retour

Chronologie : 45 ans de mesures contre les violences faites aux femmes

Le gouvernement vient d'annoncer "6 nouvelles mesures" pour protéger les femmes victimes de violences. Retour sur 45 ans de mesures contre les violences faites aux femmes.

Chronologie : 45 ans de mesures contre les violences faites aux femmes

Le gouvernement vient d'annoncer "6 nouvelles mesures" pour protéger les femmes victimes de violences. Retour sur 45 ans de mesures contre les violences faites aux femmes.

Des mesures juridiques et judiciaires

En 1975, le crime passionnel est retiré du Code pénal. Jusqu’à cette date, il pouvait constituer une circonstance atténuante. En 1990, la Cour de cassation reconnaît pour la première foisle crime de viol entre époux.La loi du 26 mai 2004 relative au divorce met en place une mesure d’éviction du conjoint violent du domicile conjugal. En 2006, La notion de circonstance aggravante, inscrite en 1994 dans le Code pénal,est élargie à d’autres auteurs : les pacsés et les “ex”. En 2010, la notion de respect est introduite dans les obligations du mariage. La loi du 9 juillet 2010, adoptée à l’unanimité donne un nouvel outil au juge :l’ordonnance de protection des victimes, qui permet d’interdire à l’auteur des violences d’entrer en contact avec la victime.Cette loi crée aussi le délit de harcèlement moral au sein du couple.

Des mesures gouvernementales et ministérielles

En 1989, Les pouvoirs publics lancent la première campagne nationale d’information contre les violences conjugales.En 2004, le gouvernement annonce le premier plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes. En 2019, le gouvernement lance un Grenelle contre les violences conjugales. Face à la hausse du nombre de féminicides, des collages apparaissent dans les rues de Paris puis dans d’autres villes de France. Sur 173 décès liés aux violences conjugales,146 concernent des femmes.

Les premiers dispositifs pour victimes et auteurs de violences

C’est en 1978 que le premier refuge pour femmes victimes de violences ouvre ses portes à Clichy. En 1992, la Fédération Nationale Solidarité Femmes,soutenue par le ministère chargé des Droits des femmes, lance un service national d’écoute téléphonique qui devient le 3919 en 2007. Pour prévenir la récidive,des stages de responsabilisation sont créés. Un nouveau dispositif est ajouté dans la loi :le téléphone grave danger,un dispositif de téléassistance qui permet d’alerter les forces de l’ordre en cas de danger. En septembre 2020, le gouvernement lance un nouveau dispositif : le bracelet anti-rapprochement. Il doit permettre de géolocaliser les conjoints ou ex conjoints violents

Dernièrement, le gouvernement a annoncé dans un communiqué “6 nouvelles mesures”. Parmi elles,une augmentation de 65 % du nombre de téléphones grave danger et un plan de renforcement du recours aux bracelets anti-rapprochement.

10/06/2021 13:02
  • 77.8K
  • 89

76 commentaires

  • Hermimi D.
    14/06/2021 03:21

    Bah déjà ça doit être de la prison ferme directement pour un homme qui ose lever la main sur sa femme même une seule fois !!!!

  • Ju I.
    13/06/2021 07:20

    Ils peuvent faire toute les mesures qu’ils veulent, le problème est à la source : chez eux, chez les flics !! Tant que le patriarcat dominera, ils peuvent bien écrire une bible rien changera !!

  • Raphael D.
    12/06/2021 18:29

    Le gouvernement va leur coudre la bouche pour qu elles ne puissent pas se plaindre ?

  • Sylvie S.
    12/06/2021 18:07

    Avec le caractère que j ai c est sur j en aurai peut-être pris une mais par contre je oeufs vous dire su il aurait dérouillé !! Jamais je ne me serais laisser tapper dessus sans répliquer!! J aurais sans doute dérouillée mais lui aussi 😡😡

  • Alex M.
    12/06/2021 11:31

    On peut aligner autant de lois qu'on veut pour faire croire que l'exécutif a la volonté d'intervenir mais encore faut il les appliquer ! C'est un jeu de dupe... La violence intrafamiliale, la délinquance, l'immigration sont uniquement des sujets d'électorat... 👎👎👎

  • Viviane D.
    11/06/2021 14:06

    Justice lamentable😡

  • Serge B.
    11/06/2021 13:03

    Il faut un drame pour faire quelque chose

  • Indra G.
    11/06/2021 11:02

    IL FAUT AUSSI QUE LES FEMMES APRENDRE À SE DÉFENDRE TOUT SEULE .Ne laisse jamais passe la première claque rend la monnaie de la pièces.Ne dit jamais c ma faute car c pas vraie.les hommes c bien à qui ils ont affaires.

  • Lili R.
    11/06/2021 09:19

    Et aujourd'hui 11juin encore une femme defenestree du 2e étage a la suite un différent familial# C est bien dit, non ?

  • Ya N.
    11/06/2021 06:25

    C’est super en plus on a bien vu qu’ils avaient durci la loi. Y a un mec il a pris 18 mois dont 4 fermes pour une gifle alors je vous laisse imaginer pour des violence faite aux femmes ….

  • Véronique M.
    11/06/2021 06:06

    Utiliser les bracelets sans l'accord de l'auteur et les telephones grand danger, serait déjà un bon début au lieu de les laisser dans les placards.

  • Marla S.
    11/06/2021 04:41

    Lol

  • Scha P.
    11/06/2021 03:55

    Si toutes les mesures et lois existantes depuis 45 ans étaient appliquées, les auteurs (ils/elles) prendraient perpét rien qu’avec l’intention de lever la main… J’espère qu’après les paroles et écrits, il y aura des actes réels et anticipés, avant d’en arriver comme souvent à une condamnation pour meurtre…

  • Séverine M.
    10/06/2021 22:09

    Du bla-bla post élections ça ! Comme toutes les belles promesses, elles s’envoleront à coup de CRS dans la tronche à la prochaine manif.

  • Cathy B.
    10/06/2021 21:45

    Qu 'ils commencent par appliquer les lois existantes, que les peines actuelles soient X 4, que les flics prennent en compte les plaintes des femmes et que le gouvernement mettent en place de vraies mesures de protection au lieu de venir se pavaner sur C8 Pour cela il fait recruter !

  • Olivier B.
    10/06/2021 21:45

    De la prison ferme en 24h ...pour une gifle .... et de l'autre côté des récidivistes qui tuent des femmes ! Merveilleuse justice Française !

  • Raymond N.
    10/06/2021 21:17

    Mesdames, la justice est tellement débordée. Vous en avez eu encore un bel exemple cette semaine. En 3 jours, on juge et condamne un homme qui a mis une simple gifle à notre Président. Deux poids, deux mesures. J'ai de plus en plus de mal à être fier de la France quand je vois ça, et que pendant ce temps, des femmes et des enfants doivent se battre pendant des années pour que justice leur soit rendue. Et encore, la justice est rendue uniquement lorsque vous avez de la chance car notre pays et nos institutions donneront toujours gain de cause à ceux qui ont de l'argent et qui savent manipuler le système comme ils le souhaitent.

  • Nico-Elo P.
    10/06/2021 21:06

    Je pense qu'il faudrait déjà appliquer les lois mises en place...

  • Thibault D.
    10/06/2021 20:25

    Un homme qui met une claque c est 4 mois ferme

  • Pauline C.
    10/06/2021 20:07

    Cest pas des mesures cest des actes urgent qui faut sur facebook on vois que sa des femmes mortes sous les coups de leurs conjoints ya pas longtemps encore un homme a bruler sa femme vivante Un autre il la jeter sa femme part la fenêtre

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.