage de drogue en général. Je souhaite que la France mène ce débat, d’autres pays européens l’ont mené. »

Cette idée suscite l’indignation de la droite. Jean-Louis Debré, président du groupe RPR à l’Assemblée nationale : « Ces deux ministres véhiculaient une attitude laxiste à l’égard de la drogue. Je me demande si, après avoir connu la gauche caviar, nous ne sommes pas en train de voir arriver la gauche pétard. »

2003

Les politiques se focalisent sur le cannabis) en raison de l’explosion de sa consommation  en France. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, prône la tolérance zéro : « Il faut en finir avec la complaisance, même envers les usagers. Ce discours mondain et si irresponsable qui prétend que laisser un gosse de 16 ans fumer de la drogue, c’est la marque d'une liberté. Est-on libre quand on est asservi par une drogue, quelle qu’elle soit ? Cette expression choquante, “drogue douce”. Si c’est une drogue, elle ne peut pas être douce. Et si elle est douce, ce n’est pas une drogue. »

2007

Les personnes interpellées pour détention et usage de stupéfiants peuvent être obligées de suivre un stage de sensibilisation payant.

2016

Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, la France compte 700.000 usagers quotidiens de cannabis. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement : « La prohibition n’amène pas la diminution de la consommation : notre pays est l’un de ceux qui consomment le plus au sein de la jeunesse. »

2017

Emmanuel Macron veut contraventionnaliser l’usage du cannabis et se concentrer sur les trafics : « Je propose de simplifier cette procédure pour qu’il y ait une action immédiate des policiers et la possibilité de donner une amende. C’est plus concret, c’est plus efficace. »

2020

Après deux mois de tests dans cinq villes, Jean Castex annonce la généralisation d’une amende forfaitaire de 200 euros à tout le territoire. Cette mesure doit permettre de désengorger les tribunaux.

« Elle permettra aux forces de l’ordre de verbaliser, de la manière la plus simple, l’auteur d’un délit. Elle permettra, sous l’autorité de la justice, d’appliquer une sanction sans délai », a affirmé le Premier ministre. Depuis 1970, le nombre d'interpellations pour usage simple a été multiplié par 50, selon le Conseil d’analyse économique.

30/07/2020 06:24
  • 538.3k
  • 1.5k

680 commentaires

  • Claude A.
    16 heures

    Un fils de bobo, de la haute comme on dit aura toujours les moyens de payer l'amende mais le pauvre accro lui n'aura d'autres solutions que de trafiquer davantage et de se prostituer pour payer macron le proxénète. Lol ouah quelle politique de justice. On règle rien on taxe. A t on arrêter la délinquance routière ? Non on taxe. A t'on vraiment régler le problème des accidents de voiture ? Non. On taxe. L'état ne connaît que la répression. Financière. Est ce qye ça marche ? Non évidemment.

  • Claude A.
    16 heures

    Donc si je comprends bien une amende pour non port du masque coûte 135 euros et une amende pour possession de hashish 200 euros. Donc la consommation de hashish est beaucoup plus dangereuse que le covid 19. Hum cela mérite réflexion. Enfin après avoir taxer à outrance les prostituées puis ceux qui viennent les voir, voilà qu'il se remet à taxer le simple consommateur. Effectivement 700.000 consommateurs quotidiens cela fait une sacrée manne pour l'état voleur de macron. 200 euros X par 700.000= 140 millions d'euros. Et c'est un minimum. Une amende à chaque interpellation. Ouah ça fait beaucoup, beaucoup de pognon, rajoutez les parc mètres. Les amendes pour non port du masque, les amendes radars, etc. Notre état a de l'inventivité pour taxer les gens. Mais il ne règle aucun problème il agit seulement comme un proxénète. C'est le plus grand des narco trafiquants.. C'est le pire.

  • Lolo M.
    un jour

    Sarkozy qui dit.qu une drogue ne peut pas être douce lol lui c était il sniffait de la coque et on a bien vu les tique qu il avait , effectivement ce qu il prenait n était pas une.drogue douce !

  • Quentin W.
    2 jours

    Sarko et Macron ils prennent quand l'amende pour toute la coke qu'ils ont dans le pif ?

  • Sylvain G.
    2 jours

    Une nouvelle combine pour faire de l'argent

  • Bang T.
    2 jours

    Ngày mới tốt lành <3

  • Yohan K.
    2 jours

    On va en rouler un gros pour fêter ça

  • Nady B.
    3 jours

    La loi devrait changer ! Il y a des drogues durs et le cannabisme qui est une drogue douce.

  • Philippe C.
    3 jours

    Interdire le cannabis mais par contre la cocaine ça circule bien à l Élysée et pas que

  • Guillaume L.
    4 jours

    Heu c'est pas napoléon qui a interdit le cannabis lors de ces conquêtes car ces soldats avec le temps refusais le combat ???

  • David L.
    4 jours

    La législation n'a pas causée de ravages chez les utilisateurs Canadiens...la marijuana n'est pas comparable à la méthamphétamine ou le crack... à long termes peut être quelle engendreras d'autres dépendances... pour ce qui en est de troubles en santé mentale pas de dommages majeurs...

  • Gordon F.
    4 jours

    Fermez la les crasseux toxico

  • Tivi T.
    4 jours

    Et l acool fleau des 3/4 de faits divers..😰😰😰😰

  • Franck A.
    4 jours

    Vive la légalisation du cannabis rien que pour faire chier l'industrie pharmaceutique !!!!!!

  • Jeremy B.
    4 jours

    Sa me tue, psk le tabac et l'alcool et le tabac sont beaucoup plus dangereux que le canabis, et declenche une forte dépendance physique, alors que le canabis lui declenche une dépendance morale, on n'est pas obliger de le fumer, on peut la manger, donc pas de cancer du poumon du foie ou n'importe, donc l'hypocrisie du gouvernement me fais rire, ce n'est qu'une question de lobby encore, les entreprise pharmaceutique ne veulent pas que se soit légaliser car sinon il perdrais énormément d'argent, au vue de sa capacité médicinal enorme

  • Charles L.
    5 jours

    Et Sarko... Le clown de service...accro...à la drogue dure du pouvoir,qui n'a pas hésité à déglinguer un pays,sous l'emprise de cette drogue du "pouvoir""espèce de "triste clown""

  • Farid R.
    5 jours

    Nos enfants et petits enfants et nous mêmes naissons avec une dette comme héritage et en plus ces gouvernements qui s'enrichissent à nos dépend veulent nous asservir en diminuant notre liberté individuelle et pecuniere

  • Donio B.
    5 jours

    Si elle pousse sur la terre pourquoi dire qu’elle est mauvaise ?

  • Tyson P.
    5 jours

    En Hollande ça fait 50 ans que c légal et il n y a pas autant de soucis qu en France

  • Loic M.
    5 jours

    Tu peux demander à tout les drogués de la terre!! Quel est la drogue la plus dangereuse ils te répondent : L’ALCOOL! Car dés qu’ils commencent à être éméchés ils ont envies de prendre d’autres drogue, cela fait monter l’addiction! Pour sevrer une personne d’une addiction la première chose est d’arrêter l’alcool!

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.