retour

Harcèlement de rue : Morgane témoigne

"C'est un phénomène qui touche vraiment toutes les femmes. C'est loin d'être une légende." Le harcèlement de rue, c'est ça. Morgane témoigne.

Le témoignage de Morgane, harcelée dans la rue

Morgane s’est fait harceler dans la rue. Ce n'était pas la première fois, mais elle a tenu cette fois-ci à le dénoncer sur Twitter. Elle raconte pourquoi.

« On ne peut rien faire. On est là et parce qu’on est là, dans la rue, on subit des insultes, on subit des injures, on se fait suivre, on se fait siffler, on se fait klaxonner, on se fait toucher. Certaines se font agresser. Ce n’est pas normal. Aujourd’hui, le fait de simplement marcher dans la rue, ça ne devrait pas être un privilège. Pourtant, on en est arrivé là. » Morgane s’est fait harceler dans la rue. Ce n'était pas la première fois, mais elle a tenu cette fois-ci à le dénoncer sur Twitter. Pour Brut, elle raconte pourquoi.

« Je pense qu’il y en a qui n’ont pas vraiment l’habitude qu’on leur réponde »

Ce jour-là, Morgane est à la gare de Nancy. Elle est alors interpellée par un homme qui lui assène des propos à connotation sexuelle, dégradants. « Il y avait une bande de potes avec lui qui ont surréagi parce que ce jour-là, j’ai répondu. Et je me suis fait traiter de tous les noms par toute cette bande de garçons. »

Morgane se retourne alors, et regarde son harceleur. « Quand j’ai vu son regard, j’ai un peu pété un plomb. Je lui ai demandé s’il y avait un problème, qu’est-ce qu’il avait dit, s’il pouvait me le redire, et j’ai vu dans ses yeux qu’il ne s’y attendait pas. Je pense qu’il y en a qui n’ont pas vraiment l’habitude qu’on leur réponde. » L’homme recule, et la traite de salope. Puis d’autres insultes misogynes.

« À partir du moment où on revêt cette image de femme, on est soumise au risque du harcèlement de rue »

Dans ces circonstances, il est rare que la femme réponde, et pour cause : elle a peur pour son intégrité physique. « Je pense que ça s’est fait dans la durée, c’est quelque chose qui est resté ancré. Si on ne répond pas, ça normalise, mais de l’autre, c’est prendre le risque de l’agression. Derrière le harcèlement de rue, c’est surtout la peur de l’agression, de l’enlèvement ou même du viol », analyse Morgane.

Pour la jeune femme, ce phénomène touche absolument toutes les femmes. « Que ce soient les femmes jeunes, les femmes moins jeunes, les femmes blanches, les femmes racisées, les femmes voilées, les femmes transgenres. Je pense qu’à partir du moment où on revêt cette image de femme, on est soumise au risque du harcèlement de rue. » En août 2018, une loi a été adoptée pour sanctionner le harcèlement de rue. Un an après son adoption, en 2019, 713 contraventions pour « outrage sexiste » ont été dressées par les forces de l’ordre.

« Ils ont essayé de nous entraîner dans une petite ruelle, sombre, sans personne »

Pourtant, selon Morgane, le problème est loin d’être réellement pris au sérieux à l’heure actuelle. « C’est quelque chose qui arrive super fréquemment, le harcèlement de rue. Surtout depuis la fin du confinement. Je pense qu’on est toutes d’accord pour dire que c’est un phénomène qui a vraiment explosé. C’est à chaque coin de rue, à chaque fois qu’on sort. Là, ça faisait trois ou quatre fois que j’étais sortie, qu’on se faisait interpeller, on se faisait attraper, suivre, siffler… »

Il y a quelques semaines, Morgane a vécu une altercation particulièrement effrayante avec des hommes harceleurs. « J’allais juste manger, le soir, avec une amie. Toutes les deux, on marchait dans la rue et on s’est fait interpeller par un groupe de garçons auxquels on n’a pas répondu. On ne voulait pas se faire embêter. On a continué de marcher comme si de rien n’était. Sauf qu’ils nous ont rattrapées. Ils ont commencé à nous parler, puis à nous attraper au niveau de l’épaule. Ils ont essayé de nous entraîner dans une petite ruelle, sombre, sans personne », frissonne la jeune femme. Mais si Morgane s’en est sortie indemne ce soir-là, de nombreuses femmes n’ont pas eu, ou n’auront pas cette chance.

Maud Le Rest

11/07/2020 09:28
  • 1.8m
  • 1.7k

942 commentaires

  • Sirine S.
    12 heures

    Et surtout les medias Bon courage il faut pas lacher prise c'est inadmessible et surtout humilian pour les femmes !!!

  • Sirine S.
    12 heures

    Bravo pour ton courage c'est pas Toujours evident de faire face a des situations pareilles bravo pour ton courage et a mon Avis tout Le monde doit reagir la societe et surtout les autorites

  • HandsAway
    12 heures

    Soutient total !

  • Kévin P.
    2 jours

    Il y aurai plus des respects dan leur façon de ce tenir et aussi dans l'éducation des parents ,il y aurait moins de problème etre mineur est traîner dans les rues pendant la nuit cest du n'importe quoi. Apres c'est vrai qu'il y aurait plus de contrôleur ou de sécurité ca ferai que du bien

  • Camille H.
    2 jours

    😔

  • Loco L.
    3 jours

    Tout être humain a droit d'être respecté. Par conséquent, je place les sexistes tout comme les racistes dans le même panier: ils ne respectent pas une catégorie de personne et c est inadmissible. La loi doit les punir de leur acte de malveillance

  • Mireille B.
    4 jours

    Peut être que sans signe ostentatoire ça ira mieux.

  • Mathilde N.
    4 jours

    Une femme n'a pas à être victime de son corps !

  • Suzanne S.
    4 jours

    Tape le, donne lui des gifles et crie et appelle le 17.

  • Mariane O.
    4 jours

    C est un problème de société! le climat de sécurité n est pas le meme, selon la culture et us et coutumes du pays (securite, respect des femmes, enfants et personnes gays, respect de la charte des droits et liberté de la personne, parité salariale et politique de non harcelement au sein de l entreprise, l université, l ecole, sous peine de d'actions et dossier criminel, etc) et des mesures de sécurité employées par la collectivite et le gouvernement (autorisation aux femmes de demander au chauffeur du bus de descendre immédiatement à un endroit précis du trajet du bus, après 9pm le soir) informer la police de surveillance qui patrouille la ville qu un homme vous suit) choisissez de vivre dans un pays où la culture est "tolérance zéro pour le harcelement et la violence des femmes" sous peine de sanctions et infos au dossier du citoyen et donc professionnel), caméra de surveillance dans les lieux publiques etc. C est dommage de ne pas vivre dans le vent de liberté ou le samedi soir les femmes sortaient du club a 3h du matin, et vont ensuite au restau du coin et se coucher a 5h du mat, sans problème. Vous êtes une génération sacrifiée et vous avez le droit de revendiquer et d exiger ce vent de liberté et de securite qu on connu vos parents lorsqu ils avaient 20 ans 🌈❤️🙏🏼

  • Bernard M.
    5 jours

    Je te soutien.

  • Ilham J.
    6 jours

    J'en ai marre de tomber toujours sur les mêmes vidéos... des bonnes femmes qui chialent, que des victimes pffff... moi aussi j'ai subi le harcèlement de rue c'est arrivé à toutes les femmes sérieux un moment faut apprendre à avancer dans la vie et arrêter de jouer les fragiles là.. si tu sais ce que tu vaux ce genre de chose devrait te passer au dessus de la tête

  • Pamela K.
    6 jours

    Personnellement ça m'est arrivé plus d'une fois Faudrait mieux éduquer les garçons nous ne sommes pas des objets Le harcèlement de rue est de plus en plus fréquent que ce soit dans de petites ou grandes villes

  • Pascal N.
    6 jours

    Cest a cause des suedois ou autres norvégiens

  • Patricia M.
    6 jours

    Elle a bien fait de témoigner : ce n’est pas normal de se faire : siffler, insulter, rabaisser voire même toucher ou violer; tout ça parce qu’on marche dans la rue ! Ces mecs là : aimeraient-old qu’on fasse la même chose à leurs mères, sœurs... ?!!!! Ça suffit ! Respectez les femmes !

  • Rose E.
    6 jours

    Pfff j'ai 55 ans la drague lourde et même salace a toujours existé. Je ne me suis jamais sentie insultée par ces pauvres types et encore moins en danger...

  • Perfect F.
    6 jours

    J'ai jamais fait ça est je le ferai jamais Parce que c'est débile C'est gens là ils ont pas de sœur de mère ! C'est grave

  • Mich E.
    7 jours

    Apprenez à gérer vos peurs !! Ceux qui harcèlent, qui agressent s'en prennent toujours à des cibles faciles à impressionner. Le courage est une denrée de plus en plus rare, alors, inversez les paramètres sans attendre que les autres agissent pour vous et vous vous sentirez nettement mieux.

  • Jissai N.
    7 jours

    Faut acheter bombe lacrymogène .. ... Tout ça c'est à cause d'internet .... Les gens qui se connaissent depuis 2 minutes se parlent comme si ils se connaissent depuis des années , du coup il font pareil dans le réel

  • Marcel P.
    31/07/2020 10:55

    tu generalise trop le probleme est dans ta tete

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.